de lijn

  • Augmentations de tarifs au TEC, chez De Lijn et à la SNCB dès le 1er février 2018!

    26992011_10213166019976727_6487664876954258648_n.jpgLes sociétés régionales de transports TEC (Wallonie) et De Lijn (Flandre) augmenteront leurs tarifs le 1er février. Par contre, à Bruxelles, les tarifs de la Stib resteront inchangés. La SNCB augmente également certains de ses tarifs le 1er février, conformément aux dispositions contenues dans le contrat de gestion 2008.

    Bus

    En Wallonie, le TEC privilégiera désormais les recharges sur cartes MOBIB/MOBIB basic aux achats dans les véhicules. Les billets vendus à bord des véhicules et les tickets uniques seront désormais soumis à une majoration de respectivement 0,50 euro et 0,30 euro par rapport au même titre de transport chargé sur une carte MOBIB/MOBIB basic. La carte MOBIB basic sera délivrée gratuitement jusqu’au 28 février afin d’inciter les voyageurs à se munir d’une carte rechargeable.

    En ce qui concerne les tarifs des voyages, le parcours « NEXT » (trajet court sur 1 ou 2 zones contigües) passera de 1,90 euro à 2,00 euros. Les abonnements Next, Horizon (tout le réseau sans les lignes express) et Horizon+ (tout le réseau, lignes express y compris) augmenteront de 0,40 euro à 7 euros en fonction des formules choisies. Un abonnement semestriel Next, Horizon et Horizon+ sera par ailleurs créé pour les 12-24 ans, qui continueront de bénéficier de tarifs réduits sur l’ensemble des formules d’abonnement.

    En Flandre, De Lijn augmentera également certains tarifs. Les prix des abonnements « Buzzy Pazz » et « Omnipas » seront indexés. Un ticket unique valable 60 minutes coûtera 3 euros (2,15 euros par sms ou 1,80 euros pour un m-ticket via les applications pour smartphone). Le prix de la carte 10 voyages passera de 15 à 16 euros avec désormais une possibilité de paiement via une application pour smartphone.

    À Bruxelles, la Stib a par contre décidé de ne pas augmenter ses tarifs.

    SNCB

    Capture.JPGLa SNCB augmente certains de ses tarifs le 1er février, conformément aux dispositions contenues dans le contrat de gestion 2008. La compagnie ferroviaire évoque une « adaptation à l’index » calculée notamment sur base de l’indice santé qui s’est élevé en 2017 à 2,02 %. Dans les faits, certaines formules tarifaires augmenteront davantage que l’index tandis que les tarifs de certains billets spécifiques n’augmenteront pas.

    Les abonnements scolaires et les abonnements domicile-travail verront leur prix progresser de 2,49 % tandis que les autres produits augmenteront en moyenne de 1,49 %.

    Le tarif de certains billets reste inchangé : le Go Pass 10, le Rail Pass et la carte vélo d’un jour.

  • Florent Pevee, un Orétois de 22 ans, décède après avoir été heurté par un bus

    Capturer.JPGUn dramatique accident s’est déroulé, ce vendredi matin, aux environs de six heures, sur le ring à Hasselt. Florent Pevee, 22 ans, a été percuté par un bus. Pour une raison inconnue, le jeune homme se trouvait couché sur la bande de circulation réservée aux transports en commun. Originaire d’Oreye, ce musicien laisse derrière lui sa famille, ses amis, et les membres de ses deux groupes.

     

    « Florent se destinait à une belle carrière, mais le destin en a décidé autrement… », nous explique Jean-Marc Pevee. Ce papa a appris vendredi matin la mort tragique de son fils de 22 ans, Florent Pevee, originaire d’Oreye. C’est là qu’il est allé à l’école maternelle. Il habitait en partie dans cette commune, et en partie chez sa mère, à Tongres. Parfait bilingue Français-Néerlandais, il résidait actuellement dans un kot, à Hasselt. La ville où il avait décidé d’étudier la musique, et où sa vie s’est brutalement arrêtée. « C’est sa maman qui m’a prévenu, ce vendredi matin, de cette triste nouvelle. Elle m’a dit qu’il avait été fauché par un bus. Apparemment, il était tout seul, et rentrait d’une fête. A-t-il traversé sans regarder ? Je ne sais pas, et je n’ai pas envie d’en savoir plus.

    De toute façon, cela ne changera rien. Mais je pense que c’est un accident, et que personne n’est à mettre en cause », poursuit son père.

     

     

    1461080_763973693628187_692690266_n.jpgD’après les premières constatations, Florent se trouvait couché sur la bande réservée aux transports en commun, sur le ring à Hasselt. Deux automobilistes ont d’abord vu le garçon se trouvant dans le couloir de bus. Ils ont réussi à l’éviter. Mais vers six heures du matin, un véhicule De Lijn l’a percuté, et le drame n’a pu être évité. D’après nos collègues de Het Nieuwsblad, la police locale de Hazodi a réalisé le constat de l’accident. La police a aussi proposé l’aide de l’assistance aux victimes pour le chauffeur de bus, très impressionné, et les proches du jeune homme. Le laboratoire judiciaire et un médecin légiste sont également descendus sur les lieux pour enquêter sur les circonstances exactes du drame. Mais selon les premiers éléments, l’Orétois serait décédé sur le coup.

     

    Ce que sa famille retiendra de lui ? Assurément son talent. Florent Pevee semblait vivre pour sa passion de la musique. « On peut dire qu’il avait toujours un instrument en main, souvent une guitare », indique d’ailleurs son papa. Talentueux, il faisait même partie de deux groupes de musique : Kaboul Golf Club et The Rott Child. « Il était imprégné par la musique. L’avenir se présentait très bien pour ses deux groupes. Ils ont même joué à l’Ancienne Belgique. Son frère, Simon joue aussi. Quant à sa petite amie, elle est chanteuse. Évidemment, nous sommes tous anéantis », poursuit Jean-Marc Pevee. Les funérailles de Florent se dérouleront, ce mardi, dans la ville de sa maman, à Tongres.

    Florent repose chez son papa, rue des Combattants, 148 à Otrange, où les visites sont souhaitées de 16 h à 19 h. La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Jean-Baptiste à Tongres, le mardi 3 décembre 2013 à 10 h 30. Réunion à l’église. L’inhumation aura lieu dans le caveau de la famille au cimetière d’Otrange à 12 heures. Vos condoléances sur : www.enaos.net