contester un pv français

  • Contestez votre procès verbal venu de France !

    flash.jpgDu 1er juillet au 10 août, plus de 100.000 Belges ont été pris en excès de vitesse

    Alors que les Français applaudissent des deux mains depuis le 1er juillet en ayant accès au système Eucaris, les policiers belges travaillent encore à l’ancienne pour retrouver l’adresse des contrevenants français sur nos routes. Quant aux Hollandais, ils ne sont pas près de payer nos amendes. Voici pourquoi.

    Les policiers français se frottent les mains. Depuis l’entrée en vigueur de l’accord bilatéral relatif aux infractions routières, plus de 100.000 Belges ont été flashés sur leurs belles routes.  Grâce au système Eucaris qui leur permet d’avoir accès à notre DIV, il leur suffit de taper le numéro de plaque pour connaître le nom et l’adresse du propriétaire.  Un gain de temps indéniable qui leur permet d’envoyer au plus vite la proposition de transaction. Sergio, de Neupré, est l’un des nombreux Belges à avoir reçu un P.-V. à sa rentrée des vacances. On lui a proposé de payer 45E, chose qu’il a faite.

    Combien de Français ont subi le même sort en se faisant flasher sur nos routes?  Hier, il était impossible de connaître le chiffre. Devinez pourquoi?

    Les policiers n’ont pas encore accès au système Eucaris mais, paraît-il, c’est une question de jours, voire de semaines.

    On veut bien le croire. “Bref, on est encore à l’ancien système.

    L’adresse des flashés peut être reconnue via un commissariat mixte situé à la frontière belgo-française ou alors, il faut passer via le Parquet. Cela prend beaucoup plus de temps”, dénonce un commissaire qui parle, une nouvelle fois, d’un effet d’annonce déplorable.“

    Prenez l’exemple des contrevenants hollandais. Avant, on recevait des CD de la DIV des Pays-Bas qu’on mettait à jour. Puis, quand est arrivé Eucaris, on n’a plus reçu les CD.  Et comme on n’a pas encore accès à Eucaris, on est dans le flou le plus total ”.

    Pire, le commissaire nous avoue qu’il ne paierait pas son amende s’il était pincé par exemple sur une route du sud de la France.

    “En Belgique, la règle de la prescription pour être poursuivi est d’un an. Vous recevez un P.-V. venu de Marseille? Eh bien, vous le contestez. Vous allez voir le temps que cela va prendre! ”

    Oui, mais mieux vaut ne pas retourner en France.“Vous croyez? En Belgique, un étranger qui s’est fait pincer pour excès de vitesse et qui n’a pas payé son P.-V. pourrait se retrouver dans le Bulletin central de signalement. Vous croyez que cela a déjà été fait? Jamais!

    Quant aux parquets belges, ils n’ont déjà pas le temps de s’occuper des dossiers de nos citoyens.

    Alors, pour des Français flashés qui ne paient pas, vous pensez bien qu’ils ont encore moins le temps”.