communale oreye ecole

  • Deux écoles hesbignonnes cambriolées en pleine nuit. Les malfrats, à la recherche d’argent, ont vandalisé les lieux !

    Capturer.JPGLes écoles de Crisnée et Oreye ont  été cambriolées dans la nuit de jeudi à vendredi. Les voleurs, à la recherche d’argent liquide, ont emporté un coffre-fort et ont fouillé les bureaux. La police a effectué toutes les analyses, ces deux faits seraient liés.

    Les élèves et enseignants de l’école communale d’Oreye et de l’école Saint-Dominique de Crisnée n’ont pas retrouvé leurs classes en bon état hier matin. Et pour cause, dans la nuit de jeudi à vendredi, des cambrioleurs se sont introduits dans les établissements hesbignons distants l’un de l’autre d’à peine six kilomètres. D’après la police de la zone Hesbaye, ces deux faits seraient liés.

    À Oreye, le coffre-fort a été emporté. Il contenait notamment l’argent des dîners chauds et l’argent de poche des enfants pour partir en voyage scolaire en Bretagne, mais la somme exacte reste encore à déterminer. L’alarme de l’école communale s’est déclenchée aux alentours de 2h50 et, dans le même temps, une voisine de l’école a entendu des bruits avant de contacter la police.

    Capturer2.JPGLes forces de l’ordre sont arrivées sur place 30 minutes plus tard. En attendant leur arrivée, la voisine a surveillé les points d’accès, mais n’a vu personne. Le coffre (vide évidemment) a été retrouvé hier après-midi dans la rue de la Westrée, à proximité du bassin d’orage et à quelques centaines de mètres de l’école. Les malfrats ont sans doute pris la fuite par l’arrière du bâtiment en coupant par les terrains de football voisins. Le bureau de la direction a été visité et les empreintes ont été relevées.

    De l’autre côté de la Grand-Route, la situation n’est pas réjouissante non plus. Probablement plus tôt dans la nuit, et après avoir découpé un grillage, les voleurs ont forcé une porte extérieure afin de pénétrer dans l’enceinte de l’école Saint-Dominique. « Certaines classes ont été visitées et il y a de nombreux dégâts », déplore Marie-Astrid Jacquemotte, la directrice de Saint-Dominique. Le bureau de la direction a aussi été retourné.

    Les voleurs recherchaient principalement de l’argent liquide, car du matériel, comme un radio-cd, n’a pas été emporté. Comme les analyses de la police étaient en cours, les enfants n’ont pu rejoindre directement leur classe et ont été pris en charge dans la cour et dans la salle de gym. Les enquêteurs ont relevé des indices.