chômage

  • Plus de 30.000 chômeurs francophones vont perdre leurs allocations à partir de janvier dont 22 à Oreye !: voici, en exclusivité, les chiffres, commune par commune

    Carte.GIF

    Les sections wallonne et bruxelloise de la FGTB ont refait leurs comptes. Et ils font froid dans le dos. À partir de janvier prochain, ce sont 31.500 chômeurs francophones qui vont perdre leur allocation d'attente, celle que l'on octroie à ceux qui multiplient les intérims et les temps partiels, et n'ont pas assez de jours de boulot à temps plein pour pouvoir prétendre à une allocation de chômage complète.

    En Wallonie, 22.614 demandeurs d'emploi seront ainsi exclus du système courant 2015, et 30.000 autres les rejoindront dans les deux ans.

    A Bruxelles, 8.938 exclusions seront prononcées en 2015, dont 5.315 dès le 1er janvier.

    En compensation, les cohabitants n'auront droit à rien. Les autres devront demander le minimex, avec souvent plusieurs semaines de délai avant de pouvoir toucher le premier centime.

    Découvrez ci-dessous les conséquences, commune par commune.

    (Un clic sur le lien ou sur l'image)