ancienne gendarmerie oreye

  • Les services communaux Orétois auront prochainement de plus grands locaux

    Capturer1.JPGL’administration communale d’Oreye, où 14 personnes travaillent, va subir de nombreux changements dans les prochains mois. Actuellement, les employés se trouvent trop à l’étroit au niveau des locaux, surtout les bureaux du CPAS précise d’emblée Isabelle Albert, la bourgmestre. Afin de remédier à ce problème, les autorités communales avaient décidé, il y a 3 ans, de racheter l’ancienne gendarmerie, laissée vide depuis la réforme des polices.

     

    Aujourd’hui, le projet de réhabilitation prend forme. Surtout qu’entre-temps de nombreuses initiatives communales, comme les cours d’informatique pour les personnes âgées, ont vu le jour avec un certain succès à la clé. Ce qui cause des soucis au niveau de l’occupation des locaux.

     

    L’ex-gendarmerie servira à plusieurs choses. On y installera l’espace numérique pour les cours d’informatique. La bibliothèque déménagera là aussi car on va devoir proposer plus d’activités, de stages... et les locaux actuels sont trop exigus. Il y aura également des salles de réunion pour le conseil consultatif des aînés ou le conseil communal des enfants. Enfin, ça servira aussi pour les consultations ONE qui sont actuellement localisées dans l’école de Bergilers , énonce la première élue de la commune.

     

    Pendant ce temps-là, les anciens locaux de la bibliothèque seront réhabilités pour accueillir les mariages, les noces d’or ou encore le conseil communal. L’ancienne salle vouée à ces événements sera transformée en bureaux pour le CPAS. Il existe également un projet de remplacer les bâtiments en préfabriqué, situés derrière la maison communale, par du dur afin que la police puisse y déménager.

     

    Tous ces changements faciliteront la vie des personnes à mobilité réduite. Jusqu’ici, la salle qui sert aux mariages, pour les noces d’or,... se trouvait en haut de deux longues rangées d’escaliers. Lorsque l’administration était au courant à l’avance de la présence d’une telle personne, les célébrations étaient alors déplacées dans le bureau de la bourgmestre, ce qui n’était pas idéal. On avait formulé une demande pour voir s’il était possible de placer un monte-escalier mais ce ne sera pas le cas, précise la bourgmestre orétoise.