11 décembre 2011 liège

  • Le chauffeur héros de la fusillade place Saint-Lambert: "Je suis redevenu le volant d'un bus"

    Captureddd.JPG

    Philippe (47 ans aujourd’hui) est ce chauffeur de bus du dépôt d'Oreye qui s’est comporté en véritable héros lors de la fusillade de la place Saint-Lambert le 13 décembre 2011, il y a tout juste cinq ans. Nous l’avons retrouvé, il veut rester anonyme mais jette tout de même un regard amer sur ce qui s’est passé.

    liège.JPGÀ l’arrêt place Saint-Lambert, il a fait rentrer à toute vitesse une cinquantaine de personnes dans son bus alors qu’Amrani était en train de le mitrailler. Puis, il a filé par le tunnel, a déposé tous les blessés deux kilomètres plus loin à la clinique Saint-Joseph avant de refaire tous les arrêts jusqu’à Oreye afin de déposer les passagers restants qui voulaient rentrer chez eux.« Je ne suis pas un héros, j’ai fait ça à l’instinct, nous avait-il expliqué à l’époque. Je n’ai pas réfléchi. »

     

    Jamais il n’a voulu montrer son visage dans la presse. Et aujourd’hui encore, il tient à rester anonyme. Même si forcément, il revoit quasi tous les jours dans son bus les habitués de la ligne 175 du TEC sur laquelle il officie. « Que voulez-vous, la vie continue. De héros, je suis redevenu la continuité d’un volant de bus. Les quelques jours qui ont suivi, mes clients me remerciaient de les avoir ramenés à bon port. Mais deux semaines après, on n’en parlait déjà plus. Et maintenant, en rentrant, ils ne me disent même plus bonjour… »