éolien oreye

  • Le projet de six éoliennes à Oreye a fait débat au conseil communal. L’opposition s’interroge sur la position du Collège.

    Le projet de six éoliennes à Oreye a fait  débat au conseil communal. L’opposition s’interroge sur la position du Collège et se dit déçue des réponses apportées.

    eolien oreye.JPGConseil communal plus animé qu’à l’accoutumée ce mardi soir à Oreye. Alors que son enquête publique vient de démarrer, le projet éolien d’Elicio s’est retrouvé au cœur des débats. «Malheureusement, ce point ne figurait pas à l’ordre du jour de cette séance publique. Nous voulions que ce projet soit discuté ouvertement, car le prochain conseil communal n’est pas prévu avant le 22 juin, date à laquelle ladite enquête prend fin », explique Bernard de Sart, conseiller de l’opposition Osez. Position de la majorité sur le projet, lieu exact de l’implantation des six mats et information à la population, telles sont les trois questions qu’a posées Bernard de Sart à la majorité socialiste. «Le Collège communal se montre-t-il favorable à ce projet éolien ? », interroge-t-il.

    UN IMPACT PAYSAGER ?

    «Nous n’avons pas encore discuté de ce sujet et notre position n’est, dès lors, pas encore arrêtée. L’enquête publique se clôture dans un mois et nous devons d’abord prendre connaissance du dossier», répond Isabelle Albert, la bourgmestre d’Oreye, avant de poursuivre : «Quant aux informations relatives au projet d’Elicio, elles sont publiées sur la page Facebook d’Oreye, dans le Vlan et d’autres journaux, sur le blog Sudpresse, sur le site internet et bientôt dans le prochain bulletin communal.» La diffusion s’étend donc au-delà des simples dispositions légales. « C’est suffisant, mais je regrette l’absence de publication spécifique et qu’aucune réunion d’information à destination des citoyens ne soit organisée», évoque le conseiller orétois Bernard de Sart. La localisation prévue pour l’implantation des éoliennes représente une autre interrogation de l’élu du groupe Osez. «S’agit-il de terres communales ou appartenant au CPAS, il semble que oui. Car les six éoliennes ont un impact paysager considérable sur le village. Certes, le projet de parc éolien remonte à trois ans, mais nous ne disposons pas davantage d’informations. Quels éléments feront pencher la balance dans quel sens ? Le Collège communal ne dit rien et je ne me satisfais pas des réponses apportées. »

    La bourgmestre d’Oreye ne s’alarme pas pour autant : « Elicio, la filiale de Tecteo qui a introduit la demande de per- mis, se dit ouverte à la discussion. Mais une fois la fin de l’enquête, nous disposons de quinze jours pour émettre un avis, sans oublier les recours qui existent», conclut Isabelle Albert.