Sport

  • L’Orétois Tom Jenné suit la coupe du monde de football en Russie! Il nous raconte son voyage...

    Capture.JPG

    La plupart des Belges suivent la Coupe du Monde à la télévision, ou via les journaux et internet. D’autres ont choisi de se rendre directement en Russie pour vivre l’événement de l’intérieur. C’est le cas de Tom Jenné, Orétois d’origine et ancien collaborateur de La Meuse Huy-Waremme, qui voyage avec un de ses amis. Sur place depuis le 21 juin, il multiplie les kilomètres pour assister aux rencontres des Diables Rouges mais également des plus grandes nations du ballon rond. Malgré des réseaux téléphoniques et internet instables, nous avons abordé différents thèmes avec lui.  

    1 La Belgique, le Brésil, l’Espagne et l’Argentine en 5 jours
    Depuis son arrivée sur le sol russe, Tom a assisté à Brésil-Costa Rica et à Belgique-Tunisie. Ce lundi, place à Espagne-Maroc et ce mardi à Argentine-Nigéria avant de retrouver les Belges, jeudi, face à l’Angleterre. « On avait acheté nos places avant le tirage au sort, en nous concentrant sur Kaliningrad et Saint-Pétersbourg, qui sont proches. On ne savait donc pas qui on verrait, à part les Belges. On verra aussi un des huitièmes de finale, sans doute celui du Mexique, qui devrait terminer premier du groupe F. On rêve que ce soit contre le Brésil. Si les Belges vont en quart, j’y serai également, tout comme la finale s’ils y accèdent. »
     
    2 Un voyage en train de 22 heures entre Moscou et Kaliningrad
    Bien sûr, pour pouvoir admirer tous ces cadors, il faut faire des sacrifices. Les déplacements, dans ce pays gigantesque sont extrêmement longs et peu reposants. « Dimanche, on a pris le train pendant 22 heures entre Moscou et Kaliningrad. En fait, on a fait Bruxelles-Amsterdam-Saint-Pétersbourg-train jusque Moscou-train durant 22 heures jusque Kaliningrad puis ce sera avion jusque Saint-Pétersbourg, avion vers Kaliningrad, train jusque Moscou puis train vers Saint-Pétersbourg. C’est compliqué (surtout que certaines indications ne sont inscrites qu’en cyrillique) mais c’est assez marrant. Les gardes-frontières sont comme dans les films : ils ne sourient pas, ne parlent que le russe et donc on ne comprend rien (rires). Quant à Kaliningrad, c’est très soviétique, avec des vieilles voitures et des bus des années 90. »
     
    3 Une ambiance extraordinaire et des rencontres inattendues
    Ces voyages, s’ils sont fatigants car les heures de sommeil se comptent sur les doigts de la main, permettent de faire connaissance avec d’autres cultures. « Pendant nos 22 heures train, on a longuement discuté avec un couple de Sibériens. Ils venaient de la ville la plus froide du monde : -65º en hiver et de la neige 8 mois par an. C’est enrichissant. Dans les villes, ce qui m’épate le plus, c’est le rassemblement de cultures différentes, des supporters issus du monde entier avec drapeaux et écharpes. Cela donne une super ambiance. Quant à la sécurité, elle est bien présente, avec des policiers et des militaires partout. »
    Quid des Russes, qui ne sont pas réputés pour être les plus sympathiques ? « Ils ne sont pas souriants, c’est clair, mais ils sont serviables. Ils aident les supporters et essaient de donner une bonne image de leur pays. »
     
    4 La Belgique très populaire et pointée parmi les grands favoris
    Il est encore trop tôt pour dire si la Belgique sera championne du monde, par contre elle a une cote de sympathie évidente auprès des fans des autres nations. « Beaucoup de supporters demandent pour faire des selfies avec nous. Samedi, j’ai vu beaucoup d’Asiatiques portant une vareuse belge. J’ai même rencontré trois Anglais supporters des Diables (rires). Des Russes, des Français et des Péruviens nous disent qu’on a une équipe incroyable, qu’on va aller loin et qu’on peut gagner. »
    Sur ce point, notre ancien collaborateur est beaucoup moins enthousiaste. « C’est bien ce qu’on fait jusque maintenant mais évitons d’avoir trop confiance. La dernière fois qu’on s’est emballé ainsi, c’était après notre succès face à la Hongrie, à l’Euro. Au tour suivant, on était sorti par le Pays de Galles. Face à la Tunisie, tout était en notre faveur : des espaces, de la profondeur pour Lukaku… Contre une défense plus regroupée, on a plus de mal. Avant le début de la compétition, je nous voyais aller jusqu’en quarts. Je n’ai pas changé d’avis. L’important, c’est d’être en forme en quarts, en demi et en finale. On a beaucoup de potentiel mais restons les pieds sur terre, ce n’était que le Panama et la Tunisie. Depuis qu’elle évolue ensemble, notre génération dorée a perdu ses trois matches référence : l’Argentine, l’Italie et le Pays de Galles. »
    Croisons les doigts pour que Tom soit, cette fois, à côté de la vérité… et qu’il assiste à l’apothéose pour nos Diables, le 15 juillet, à Moscou. (Article L.M 26-06-2018)
  • Le Baloise Belgium Tour était de passage à Oreye. Découvrez quelques photos...

    DSC_1033.JPG

    Le dimanche 27 mai 2018, la commune d'Oreye a été traversée par les cyclistes du Baloise Belgium Tour.

    Découvrez quelques photos du passage des cyclistes: ICI

    DSC_1026.JPG

  • Football: le RC Bergilers recherche de nouveaux joueurs pour la saison prochaine.

    31390026_10216350446859113_7273875450508607488_n.jpg

    Le RC Bergilers (DH et D1 de l’Alfa situé entre Waremme et Oreye) est à la recherche d’un gardien, de deux attaquants ainsi que d’éléments créateurs afin de renforcer ses deux équipes pour la saison prochaine.


    Si vous désirez rejoindre un projet ambitieux dans un cadre on ne peut plus familiale, ce club est fait pour vous !
    Entraînement le jeudi soir et match le dimanche matin.


    Intéressé ? Contactez Xavier Lempereur via Facebook

     

  • La pétanque d'Oreye recherche de nouveaux joueurs.

    18033876_1278140112241912_3735850398940257038_n.jpg

    Un clic sur l'image pour agrandir

  • Altercations entre les équipes Oreye-Braives et les supporters. La rencontre entres les deux équipes a été arrêtée!

    30415356_10216218228793744_2437455294087823360_n.jpgTriste fin de match à Oreye ce dimanche. Alors que les Sucriers menaient 2-0 après 80 minutes, un joueur braivois a déclenché une bagarre avec des supporters locaux. Oreye devrait conserver les 3 points.  

    Oreye 2
    Braives 0
    Match arrêté à la 80e
    Les buts : 47e Julin (1-0), 57e Sabetta (2-0).
     
    Avec des conditions climatiques excellentes, les supporters étaient présents en masse pour assister à ce duel au sommet entre Oreye, quatrième, et le leader braivois. Hélas, ce qu’il faudra retenir de cette rencontre est nettement moins glorieux. En effet, après 80 minutes de jeu, les esprits s’échauffent : Salentiny reçoit un coup au visage et les altercations se multiplient entre les deux équipes. Les supporters des deux camps s’en mêlent, les insultes fusent et Dimitri Bronckart (Braives) voit rouge. Le joueur saute la barrière et s’en prend à un supporter orétois. Plusieurs coups sont échangés entre les deux hommes, avant qu’ils ne soient séparés. Très logiquement, M. Fairon, l’arbitre de la rencontre, exclut Bronckart et met un terme à celle-ci. La police est également intervenue.
     
    Déçus par ce triste spectacle, les deux équipes regrettaient évidemment la tournure des évènements. À commencer par Jofray Hella, le coach de Braives : « Je suis extrêmement déçu par ce que j’ai vu aujourd’hui, tant au niveau footballistique que personnel. Je ne cautionne pas ces faits. En 20 ans de carrière, j’ai reçu un nombre incalculable d’insultes, mais je n’ai jamais réagi de la sorte. C’est triste. Si on se déplace avec la même mentalité à Liège, autant rester chez soi ».
    De son côté, Stéphane Pirson avait une pensée pour les jeunes supporters venus au stade : « Je ne veux pas trop juger l’attitude de chacun. Je regrette simplement que des enfants aient assisté à ces altercations. Ce n’est pas un exemple pour ces jeunes qui espèrent un jour jouer 90 minutes en équipe A. Tout le monde est perdant aujourd’hui, le foot en premier lieu ».
     
    Oreye vers le tour final
    Malgré ces incidents, il y a tout de même eu match entre les deux équipes. Et c’est Oreye qui a su tirer son épingle du jeu, comme en témoignaient Tom Julin et Geoffrey Sabetta, auteurs de deux coups de casque sur corner : « Nous n’avons pas les plus belles individualités, mais un gros esprit de famille » commentait Julin. « C’est ce qui a fait la différence, la partie s’est jouée au mental. Braives n’a pas l’habitude d’être mené cette saison et nous avons pu marquer coup sur coup. Cela leur a fait mal ». De son côté, Sabetta a marqué pour la 14ème fois cette saison : « Nous avons fait le gros dos en première mi-temps mais, nous les avons pris à la gorge dès la reprise. J’ai fait ce que je sais faire de mieux sur phases arrêtées : mettre ma tête. » résumait l’attaquant. À trois matchs de la fin du championnat, Oreye entrevoit donc le tour final. Pour Braives, il faudra faire un résultat jeudi prochain à Liège pour être champion…
  • Le club de football d'Oreye recrute des jeunes pour sa saison 2018-2019 et organise des stages durant les vacances.

    Capture.JPG

    Le club de football du Royal Oreye Union investit dans l’école des jeunes pour la saison 2018-2019.

    En effet, une toute nouvelle structure vient d’être mise en place avec un nouveau coordinateur (Patrick Bollue, enseignant en Education Physique et ex-joueur du Standard de Liège, de l’AS Eupen et du RFC Liège) et de nouveaux entraineurs diplômés à l’ACFF ou en Education Physique.

    Quoi de mieux pour apprendre à jouer au football en s’amusant qu’un super encadrement pédagogique ?

    Si tu veux des informations, t’inscrire ou tout simplement essayer avant de t’engager éventuellement, le club te propose de prendre contact avec le coordinateur au 0486/74.41.66

    PS : Sachez que le club recherche activement et particulièrement des enfants nés en 2005-2006-2007-2008 et 2009.

    Capture2.JPG

    Prix = 60 euros comprenant :

    • Pratique du Senseball
    • Encadrement breveté et diplômé de 9h à 15h45
    • Attestation mutuelle (rendu le dernier jour du stage)
    • Collations et Boissons : eau grenadine, menthe…
    • Pain saucisse le vendredi
    • Garderie de 8h à 9h et de 15h45 à 17h
    • Souvenirs

    Repas chauds : Supplément de 15 euros comprenant les repas de lundi, mardi, mercredi et jeudi.

    Réduction de 20 euros en août si participation à Pâques et en juillet.

     

  • Les stages sportifs de "Sport Chez Nous" (Mr Delvaux) reviennent pendant les vacances de Pâques.

    Capture.JPG

    Un clic sur l'image pour agrandir

    Stage à Ans: découvrez le programme ICI

    Stage à Waremme: découvrez le programme ICI

  • Rejoignez les Marcheurs Orétois ce dimanche 21 janvier 2018 à Ans-Loncin!

    Capture.JPGRendez-vous et départ de la balade : à 10h. au parking du Centre Culturel d'Alleur, rue de la Vallée près de l'église.

    Choix : deux circuits vous sont proposés :

    1er circuit : 4 km. découverte du Hombroux. Après 1 heure de marche, vous revenez au parking.

    Là, vous aurez 3 choix :

    1. Vous promener dans le parc philosophique.
    2. Redécouvrir le parc communal près de l'Espace Vital.
    3. Vous réchauffer à la Taverne Ansoise Place Brignoul              

    2ème circuit : 7 km. découverte du zoning, du Ravel, de différents projets, ... après 2 heures de marche, arrivée à la ferme Monfort, rue de l’Yser à Ans. Un covoiturage vous permettra de récupérer votre voiture.

    Dîner au Lunch Garden du Carrefour, rue Jean Jaurès, Ans. Vous choisirez votre repas sur place.

    Après-midi : possibilité d'effectuer une promenade digestive à Loncin.

    Inscription pour la promenade demandée auprès de Michelle Gohy  gsm : 0477/802862 ou Jules Lamoque  tél :  042/471611.