Projet à Oreye

  • Plus de 70 citoyens s’informent sur le projet de 10 éoliennes par la société Enéco.

    Capture3.JPG

    Dans le cadre de la demande de permis unique relative à la construction de dix éoliennes par la société Eneco, une réunion d’information s’est tenue à Oreye.

    Après la présentation du projet au travers de trois exposés du représentant d’Eneco, de la coopérative HesbEnergie et du bureau qui réalise l’étude d’incidence sur l’environnement, une séance de questions-réponses a eu lieu.
     
    Plusieurs sujets ont été abordés par les citoyens : « Ce projet, que j’estime inacceptable, revêt un impact environnemental sur les habitations plus important que les précédents. Je crois également que, même si la commune perçoit une taxe de 12.500 euros, elle risque de payer davantage lors du démantèlement avec un coût de 800.000 euros par éolienne », évoque un Orétois.
     
    Et qui de la dévaluation des maisons ? « Le démantèlement reste à charge du développeur. Quant à l’impact environnemental, l’analyse de ce point figure de manière détaillée dans l’étude. Pendant la période de développement du projet, on observe une diminution de la valeur immobilière de 5 à 7 %. Or, quand le projet entre dans ses phases de construction et d’exploitation les habitations retrouvent leur valeur de départ », répondent les représentants présents.
     
    Plusieurs habitants de Remicourt ont pris la parole lors de la réunion. Ce projet prévoit l’implantation des dix éoliennes le long de l’autoroute E40, sur le territoire orétois (et crisnéen pour un mat), mais à certains endroits, les mats semblent plus proches des villages remicourtois que des habitations orétoises. Thierry Missaire, le bourgmestre remicourtois s’en inquiète : « Le projet rapport financièrement à Oreye alors que le plus grand impact concerne Pousset et Hodeige. Pourquoi ne pas déplacer ces éoliennes vers le nord et les éloigner de Remicourt qui en aura le moins en retour ? », interroge-t-il. 
     
    « Il faut voir les résultats de l’étude d’incidences qui reprend les impacts sur les différents villages. Soit il y a une fédération contre le projet, soit un dialogue d’Eneco avec les riverains et on peut revoir l’implantation du site, comme nous l’avons fait à Wasseiges », atteste Arnaud janvier, d’Eneco, en guise de conclusion. (article du journal la Meuse 14-04-2016 J.M.)
     
     
     
     
    Le Gouvernement wallon accorde le permis unique d'Elicio pour la construction et l'exploitation de 6 éoliennes au Nord de la Chaussée Romaine.
     
    12957197_10209257685704517_1222067374_n.jpg
    "Le comité "face au vent" vous interpelle. Si un recours en Conseil d’État n'est pas intenté très rapidement, la décision du Ministre étant exécutoire, la construction des éoliennes pourra commencer  dés le 25 mai 2016.
     
    Un appel est lancé à toute la population, afin d'obtenir une aide pour financer ce recours.
     
    Toutes les informations à ce sujet sont précisées sur le site www.faceauvent.be, vous y trouverez le numéro de compte "Face au vent" sur lequel vous pourriez verser votre participation." explique un membre de ce comité contre l'éolien.
     
  • Grande opération de nettoyage du Geer le samedi 16 avril 2016 à Otrange.

    Capture.JPG

    "Dans le cadre des journées Wallonnes de l'eau, Une après-midi sera consacrée au nettoyage du Geer à Oreye ce samedi 16 avril.

    Tous les Orétois sont conviés à apporter leur soutien de quelque sorte que ce soit à cette initiative explique Jean-Marc Pevée, un orétois impliqué dans l'entretien du Geer.

    Du matériel et de la logistique sera à disposition.

    Les guides d'Oreye ont d'ores et déjà accepté d'y prendre part mais de la main d'œuvre supplémentaire sera bien utile à tous niveaux.

    Nous allons faire en sorte que cette opération soit également une occasion de se rencontrer et que cela soit convivial.

    Ce sera aussi l'occasion de découvrir les "prés d'Otrange" zone d'intérêt pour la faune et la flore. 

    L'opération dont le temps nécessaire estimé est de plus ou moins trois heures se terminera par un potage au cresson provenant directement de la culture de Dieter Ghijsen à Otrange. Produit du terroir oblige.

    La station Welcome soutient également cette initiative puisqu'elle nous fournira le pain en accompagnement du potage.

    Lors de cette occasion de se rencontrer, nous aimerions voir avec vous ce qui est encore envisageable pour préserver notre bel environnement rural.

    Nous avons comme projet, par exemple, d'organiser une journée annuelle de nettoyage de nos chemins de campagne sur toute l'entité de Oreye.

    Un cahier sera également à disposition de tous pour y formuler les idées. ( Les paroles s'envolent, les écris restent)

    Il serait utile de confirmer votre présence à  l'adresse suivante :  jean-marcpevee@hotmail.com

    Rendez-vous donc ce samedi 16 avril 14 heures à Otrange au niveau du pont qui enjambe le Geer rue de Thys."

  • Projet de création d'une salle polyvalente de 300 places derrière l'école communale

    salle polyvalente,oreye,ps,osez,isabelle albertLors d'un précédent conseil communal, les élus orétois ont  discuté de la future salle polyvalente. En effet, la majorité a proposé de lancer le marché de services d’architecture mais l’opposition a demandé des précisions sur le projet. « Cela sera une salle avec une scène et un bar. On compte sur 300 places assises. Elle servirait pour les spectacles de l’école, pour les soupers des différentes associations, que ce soit le football ou les pensionnés.

     

    Pour le moment, on ne fait que désigner un architecte pour qu’il fasse un projet », a expliqué la Bourgmestre. Mais où cette salle va-t-elle se situer ? «Cela sera derrière l’école, là où il y a les terrains de foot. On devait trouver un endroit qui ne gêne pas trop de monde », précise la bourgmestre.

     

    Finalement, Jean-Marc Lefevbre (conseiller communal à ce moment là) s’est abstenu et les trois autres membres de l’opposition ont voté contre. Tout le groupe PS s’est positionné en faveur du projet.

  • Réunion citoyenne dans chaque entité sur l’Opération de Développement Rural à Oreye.

    Capturer.JPG

    Pour rappel, l’Opération de Développement Rural est une opération par laquelle la commune s’engage à faire participer la population dans une réflexion stratégique, globale et cohérente sur des projets qu’elle souhaite voir se concrétiser.

    La participation citoyenne est au coeur de la démarche et tous les acteurs du territoire sont concernés : citoyens, élus communaux, entreprises, commerçants, agriculteurs, jeunes, associations,…

    Le but de cette opération est de dynamiser la commune et d’améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants.

    Les autorités communales et la FRW organisent des séances d’information dans les cinq villages de l’entité.

    Venez donc nous faire part de vos idées et de vos propositions pour Oreye de demain !

    Capturer.JPG

  • Enquête publique sur un projet d'implantation de quatre éoliennes et d'une cabine de tête dans la rue des Sorbiers

    ENQUETE PUBLIQUE ETABLISSEMENTS CONTENANT DES INSTALLATIONS OU ACTIVITES CLASSEES EN  VERTU DU DECRET DU 11/03/1999 RELATIF AU PERMIS D'ENVIRONNEMENT

    eol.jpgConcerne la demande d'ENECO WIND BELGIUM S.A., av. Pasteur, 6h à 1300 WAVRE, Tel: 081/64.05.07 en vue d'obtenir le permis unique pour la construction et l’exploitation d’un parc de quatre éoliennes, et la construction d’une cabine de tête, à Oreye rue des Sorbiers.

    Introduction de plans modificatifs. Le dossier peut être consulté à l'Administration  Communale d’Oreye, Crisnée, Remicourt, et Waremme depuis ce jeudi 12 septembre 2013 jusqu’au vendredi 11 octobre 2013 inclus.

    Le projet n’est pas conforme à la destination du plan de secteur (zone agricole) et nécessite l’application éventuelle de l’article 127§3 du CWATUPE.

    Le projet n’implique aucune modification des voiries communales ni provinciales.

    Date et heure de clôture de l'enquête : Vendredi 11 octobre 2013 à 14h à Crisnée, à 12h à Oreye, à 12 h à  Remicourt et à 14h à Waremme.

    Les observations écrites peuvent être adressées à :

    - Collège communal, rue Favray, 1 à 4367 Crisnée (tél 019/33.83.91)

    - Collège communal,  Rue de la Westrée 9,4360 Oreye (tél 019/67 70 43)

    - Collège communal,  Rue Nouvelle Percée 5, 4350 Remicourt. (tél 019/54.93.26)

    - Collège Communal,  Rue Joseph Wauters 2, 4300 Waremme (019/33 93 87)

    Capturer.JPGLe Fonctionnaire Technique et le Fonctionnaire Délégué sont compétents pour statuer sur la présente demande (art 127 § 1er al 2,3 et 7 du CWATUPE)

    Coordonnées du Fonctionnaire Technique: M. Arthur DEGEE, SPW Liège, DG03, r. Montagne Ste Walburge 2, 4000 Liège (04/224.54.11)

    Coordonnées du Fonctionnaire Délégué: M. Jean Lentz SPW Liège, DGO4, r. Montagne Ste Walburge 2, 4000 Liège (04/224.54.11)

    Tout intéressé peut formuler ses observations écrites ou orales auprès de l'Administration communale de l’une de quatre communes dans le délai mentionné ci-dessus, jusqu'à la clôture de l'enquête.

  • La poste rachetée pour 170.000 euros par la commune d'Oreye !

    DSC_0308.JPGVide depuis un an, l’ancienne poste d’Oreye sera bientôt aménagée en bureaux et en logements. La commune va en effet débourser 170.000 euros pour acquérir le bâtiment de 147 m2 et les terrains et garages adjacents (en tout 1.035 m2). Le point a été voté ce lundi au Conseil communal.

    « L’ancienne poste se compose d’une maison, jusqu’alors occupée par le percepteur de poste, et des anciens bureaux de la poste (guichets, salle d’attente...). Nous allons rénover le tout pour y installer l’Agence locale pour l’emploi (ALE) et y créer deux logements pour le CPAS», explique Isabelle Albert, bourgmestre d’Oreye

    Soit un ou deux bureau(x) pour deux membres du personnel administratif, une salle d’attente et un local pour la centrale de repassage (5 personnes). Plus deux appartements d’Initiative locale d’accueil (ILA) à destination de demandeurs d’asile. «La loi nous oblige à en avoir. Pour le moment, nous louons un à un privé. Idem pour l’ALE qui loue un bâtiment sur la Grand-Route. Il nous semble plus intéressant d’investir dans une surface telle que l’ancienne poste qui a aujourd’hui déménagé ses locaux sur la Grand-Route. Nous allons discuter avec un architecte des possibilités d’aménagement, notamment des garages», poursuit-elle. Impossible pour l’instant de chiffrer le montant des travaux. «Ils ne commenceront de toute façon pas avant un an…»