Oreye - Page 7

  • Ordre du jour du Conseil communal d'Oreye du 13 novembre 2017.

    Capture.JPG

    Ce lundi 13 novembre 2017 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. Modifications budgétaires du CPAS pour l’exercice 2017.
    2. Modifications budgétaires ordinaires et extraordinaires  n°1 de la commune  pour l’exercice 2017.
    3. Taxe communale sur la gestion des déchets pour l’exercice 2018.
    4. Règlement redevance sur les collectes spécifiques pour l’exercice 2018.
    5. Taxe sur le traitement des dossiers d’urbanisme et de permis d’environnement.
    6. Avantages sociaux : Octroi de cadeaux aux enfants des écoles, piscines.
    7. Enseignement communal : organisation sur base du capital-périodes.
    8. Vente de matériaux.
    9. APE – cession/réception de points.
    10. Désignation fonctionnaires sanctionnatrices provinciales.
    11. AG      I.M.I.O. – plan stratégique.
    12. Fête de l’hiver – adoption règlement édition 2017.
    13. Budget Fabrique d’Eglise de Grandville pour l’exercice 2018.
    14. Communication de l’approbation de délibérations du conseil communal.
    15. Ratifications arrêtés de police.
  • De faux pompiers récoltent de l’argent en Hesbaye. Prudence!

    20992662_10212493991496213_2292553064935705792_n.jpgMéfiance. Les faux pompiers sévissent en Hesbaye. Ces derniers jours, c’est à Geer qu’un manège suspect a été repéré. Un homme sonnait aux portes pour récolter de l’argent en prétendant travailler pour le service incendie ENSSA. «  Il ne s’agit évidemment pas de nous, confie un pompier de la caserne. Mais tous les ans, nous sommes victimes de ce phénomène. Ils disent récolter de l’argent pour les pompiers et utilisent notre nom…  »

    Il est donc important de rappeler que les pompiers ne pratiquent pas le porte-à-porte sur la zone Hesbaye/Hannut. Au besoin, contactez le 101.

  • 9 emplois à pourvoir chez Bénéo-Orafti à Oreye. Découvrez les offres!

    1722.JPG

    BENEO fait partie du groupe Südzucker, l'un des principaux producteurs d'aliments en Europe.
    Formé en 2007, BENEO est actuellement représenté dans plus de 75 pays à travers le monde. Le groupe BENEO compte sept bureaux et cinq sites de production, situés en Belgique, en Allemagne, en Italie et au Chili.
    Chaque année BENEO-Orafti transforme plusieurs centaines de milliers de tonnes de chicorées en inuline et oligofructose, qui sont des ingrédients alimentaires (et non des additifs) à valeur ajoutée, utiles dans presque toutes les applications alimentaires et boissons.

    L’objectif de Beneo : prendre soin d'une meilleure nutrition dans le monde entier ! Comment ?

    • Qualité nutritionnelle
    • Garantie service de qualité
    • Contribuer à une meilleure santé 
    • Durabilité
    • Optimalisation des processus de production
    • Correspondre aux attentes et mégatendances actuelles
    • Concepts alimentaires de pointe

    Travailler chez BENEO-Orafti Oreye, c’est travailler dans une entreprise à taille humaine, leader dans son domaine, et soucieuse de ses travailleurs.

    Quelques chiffres

    • 70% de la production mondiale d’inuline est produite par BENEO Orafti.
    • Beneo orafti Oreye compte 250 travailleurs et 300 durant la campagne (activité saisonnière, de septembre à fin décembre).

    Les offres d'emploi chez Beneo:

    Nettoyeur cariste Beneo à Oreye (h/f) Intérim
    Cariste manutentionnaire chez Beneo à Oreye (Crisnée) (h/f) Intérim
    Electricien en vue de CDI chez Beneo Orafti h/f Option contrat fixe
    Bachelier en chimie Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Technicien de laboratoire Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Laborantin chez Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Ingénieur industriel chez Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Bachelier ou ingénieur en chimie, biochimie chez Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Cariste chez Beneo à Oreye (h/f) - Interim

     

  • De nombreux visiteurs pour la traditionnelle brocante au Hall omnisports. (+photos)

    23414293_10214825336212300_677905217_n.jpg

    23439629_10214825333812240_373532380_n.jpg

    Le dimanche 5 novembre se déroulait la brocante annuelle dans le hall omnisports de la commune. De nombreux brocanteurs ont répondu à l'appel ainsi que les nombreux amateurs d’antiquités et de bonnes occasions...
    Le rendez-vous est à nouveau pris pour l'année prochaine !

    23415930_10214825339772389_1760928377_n.jpg

    23414433_10214825336172299_95677056_n.jpg

  • Fête d'hiver du 1er au 3 décembre 2017 à Oreye.

    Capture.JPG

    Un clic pour agrandir

  • Journée d'actions syndicales ce 8 novembre 2017 - Perturbations sur le réseau TEC

    Capture.JPGCe mercredi 8 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une journée d’actions interprofessionnelles. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d’une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront. 

    Cette manifestation aura un impact sur le fonctionnement du réseau du Groupe TEC.

  • Oreye d’hier et … d’aujourd’hui grâce à une promenade de la Commission Locale de Développement Rural.

    Capture.JPG

    Ce 15 octobre a eu lieu la dernière balade de Découverte du territoire proposée par la CLDR. Celle-ci attira une septantaine de participants originaires en grande partie de la commune. Organisée sous forme d’un rallye pédestre, elle invitait chacun à se replonger dans différents lieux riches d’histoire, de patrimoine et de culture. En chemin, on aurait pu entendre…

    « … Avec ma sœur et papa, nous sommes partis rue de la Westrée de l’ancienne école des garçons et des filles, là où bon papa avait appris à lire. Nous avons ensuite découvert le réseau de trams naguère bien dense sur le territoire tant pour se rendre vers Waremme ou Ans que vers Saint-Trond ou Hasselt. Poursuivant notre chemin, nous sommes passés devant la célèbre raffinerie Notre-dame. Papa nous a d’ailleurs raconté qu’elle porte un autre nom et ne transforme plus de betteraves aujourd’hui.

    Bonjour monsieur le brassseur ! Salut le maréchal-ferrant. Coucou le bourrelier,… Que d’artisans jadis dans ma contrée. A la ferme Gerbehaye, demeure des seigneurs du lieu, nous avons lancé la betterave et sommes devenus des botanistes d’un jour. Plus loin, nous avons imaginé le moulin fonctionner, découvert à l’église la sainte patronne des dentistes, snobé l’ex-gendarmerie bien mieux désormais en maison des livres, retrouvé maman à l’ancienne pharmacie… En une après-midi, que de choses visitées ! »

    Cette petite balade longue de 3km au travers des rues du village permit vraiment à bon nombre de découvrir ou redécouvrir Oreye d’hier et ... d’aujourd’hui.

    oreye 6.jpg

    preye.jpg

  • Jugement rendu: huit ans de prison pour le pédophile orétois. Il avait abusé de ses 3 petites-filles!

    Capture.JPGUne peine de huit ans de prison a été prononcée ce vendredi à l’encontre d’un Orétois de 63 ans qui avait abusé de ses trois petites-filles. L’homme s’était déjà fait connaître de la justice pour des faits de pédophilie commis sur son beau-fils, il y a 40 ans… Il aurait également abusé de sa fille, et pourtant ces deux anciennes victimes lui ont confié leurs propres enfants !  

    Le ministère public avait requis, il y a quinze jours, une peine de cinq ans de prison à l’encontre de Pierre D., un habitant d’Oreye âgé de 63 ans poursuivi pour des viols et attentats à la pudeur commis sur ses trois petites-filles (les deux enfants de son beau-fils et la fille de sa fille). Le tribunal a estimé que c’était encore bien insuffisant et l’a condamné à huit ans de réclusion.
     
    C’est en 1976 qu’une peine d’un an de prison, avec sursis pour la moitié, avait été prononcée contre Pierre D. pour des faits de mœurs commis sur son beau-fils. Mais bien des années plus tard, en 2012, le beau-fils en question avait fait face à des difficultés financières et était allé vivre chez sa mère et son beau-père. Il pensait, a-t-il expliqué, que son beau-père s’était « calmé ». Ce n’était absolument pas le cas, et sa fille aînée avait 11 ans lorsqu’elle a annoncé à son papa que son grand-père avait abusé d’elle depuis l’âge de 8-9 ans. L’enfant avait lancé ça dans une conversation, a expliqué le père, mais n’avait pas voulu livrer plus de détails. Il l’avait cependant entendue raconter les faits à sa petite sœur née en 2005, elle aussi victime du pervers, et il avait alors décidé, en 2014, de le dénoncer. Le grand-père pédophile avait travaillé, dans les années concernées par les abus sexuels sur les deux petites, comme livreur de journaux du côté de Bruxelles. Il emmenait les gamines avec lui, dans sa camionnette, et se garait dans le bas-côté, en chemin, pour abuser d’elles.
     
    Le gros « hic » de ce dossier, c’est que six ans avant, en 2008, le centre PMS de Verviers avait informé le Parquet de Verviers des confidences qu’une jeune fille de 14 ans avait faites à son éducatrice. Elle avait expliqué que le SAJ (service d’aide à la jeunesse) l’avait placée chez son grand-père paternel, Pierre D. (NDLR : qui avait un casier pour pédophilie !), et qu’il avait commis des attouchements sur elle. Elle en avait parlé à sa maman : « ça ne l’a pas étonnée, parce qu’elle m’a dit qu’elle avait vécu ça aussi, à mon âge », avait ajouté l’enfant. Plus glauque encore : la mère de cette petite victime a confié aux enquêteurs que Pierre D. avait déjà sévi sur l’enfant, quand elle était bébé… Il aurait, à plusieurs reprises, éjaculé sur les fesses du bébé qui n’avait que 15 mois.
     
    Les psys qui avaient expertisé Pierre D. ont évoqué un homme « d’une froideur affective presque glaciale à l’égard de ses proches » . Il n’avait pas pris la peine de comparaître, et son arrestation immédiate a été ordonnée.

  • Stérilisation et enregistrement des chats: du neuf dès ce 1er novembre en Wallonie et à Bruxelles!

    Capture.JPG

    Dès ce 1er novembre, votre chat devra être stérilisé et enregistré, que ce soit en Région wallonne ou en Région bruxelloise. La législation évolue. Mais, il ne faut pas courir tout de suite chez votre vétérinaire … il y a des périodes de transition

    Tous les chats nés dès ce 1er novembre devront être stérilisés. En Wallonie, ce devra être fait avant ses 6 mois.

    En Wallonie, vous avez jusqu’au 1 janvier 2019 pour le faire stériliser et en Région bruxelloise, la stérilisation est obligatoire avant le 1 janvier 2018. La Flandre n’a pas encore pris de mesures pratiques.

    Et si vous désirez que votre chatte ait une portée, vous devrez disposer d’un agrément en tant qu’éleveur occasionnel. Avec une possibilité de s’inscrire via internet sur ce site (Wallonie). 

    La stérilisation est pratiquée par un vétérinaire. Comptez en moyenne 75 euros pour un chat mâle et 150 euros pour une femelle.

    Mais la stérilisation ne va pas sans identification. Le coût de l’identification et de l’enregistrement s’élève environ à 50 euros (coût de la "puce" et de la visite chez le vétérinaire). (Info du site "On est pas des Pigeons)