Oreye - Page 3

  • Le CLAP Bergilers organise la fête des voisins le vendredi 25 mai 2018. Invitation à tous!

    Un clic sur l'image pour agrandir

    Infos via Geoffrey Moies au 0476/52 44 84 ou via info@clapbergilers.be

  • Honorons nos héros de 1940/45 ce 8 mai au Relais Sacré.

    2.JPG

    Le Groupement Régional de Hesbaye de la Fédération Nationale des Combattants et les dirigeants des Sections Patriotiques vous informent que le Relais Sacré sera organisé

    Ce 8 MAI 2018

    À 11H20 AU MONUMENT francais &

    À 11h40 AU SQUARE DU SOUVENIR

    & DU CIVISME a Grandville

    L’occasion pour nous tous d’honorer nos héros de 1940/45 et leurs au péril de leur vie, ont combattu la barbarie nazie pour que nos générations puissent retrouver la PAIX et la DEMOCRATIE.

    C’est donc avec grand plaisir que nous vous convions à participer nombreux à notre grande cérémonie dans le but de garder intacte la mémoire du souvenir.

  • Crisnée: la chaussée Verte fermée durant trois jours.

    Le député-bourgmestre de Crisnée Philippe Goffin se réjouit de ce chantier de rénovation de la chaussée Verte. «  L’actuel revêtement date de 2001  », indique-t-il sur les réseaux sociaux avant d’apporter des précision sur les travaux : «  Le travail s’organisera comme suit : raclage intégral de rond-point à rond-point (NDLR : entre le rond point de la station Q8 et le rond point de sortie d'autoroute), pose d’un produit pour solidariser les dalles béton sous le tarmac, pose d’un nouveau revêtement hydrocarboné, marquage au sol (quelques jours plus tard). Les commerces seront difficilement accessibles mais ils le resteront néanmoins par les trottoirs et les pistes cyclables  »

  • Remicourt (Liège): 151 chiens saisis au Chenil de l’Aviculteur !

    Capture.JPG

    L’opération a été encadrée par la police de Hesbaye, l’un des propriétaires a dû être menotté 

    E.D.
    Les inspecteurs du bien-être animal du SPW, encadrés par la police de Hesbaye, ont procédé à la saisie de 151 chiens, ce jeudi, au chenil de l’Aviculteur à Remicourt. C’est une infraction en matière d’agrément qui aurait motivé cette décision. Les animaux ont été accueillis dans plusieurs associations.  

    Une partie de la rue Joseph Dodeur à Pousset a été fermée à la circulation, ce jeudi. En cause, une saisie programmée par le département bien-être animal du Service Public de Wallonie au chenil de l’Aviculteur. Une petite 10 ne de véhicules du SPW et de la zone de police de Hesbaye, appelée à encadrer l’opération, a donc occupé la chaussée, à hauteur du nº16.
     
    En matinée, les inspecteurs du bien-être animal ont arpenté les lieux durant de nombreuses heures. Leur objectif était notamment de procéder au comptage des chiens présents sur place. Le permis d’environnement que détiennent les propriétaires du chenil -jusqu’en 2023- leur autorise la possession de 99 bêtes. Un dépassement important de ce chiffre a, longtemps, été soupçonné. Il s’est officiellement confirmé ce jeudi : 151 chiens ont été dénombrés. On parle ici d’adultes mâles et femelles, mais aussi une vingtaine de chiots, toutes races confondues.

    2.JPG

    Et c’est en grande partie là que se situe le problème. Pour le ministre wallon Carlo Di Antonio, en charge du bien-être animal, ce type de chenil, qualifié « d’éleveur-commerçant » et qui avait par ailleurs un point de vente sur la Batte à Liège, n’a plus lieu d’être. « Les chiens sont trop nombreux, leur multiplicité de races aussi. Les femelles sont enfermées dans des enclos et ne sont dédiées qu’à une reproduction à foison. Le profit l’emporte sur l’animal », commente-t-on au SPW. Raison pour laquelle, en octobre dernier, le permis d’agrément du chenil lui avait été retiré. Et les tentatives du petit-fils de la famille pour en récupérer un sont restées, pour l’heure, inabouties. Ce dernier n’avait donc plus le droit de vendre -ni de donner- des chiens. Une enquête a finalement permis d’établir que cette obligation n’était pas respectée. C’est donc cette infraction en matière d’agrément qui a poussé le bien-être animal à agir, ce jeudi.
     
    Et autant dire que l’initiative n’a pas enjoué les propriétaires. Noms d’oiseaux et menaces ont fusé, jusqu’à une petite rébellion du petit-fils, furieux. Ce dernier a tenté d’empêcher policiers et inspecteurs de pénétrer sur la propriété. Il a dû être menotté et enfermé dans un combi pour se calmer.
     
    Au total, 151 chiens ont quitté les lieux et ont été évacués par des associations. Tel avait déjà été le cas en 2008, avec 170 animaux saisis.
     
    Les SRPA de Liège, de Verviers et de La Louvière sont donc descendues sur place, ainsi qu’Animal sans Toi… t de Faimes, L’Assiette des 4 Pattes de Sprimont, Sans Collier de Perwez et le refuge Animal sans Logis de Neupré.
     
    Fabrice Renard, d’Animal sans Toit… t, confie : « S’ils sont très gentils, ces chiens n’ont connu que leur enclos. Ils ont une sociabilisation minime et sont très peureux. Quand on les a lâchés dans l’herbe, ils n’avaient jamais vécu ça. Ils étaient peut-être soignés et nourris mais n’avaient aucune qualité de vie. Ici déjà, on a pu voir le bonheur dans leurs yeux ! »
     
    « Ces chiens ont tout ce qu’il faut »
    Jean Destexhe, de Crisnée, est le vétérinaire attitré du chenil depuis près de 40 ans. « C’est scandaleux ce qu’il se passe ici », a-t-il crié ce jeudi à l’adresse des inspecteurs. « Allez vérifier, ces chiens sont bien gras, ils ont tout ce qu’il faut pour manger. Ils sont soignés et vaccinés. D’ailleurs, vous verrez, ils sont soi-disant tellement mal en point qu’ils seront bien vite mis à la revente sur les sites des associations ! »
     
    Le vétérinaire disait aussi avoir mal au cœur pour le petit-fils des lieux, dont le projet est de reprendre les rênes du chenil depuis plusieurs mois. « Il se bat chaque jour pour récupérer l’agrément. Il a investi 40.000€ dans des travaux. Depuis octobre, il est indépendant et n’a pas su se mettre un franc dans la poche. À 27 ans, maintenant, on lui retire tout ! Pauvre gamin, comment voulez-vous qu’il fasse ? Di Antonio, il va finir par ne permettre qu’aux gens riches d’avoir des chiens ! » (La Meuse du jour)
     
    Découvrez la suite de l'article dans le journal La Meuse du jour
  • Déviation des lignes 75 et 175 des TEC: Villers l’Evêque, rue Rond du Roi Albert - brocante

    Capture.JPG

    Villers l’Evêque, rue Rond du Roi Albert : brocante
    Déviation des  lignes 75 et 175

    Du samedi 5 mai à 22h et jusqu’au dimanche 6 mai à 18h, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation comme suit ;

    Ligne 75

    Déviée entre les arrêts « Rue N. Lenoir » et « Monument » à Odeur.
    Les arrêts « Rue Gustave Lemeer », « Eglise » et « Rue Petit Roua » seront reportés à un arrêt provisoire implanté rue du Roua.


    Ligne 175

    Déviée entre les arrêts « Rue de Liège » et « Rue Gustave Lemeer  ».
    Les arrêts  « Eglise » et « Rue Petit Roua » seront reportés à un arrêt provisoire implanté rue du Roua et l’arrêt « Tige » sera reporté à un arrêt provisoire implanté rue du Petit Roua.

  • Plusieurs toitures seront prochainement en rénovation à Oreye.

    Réuni ce lundi soir, veille du premier mai, le Conseil communal orétois a unanimement approuvé plusieurs projets de rénovation.
     
    Capture.JPGLe premier chantier concerne la toiture de la chapelle Saint-Éloi : « Le budget s’élève à 8.261 euros » L’échevin des travaux rappelle que « ce crédit extraordinaire figure au budget 2018 ». Cette rénovation ne se limite pas à la toiture du bâtiment : « Dans le cadre de ce chantier de petit patrimoine, on agit également sur les corniches et on place de nouvelles ardoises », détaille l’édile.
     
    Les deux chantiers qui suivent coûtent davantage. « On entreprend des travaux à la morgue d’Oreye. La rénovation du toit apparaît aussi au budget de l’année en cours. Le montant s’élève à près de 27.800 euros. Le coût plus important s’explique par l’évacuation d’ardoises amiantées. Pour le reste, on remet des ardoises naturelles, des chevrons et des corniches. »
     
     
    Au hall de voirie
    La dernière toiture protège le hall de voirie. L’inscription, toujours au budget extraordinaire de 2018, frôle les 10.300 euros. « C’est notamment un achat de matériaux et la réalisation d’un bardage extérieur en acier au niveau de la menuiserie du dépôt de voirie », souligne l’échevin des travaux.
     
    Enfin, Oreye a validé la convention avec l’ASBL Groupement d’Informations Géographiques : « La commune bénéficie d’accès pour la mise à disposition et l’utilisation de cartes géographiques ».  La bourgmestre indique la raison de cette convention à laquelle souscrivent de nombreuses communes : « Nos services ont recours à ce système dans le cadre de travaux de voirie, de permis d’urbanisme ou encore de permis de lotir. Cette association développe des solutions cartographiques. Les cartes du territoire communal se superposent. On dispose ainsi d’informations cadastrales pour le travail des notaires par exemple. » Contre 3.025 euros, la commune bénéficie de deux accès au système avec un subside pour l’achat des licences.
     
    Enfin, le conseil d’administration du centre sportif et culturel orétois connaît un changement. L’échevine démissionnaire Sigrid Delvaux est remplacée par la conseillère socialiste Mariette Schoemans.

  • Un expert européen reconnu pour former au Règlement Général sur la Protection des Données sera ce jeudi 3 mai à Otrange!

    Capture.JPG

    RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) : Vous êtes concerné ! Agissez !
    Quels impacts pour votre entreprise ? Pourquoi devez-vous vous en soucier ?Par où commencer ?

    Tout le monde est concerné : TPE, PME, GE.
    Le RGPD concerne toute entreprise établie dans l’Union Européenne.
    De manière automatique, sans autre information, le règlement entre en vigueur le 25 mai 2018 : http://www.eugdpr.org/

    Chaque organisation qui ne s’est pas conformée à cette date s’expose à des amendes administratives pouvant s'élever jusqu'à 20 000 000 EUR ou, dans le cas d'une entreprise, jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires annuel mondial total de l'exercice précédent, le montant le plus élevé étant retenu.
    DATE POUR SE METTRE EN CONFORMITE : 25 mai 2018

    Délégué à la Protection des Données, Christophe Boeraeve est spécialisé en confidentialité et protection des données et de la vie privée, la fiscalité des entreprises et des particuliers, le droit international des sociétés.

    Christophe est aujourd'hui l’un des experts européens reconnus pour former au RGPD, il sera à l'Atrium le 3 mai prochain ! 

    Des modules d'approfondissement sont prévus selon le type de fonction occupée au sein d'une entreprise.

    Informations et inscription : http://www.iddup.be/fr/agenda/consult/28