Oreye - Page 2

  • Le Royal Oreye Union présente ses comptes pour la saison 2015-2016.

    Capture.JPGAprès la présentation de comptes communaux par le receveur régional lors du conseil communal (fin juin), le Royal Oreye Union a également présenté ses comptes pour la saison 2015-2016. « Toute association qui bénéficie d’un subside supérieur à 1.240 euros doit présenter ses comptes, sans quoi elle risque de perdre cette subvention ».

    Le président du club de football a présenté un bénéfice avant impôt de 761 euros (résultat global de 1.257 euros), les recettes provenant de la buvette, des entrées, des cotisations et du sponsoring. Les frais de fonctionnement constituent la principale dépense, l’achat de marchandises arrivant ensuite. Le représentant du club a rappelé l’importance du projet de terrain synthétique, mis entre parenthèses, pour conserver son nombre d’affiliés.

  • L'orage de ce jeudi a laissé place à quelques dégâts et routes inondées à Oreye (+photos)

    19866470_10213669948168321_46688934_n.jpg

    19894254_10213669947608307_1351890179_n.jpg

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye ainsi que les différentes zones de polices ont été sur le qui-vive ce jeudi après-midi. Et pour cause, le gros orage qui s’est abattu sur notre région n’a épargné aucune commune.

    Des arbres, branchages, tuiles et autres mobiliers de jardin ont jonché le sol dans différentes rues notamment de Waremme et Oreye. Comme à son habitude lors de fortes pluies, des routes inondées ont également été recensées rue de Saint-Trond à Oreye ou encore rue des Près à Otrange.

    Une cave a également été sous eau rue du Tilleul à Oreye.

    Et si nombreux sont ceux qui ont été surpris par cette tempête, aucun blessé n’a été recensé.

     

    19965005_10213669949408352_1733278995_n.jpg

    19904411_10213669949008342_881562390_n.jpg

  • Chez nous en Hesbaye: « Une moisson de l’orge plus précoce »

    Capture.JPG

    Les moissonneuses sortent. Les agriculteurs récoltent l’orge et l’escourgeon plus tôt que d’habitude. Après les fortes chaleurs, la pluie aide au développement du froment qui sera moissonné dans quelques semaines. 

    La météo impacte les cultures. Les fortes chaleurs du mois écoulé et les pluies de ces derniers jours influencent les dates des moissons. Si la moisson du froment ne commence pas avant la mi-août, celle de l’escourgeon débute en avance. « On moissonne nettement plus tôt que d’habitude. Il faut remonter à 1976 pour trouver date d’un début de récolte aussi précoce », témoigne Bernard Kersten. Ce Faimois, conseiller à la Fédération Wallonne de l’Agriculture, rappelle que les cultivateurs récoltent l’escourgeon et l’orge d’hiver plus tôt que le froment: « La période avance d’année en année, à cause du changement climatique. La date dépend des conditions météorologiques et quelques-uns commencent à moissonner car l’escourgeon est jaune, mais on est une dizaine de jours plus tôt que d’ordinaire. La moisson du froment intervient mi-août. »
    Il existe deux conditions sine qua non pour moissonner : un grain à maturité et un temps sec. « Il faut récolter un grain sec, car l’humidité empêche sa conservation. On vise un taux d’humidité de 15% maximum pour moissonner. Ventiler, voire sécher, la récole constitue une possibilité, mais cette solution demeure coûteuse », indique Bernard Kersten.
     
    Les agriculteurs bio récoltent généralement en premier lieu. La moisson de l’escourgeon et de l’orge d’hiver dure deux à trois semaines, tandis que la moisson du froment intervient dans le courant du mois d’août. Le conseiller de la FWA se montre très prudent sur la qualité des premières récoltes : « Le poids spécifique est le seul critère. Pour le froment, la sécheresse n’apporte rien, car le grain se situe déjà dans l’épi et la chaleur court-circuite le transfert des matières vers le grain, il y a des risques d’échaudage d’autant que le froment arrive trop vite à maturité. »
     
    Du côté de la ferme Destexhe, à Verlaine, on commence à moissonner l’escourgeon, « mais il est trop tôt pour tirer un vrai bilan, même si l’orge semble légère en raison d’un printemps très sec. » Il ne cultive pas de froment, mais le fils Destexhe garde un oeil avisé sur la météo : « La pluie peut rattraper cette période de sécheresse exceptionnelle et il reste encore un mois pour que le froment arrive à maturation. On a certes besoin de pluie pour les cultures, mais il faut espérer un temps sec dans un mois, au moment de moissonner le froment.»
  • Crisnée: un jeune homme de 25 ans perd la vie dans un terrible crash.

    Dans la nuit de lundi à mardi, vers 2h du matin, un terrible accident de la route s’est déroulé le long de la Nationale 3, à Crisnée, au rond-point d’Odeur, au carrefour avec la chaussée Verte. Selon les premières constatations observées sur place, une BMW 328 circulait de Liège en direction de Bruxelles. Arrivé à hauteur du rond-point, le véhicule qui roulait visiblement à une vitesse excessive, n’a pas su s’arrêter. Un coup de frein a été donné mais cela n’a pas suffi : le rond-point a fait office de tremplin pour la BWM, qui a alors été projetée contre un poteau, puis contre un camion en stationnement, contre lequel elle a fini sa course. Le camion en question a, lui, foncé contre le coin d’une façade.

    rond point odeur

    Le conducteur de la voiture, un jeune homme né en 1992 et originaire de Tirlemont, est décédé sur place. Son passager, un autre jeune homme né en 1992 et habitant de Zout-Leeuw, a été grièvement blessé. Il a été transféré en milieu hospitalier.

    Resized_received_315976748847633

    Un avis a été fait au parquet, qui a désigné un expert sur place. C’est le dépannage Munsters qui est intervenu sur les lieux du drame afin de prendre en charge la carcasse du véhicule.

  • Max, ce chien a disparu depuis le 1er juillet de son domicile situé à Bergilers.

    Capture2.JPG

    Max, ce chien a disparu depuis le 1er juillet de son domicile situé à Bergilers.

    Contact: 0475 51 93 93

    Capture.JPG

  • Anne-Marie Deglin, employée au service population va profiter d'une retraite bien méritée!

    2.JPG

    Depuis ce 1er juillet, Anne-Marie Deglin, employée au service population de la commune d'Oreye va profiter d'une retraite bien méritée!

    Merci pour toutes ces années de travail et de dévouement à la commune d'Oreye. Je vous souhaite le bonheur, le repos et la santé pour commencer cette grande aventure!

  • Baromètre politique inédit: le PS perd la moitié de ses électeurs au sud du pays et le PTB devient le premier parti de Wallonie!

    2.JPGLes scandales de Publifin, de l’ISPPC et du Samusocial annoncent une sanction électorale d’une violence inouïe à l’encontre du Parti socialiste dans un baromètre politique inédit qui fait trembler le Boulevard de l’Empereur.

    Et si on allait revoter ce dimanche, quel en serait le résultat dans le contexte délétère du moment ? La RTBF a curieusement décidé de ne pas commander son traditionnel baromètre trimestriel de juin, qu’elle cofinance avec La Libre. Interloqué, le MR a décidé de prendre le relais (lire par ailleurs). L’institut Dedicated, qui fait ces sondages depuis la nuit des temps, a donc été chargé de sonder les électeurs des trois régions, dans les mêmes conditions que les baromètres précédents. Il l’a fait du 23 au 27 juin, soit juste après que Benoît Lutgen ait retiré la prise des gouvernements des trois entités fédérées, le lundi 19.

    La suite de l'article ICI...

  • La criminalité baisse de 8% à Huy-Waremme! Explications...

    Le nombre de délits révélés (c’est-à-dire connus de la police qui établit un p.-v.) à Huy-Waremme a chuté, en moyenne sur nos cinq zones de police, de 8% entre 2015 et 2016: leur nombre passe exactement de 12.313 à 11.310. Des délits très vastes qui vont du vol, violence, terrorisme, incendie volontaire, drogues, graffiti, fraude sociale, au viol collectif, traite des êtres humains ou trafic d’armes, pour ne citer que quelques exemples.

    Le nombre de délits révélés (c’est-à-dire connus de la police qui établit un p.-v.) à Huy-Waremme a chuté, en moyenne sur nos cinq zones de police, de 8% entre 2015 et 2016: leur nombre passe exactement de 12.313 à 11.310. Des délits très vastes qui vont du vol, violence, terrorisme, incendie volontaire, drogues, graffiti, fraude sociale, au viol collectif, traite des êtres humains ou trafic d’armes, pour ne citer que quelques exemples.

    Zone de Hesbaye: «37 interceptions de voleurs»

    Pour Jean-Marie Debroux, chef de corps de la zone de Hesbaye, la baisse de la criminalité, et surtout des vols, s’explique par la mise en place de plans d’actions. «  Nous avons redynamisé la Police Veille depuis deux ans, et il y a la section Hermes (des policiers spécialisés dans les vols habitations et vols en général). Entre mars 2016 et mars 2017, la zone a procédé à 37 arrestations dans le phénomène vol  », souligne-t-il. Et de citer les PLP, partenariats locaux de prévention, avec les habitants et les entreprises déjà existants (Remicourt, Geer) ou en train de se mettre en place, comme avec les indépendants de Waremme.

    Les priorités de la zone sont les vols, la circulation routière, la traite des êtres humains (vu la prostitution à Oreye et Crisnée) et les nuisances sociales.

    La suite de l'article sur ce lien... http://huy-waremme.lameuse.be/97820/article/2017-06-28/la-criminalite-baisse-de-8-huy-waremme

  • 30/06 - Rencontre-débat (8h30-10h30), Otrange: Les robots et l'intelligence artificielle représentent-ils un danger pour nos sociétés ?

    preparationorateurs-compressor.jpgA moyen terme, ce sont près de 60% des postes de travail qui pourraient passer à la trappe au profit des machines alors même que 60 à 70% des métiers de demain n'existent pas encore.

    L'avenir de l'humanité se décide aujourd'hui, nous sommes à un virage où la science fiction devient rapidement réalité.

    Les rapports sur la robotisation de la société et le grand remplacement de l’homme par la machine se succèdent. Face au progrès technologique, l’humain est aujourd’hui dépassé par les machines.

    A titre d'exemple, au Japon, un robot va remplacer 34 salariés en assurance soit 25 % du personnel d’un de ses services.

    L'IDDUP Atrium (rue des Combattants, 173 à 4360 Otrange) organise ce vendredi 30 juin, de 8h30 à 10h30, une conférence-débat sur l'impact de la robotisation et de l'intelligence artificielle sur nos sociétés.

    Orateurs :

    Philippe COUCKE, Chef du Service de radiothérapie du CHU de Liège.

    Vassili JOANNIDES DE LAUTOUR, Professeur associé à Grenoble École de Management, Queensland University of Technology en Australie et à l’Université de Parme.

    Rejoignez-nous!

    Isabelle Damoisaux - Delnoy