Oreye - Page 2

  • Décès de Madame Arlette Daniels le 7 septembre 2018, veuve de Lambert Lemestré.

    Vincent et Véronique DIEU-LEMESTRÉ,
    Bernard LEMESTRÉ,

    ses enfants;

    Didier et Audrey DESSART-DIEU,
            Alexis, Elisa,
    Stéphane et Amélie PIRSON-DIEU,
            Zoé, Tom, Théo,
    Philippe et Alissa ZEVENNE-DIEU,
            Nathan,
    Arnaud et Julie LEMESTRÉ-ROYER,
    Laurent LEMESTRÉ et Valentine,

    ses petits-enfants et arrière-petits-enfants;

    Monique DANIELS-HINNISDAELS,
    Jean et Marie-Josée DANIELS-GUILLIAMS,
    Joseph DANIELS-CLAUS,

    ses frères et belles-sœurs;

    Ses neveux et nièces,

    Marguerite, Fabienne, Marcelle, Cathy,

    Marie-Henriette, Monique,

    ses infirmières dévouées;

    Les familles DANIELS-VANHOOF, LEMESTRÉ-DÉSIRON, et apparentées

    ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

    Madame

    Arlette DANIELS

    Veuve de Lambert LEMESTRÉ

    née à Oleye le 31 janvier 1935 et décédée à Lens-sur-Geer ce 7 septembre 2018.

    La défunte repose à son domicile, rue de la Centenaire,
    16 à Lens-sur-Geer où les visites sont souhaitées
    de 17 heures à 20 heures.

    L'eucharistie des funérailles, suivie de l'inhumation
    dans le caveau de la famille, sera célébrée
    en l'église Saint-Hubert à Lens-sur-Geer,
    le mardi 11 septembre 2018 à 14 heures.

    Réunion à l'église.

  • « Impossible de se faire enterrer à Bergilers ». Le cimetière est complet, Johnny V. (49) a dû être inhumé à Oreye... en attendant.

    Capture.JPG

    Tony Vanden Eynden et Marie-France Crets sont excédés. Ce couple de Bergilers a réservé une concession dans le cimetière de Bergilers pour lui et un ami, Johnny Vannieuwenhuyze. Malheureusement, le décès subit de ce dernier a pris tout le monde de court, y compris la commune. Le cimetière de Bergilers est en effet complet, il a fait l’objet d’une campagne d’affichage pour récupérer des emplacements mais doit encore être réaménagé. En attendant les futurs travaux, les Vanden Eynden doivent acheter et aménager un caveau dans le cimetière d’Oreye. Le défunt rejoindra à terme le cimetière de Bergilers.  

    Depuis qu’il habite Bergilers, soit 19 ans, Tony Vanden Eynden (47) sait qu’il veut se faire enterrer, lui et sa famille, dans le cimetière du village sur lequel il a d’ailleurs vue depuis sa terrasse. Avec son collègue et ami orétois de Beneo-Orafti, Johnny Vannieuwenhuyze (49), ils ont même convenu de partager le même caveau au sein du petit cimetière. Quand Johnny est subitement tombé malade et vu l’évolution fulgurante du cancer, le sujet est même devenu matière à plaisanterie entre eux.
     
    Capture2.JPGTony Vanden Eynden et sa femme Marie-France Crets ont entrepris les démarches pour réserver une place au sein du cimetière de Bergilers. La commune a effectivement lancé une campagne d’affichage sur les sépultures abandonnées au sein du cimetière sinon au complet. Au terme d’un an, sans manifestation des descendants, la tombe redevient propriété communale. Nous en sommes là aujourd’hui. « Quand Johnny est décédé le 21 août dernier, nous sommes retournés vers la commune pour dire que nous aimerions maintenant avoir accès à notre emplacement. Mais cela est impossible », enrage Tony Vanden Eynden.
     
    Le cimetière doit se doter d’un ossuaire pour accueillir les os des défunts exhumés, mais celui-ci n’est pas encore prêt. Le cimetière fera l’objet d’un réaménagement global (voir encadré). « Je ne demande pas qu’on refasse tout le cimetière moi. J’estime que se faire enterrer où on le souhaite fait partie du service public. Le résultat est que la seule possibilité offerte est d’acheter une concession dans le cimetière d’Oreye. Johnny a été placé dans un caveau d’attente le 25 août. La commune doit encore creuser le trou (à la pelle et à la pioche...) et je vais m’occuper de réaliser le caveau. Et quand il y aura de la place à Bergilers, le cercueil y sera transporté », résume l’Orétois. « Il ne fait pas bon mourir à Bergilers. C’est un manque de respect de ne pas avoir prévu cette problématique.
     
    Comme l’inhumation est provisoire à Oreye, on ne va pas mettre de pierre tombale, combien de temps faudra-t-il attendre? De plus, nous allons devoir faire deux caveaux : celui d’Oreye, puis celui de Bergilers. On nous a promis que le transfert serait payé par la commune mais que se passera-t-il si la bourgmestre n’est pas réélue ? », s’interroge Marie-France Crets. « J’aurais simplement voulu une belle tombe pour me recueillir sur la tombe de mon papa », conclut Elodie, 20 ans, fille du défunt.

    Capture.JPG

     
  • Suite à l'interpellation de la bourgmestre dans l'émission de RTL-TVI, Jean-Marc Daerden réciproque et dévoile les noms de la liste!

    Lors de l'émission "48 heures des bourgmestres" sur RTL-TVI, la bourgmestre orétoise a eu l'occasion de souhaiter une bonne campagne électorale à Jean-Marc Daerden, ancien Président de l'USC-PS.

    Nous avons pu découvrir ce jour que Jean-Marc Daerden souhaite également une bonne campagne à la bourgmestre... et aux 12 autres candidats de la liste PS!

    Capture.JPG

    (photo Facebook)

  • C'est la reprise du "Bodygirly" ce mercredi 5 septembre au Hall Omnisports d'Oreye!

    Capture.JPG

    ->Le BODYGIRLY c'est le sport REVOLUTIONNAIRE et efficace qui ne prendra que 2% de temps de votre journée !

    Capture.JPG-> Le BODYGIRLY c'est un sport de 30 MINUTES TOP CHRONO et 100% efficace pour les femmes !
    Vous allez vous affiner, mincir, vous raffermir, vous muscler en finesse, brûler vos calories, etc
    Vous allez vous dépasser et aller au-delà de VOS propres limites.
    Vous allez vous défouler dans une ambiance ludique et en musique !
    Pas besoin de pré-requis car tout le monde peut faire du BODYGirly àpd de 14 ans. Chacune se donne à fond par rapport à elle même ! (Pas de rythme imposé à suivre).

    Le BODYGirly c'est dur mais ça fait un bien fou et après la séance on se sent tellement bien de s'être donnée à fond et d'y être arrivé !
    Vous voulez essayer le BODYGirly ? Facile, allez sur www.bodygirly.net pour découvrir nos 70 cours en Belgique et réserver votre 1ère leçon d'ESSAI GRATUITE !

  • Elections communales: Oreye passera le mardi 04/09 à 22h44 sur RTL-TVI!

    rentree-jour-j.jpg

    A quelques semaines des élections communales, Christophe Deborsu, Pascal Vrebos et Caroline Fontenoy interrogent successivement les bourgmestres de toutes les communes de Wallonie et Bruxelles entre le lundi 03/09 13h et le mercredi 05/09 à 13h.

    Oreye sera diffusé en direct le mardi 04 septembre à 22h44

    En parlant d'élections...

    - Une liste "Ensemble" pour Oreye est présente depuis plusieurs jours via internet et va prochainement présenter les candidats de leur liste (selon leur page Facebook).

    - Une liste "PS" sera toujours bien présente à Oreye. D'après nos informations, la liste sera présentée le vendredi 7 septembre en fin de journée.

  • Un repas est organisé le 22 septembre à Otrange pour Enoha: «Jusqu’à 4h de soins par jour pour Enoha (15 mois)»

    Né à 31 semaines, Enoha a passé son premier mois en néonatalogie. Le 23 juin 2017, alors que la famille et le nouveau-né s’apprêtent à sortir, à la suite d’un dépistage néonatal, le test de Guthrie, les parents apprennent que leur petit garçon est atteint de la mucoviscidose. «  Apprendre que votre enfant est malade, ça vous brise le cœur. Surtout quand on sait que c’est une maladie génétique et que nous sommes porteurs du gène qui a causé sa maladie  », confie la maman.

    La mucoviscidose est une maladie héréditaire qui affecte les voies respiratoires et le système digestif. L’organisme produit du mucus, d’ordinaire fluide, qui chez les personnes malades est épais et collant, ce qui engendre des problèmes respiratoires et digestifs. En Belgique, un Belge sur 20 est porteur du gène responsable de la mucoviscidose et est susceptible de transmettre la maladie à ses enfants. Stéphanie et son mari Jean-Marc sont porteurs et sont également parents d’un petit Liam, âgé de 4 ans. «  Liam est en parfaite santé mais il faudra toutefois qu’il fasse un test lorsqu’il voudra des enfants pour savoir s’il est porteur du gène  », précise Stéphanie.

    3.JPGPour soulager les symptômes et prévenir leur apparition, les personnes atteintes de la mucoviscidose peuvent consacrer jusqu’à 4h par jour pour leur traitement. Ainsi, chaque jour, Enoha doit prendre un traitement de fond symptomatique à la fois contraignant et rigoureux. «  Il doit faire minimum 3 aérosols par jour afin de l’aider à liquéfier le mucus. Quand il va mal, il peut monter jusqu’à 8 aérosols par jour et 4h de soins par jour. C’est un traitement symptomatique car la maladie est incurable  ».

    Les parents ont dû réaménager leur quotidien pour être présents pour leur fils. Pour cela, Stéphanie travaille désormais à mi-temps tandis que son mari a pris un 4/5 afin qu’ils puissent s’organiser pour le bien-être de l’enfant. «  Nous avons une famille présente qui nous aide énormément car Enoha ne peut pas aller en milieu d’accueil à cause des nombreux germe s.  » Malgré l’intervention de la mutuelle, la famille débourse environ 400 euros par mois pour les frais liés à la maladie de leur petit garçon et entre 2 et 4 heures de soins par jour. «  Depuis juin, Enoha va mieux mais si nous avons le même hiver que le précédent, avec de nombreux germes et maladies, il devra être hospitalisé pour réduire les risques.  »

    La mucoviscidose n’empêche toutefois pas Enoha de grandir normalement. À 15 mois, le petit garçon commence tout juste à marcher et ne compte pas laisser la maladie l’empêcher de découvrir le monde.

    À côté de ça, Enoha a également un traitement oral, des vitamines et des puffs ainsi qu’une séance quotidienne de kiné. «  Enoha souffre également de troubles digestifs liés à sa maladie. Il doit donc ingérer du créon, une enzyme pancréatique pour l’aider à absorber les graisses contenues dans ses repas.  »

    Le 22 septembre prochain, dès 18h, un souper est organisé au Club de Jeunesse d’Otrange. Le but est de récolter des fonds pour aider à faire avancer la recherche et faire connaître la maladie, encore trop souvent laissée de côté. «  La majorité des fonds récoltés lors du souper seront reversés à l’association Muco Belgique pour aider à faire avancer la recherche. Nous avons de quoi subvenir aux besoins médicaux d’Enoha et nous aimerions contribuer autrement  », explique Stéphanie, la maman du petit garçon malade. Une partie sera également dédiée à Enoha pour son avenir et en cas d’une éventuelle greffe. Toutefois, celle-ci reste le dernier recourt car elle n’a une espérance de vie que de 10 ans. En Belgique, 54 cas de mucoviscidose sont diagnostiqués par an et l’espérance de vie des malades est de 40-45 ans.

    À l’occasion du souper, une animation musicale et diverses activités seront organisées. Au prix de 18 euros par adulte et 10 euros par enfant. Toutes les informations ou réservations pour le souper sont disponibles via la page Faceboook, « Un souffle pour Enoha Pluymers et la lutte contre la Muco » ou par téléphone au 0477/17.08.31. Vous pouvez également verser vos dons sur le compte Be73 3770 9984 4460.