Oreye - Page 2

  • Journée d'actions syndicales ce 8 novembre 2017 - Perturbations sur le réseau TEC

    Capture.JPGCe mercredi 8 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une journée d’actions interprofessionnelles. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d’une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront. 

    Cette manifestation aura un impact sur le fonctionnement du réseau du Groupe TEC.

  • Oreye d’hier et … d’aujourd’hui grâce à une promenade de la Commission Locale de Développement Rural.

    Capture.JPG

    Ce 15 octobre a eu lieu la dernière balade de Découverte du territoire proposée par la CLDR. Celle-ci attira une septantaine de participants originaires en grande partie de la commune. Organisée sous forme d’un rallye pédestre, elle invitait chacun à se replonger dans différents lieux riches d’histoire, de patrimoine et de culture. En chemin, on aurait pu entendre…

    « … Avec ma sœur et papa, nous sommes partis rue de la Westrée de l’ancienne école des garçons et des filles, là où bon papa avait appris à lire. Nous avons ensuite découvert le réseau de trams naguère bien dense sur le territoire tant pour se rendre vers Waremme ou Ans que vers Saint-Trond ou Hasselt. Poursuivant notre chemin, nous sommes passés devant la célèbre raffinerie Notre-dame. Papa nous a d’ailleurs raconté qu’elle porte un autre nom et ne transforme plus de betteraves aujourd’hui.

    Bonjour monsieur le brassseur ! Salut le maréchal-ferrant. Coucou le bourrelier,… Que d’artisans jadis dans ma contrée. A la ferme Gerbehaye, demeure des seigneurs du lieu, nous avons lancé la betterave et sommes devenus des botanistes d’un jour. Plus loin, nous avons imaginé le moulin fonctionner, découvert à l’église la sainte patronne des dentistes, snobé l’ex-gendarmerie bien mieux désormais en maison des livres, retrouvé maman à l’ancienne pharmacie… En une après-midi, que de choses visitées ! »

    Cette petite balade longue de 3km au travers des rues du village permit vraiment à bon nombre de découvrir ou redécouvrir Oreye d’hier et ... d’aujourd’hui.

    oreye 6.jpg

    preye.jpg

  • Jugement rendu: huit ans de prison pour le pédophile orétois. Il avait abusé de ses 3 petites-filles!

    Capture.JPGUne peine de huit ans de prison a été prononcée ce vendredi à l’encontre d’un Orétois de 63 ans qui avait abusé de ses trois petites-filles. L’homme s’était déjà fait connaître de la justice pour des faits de pédophilie commis sur son beau-fils, il y a 40 ans… Il aurait également abusé de sa fille, et pourtant ces deux anciennes victimes lui ont confié leurs propres enfants !  

    Le ministère public avait requis, il y a quinze jours, une peine de cinq ans de prison à l’encontre de Pierre D., un habitant d’Oreye âgé de 63 ans poursuivi pour des viols et attentats à la pudeur commis sur ses trois petites-filles (les deux enfants de son beau-fils et la fille de sa fille). Le tribunal a estimé que c’était encore bien insuffisant et l’a condamné à huit ans de réclusion.
     
    C’est en 1976 qu’une peine d’un an de prison, avec sursis pour la moitié, avait été prononcée contre Pierre D. pour des faits de mœurs commis sur son beau-fils. Mais bien des années plus tard, en 2012, le beau-fils en question avait fait face à des difficultés financières et était allé vivre chez sa mère et son beau-père. Il pensait, a-t-il expliqué, que son beau-père s’était « calmé ». Ce n’était absolument pas le cas, et sa fille aînée avait 11 ans lorsqu’elle a annoncé à son papa que son grand-père avait abusé d’elle depuis l’âge de 8-9 ans. L’enfant avait lancé ça dans une conversation, a expliqué le père, mais n’avait pas voulu livrer plus de détails. Il l’avait cependant entendue raconter les faits à sa petite sœur née en 2005, elle aussi victime du pervers, et il avait alors décidé, en 2014, de le dénoncer. Le grand-père pédophile avait travaillé, dans les années concernées par les abus sexuels sur les deux petites, comme livreur de journaux du côté de Bruxelles. Il emmenait les gamines avec lui, dans sa camionnette, et se garait dans le bas-côté, en chemin, pour abuser d’elles.
     
    Le gros « hic » de ce dossier, c’est que six ans avant, en 2008, le centre PMS de Verviers avait informé le Parquet de Verviers des confidences qu’une jeune fille de 14 ans avait faites à son éducatrice. Elle avait expliqué que le SAJ (service d’aide à la jeunesse) l’avait placée chez son grand-père paternel, Pierre D. (NDLR : qui avait un casier pour pédophilie !), et qu’il avait commis des attouchements sur elle. Elle en avait parlé à sa maman : « ça ne l’a pas étonnée, parce qu’elle m’a dit qu’elle avait vécu ça aussi, à mon âge », avait ajouté l’enfant. Plus glauque encore : la mère de cette petite victime a confié aux enquêteurs que Pierre D. avait déjà sévi sur l’enfant, quand elle était bébé… Il aurait, à plusieurs reprises, éjaculé sur les fesses du bébé qui n’avait que 15 mois.
     
    Les psys qui avaient expertisé Pierre D. ont évoqué un homme « d’une froideur affective presque glaciale à l’égard de ses proches » . Il n’avait pas pris la peine de comparaître, et son arrestation immédiate a été ordonnée.

  • Stérilisation et enregistrement des chats: du neuf dès ce 1er novembre en Wallonie et à Bruxelles!

    Capture.JPG

    Dès ce 1er novembre, votre chat devra être stérilisé et enregistré, que ce soit en Région wallonne ou en Région bruxelloise. La législation évolue. Mais, il ne faut pas courir tout de suite chez votre vétérinaire … il y a des périodes de transition

    Tous les chats nés dès ce 1er novembre devront être stérilisés. En Wallonie, ce devra être fait avant ses 6 mois.

    En Wallonie, vous avez jusqu’au 1 janvier 2019 pour le faire stériliser et en Région bruxelloise, la stérilisation est obligatoire avant le 1 janvier 2018. La Flandre n’a pas encore pris de mesures pratiques.

    Et si vous désirez que votre chatte ait une portée, vous devrez disposer d’un agrément en tant qu’éleveur occasionnel. Avec une possibilité de s’inscrire via internet sur ce site (Wallonie). 

    La stérilisation est pratiquée par un vétérinaire. Comptez en moyenne 75 euros pour un chat mâle et 150 euros pour une femelle.

    Mais la stérilisation ne va pas sans identification. Le coût de l’identification et de l’enregistrement s’élève environ à 50 euros (coût de la "puce" et de la visite chez le vétérinaire). (Info du site "On est pas des Pigeons)

     

  • Au moins trois listes seront face à la majorité actuelle lors des élections 2018 à Oreye.

    À un an des élections communales, plusieurs oppositions se mobilisent à Oreye. Petit tour d'horizon...

    Une liste citoyenne de J-M Daerden.

    blog.JPGJean-Marc Daerden siège comme indépendant dans l’opposition. En janvier 2017, l’élu démissionne du PS et quitte la présidence de l’USC, « écœuré par les scandales qui remuent le PS et en conflit avec Isabelle Albert, la bourgmestre d’Oreye membre des comités de secteur de Publifin. » Pour Jean-Marc Daerden, en raison de l’augmentation des taxes et de la suppression des primes, « c’est l’année de tous les dangers pour la majorité en place », résume-t-il. « Je siège au Conseil et je reste conseiller du CPAS. Je reçois beaucoup d’encouragements pour former une liste citoyenne.

    Je ne compte pas encore treize candidats, mais ma liste se remplit et j’avance avec des gens désireux de s’investir. Je travaille notamment avec des indépendants, des étudiants et un écologiste. J’entretiens des contacts avec le groupe Osez, mais il n’est pas question d’alliance pour l’instant. Je les invite à me rejoindre si l’opposition ne présente pas de liste. » Jean-Marc Daerden propose de remettre le citoyen au centre de la politique : « La sécurité, au sens large, pose problème à Oreye. L’environnement aussi, car les rues se salissent et les voiries manquent d’entretien. La commune ne se développe pas vers le futur, or il faut moderniser l’administration et valoriser le personnel. »

    Le PP sera représenté

    blog.JPGLe Parti Populaire (PP) pourrait présenter une liste en 2018, c’est en tout cas la volonté de son représentant orétois, Eric Renson : « C’est sûr et officiel, je représenterai le PP aux élections communales. Le parti se met au travail afin de proposer un maximum de listes dans les communes de l’arrondissement en 2018. L’objectif est de constituer une liste PP complète et, si on n’y parvient pas, de se regrouper avec d’autres partis. Regrouper des candidats n’est pas simple pour une petite structure. Je cherche des personnes motivées. J’entends incarner un mouvement et remplir un rôle de locomotive d’une opposition actuelle que je trouve trop taiseuse. » Si une liste PP ne voit pas le jour faute de candidats, Eric Renson ne s’oppose toutefois pas à une liste « multi-partis ».

    Le PP, qualifié de parti d’extrême-droite par le Centre de Recherche et d’Information Socio-Politiques, tire plusieurs constats : « La commune se retrouve au bord d’un gouffre financier. Les villages s’éteignent et je tente, à mon niveau, de redynamiser Oreye en rencontrant tous les citoyens », explique Eric Renson. Ce dernier souhaite recréer un dynamisme : « Je m’inscris dans une démarche d’ambassadeur propreté et je me porte garant de cette opération pour Oreye auprès la Wallonie. »

    « Les membres actifs continuent dans l'opposition OSEZ»

    blog.JPGLa minorité Osez occupe quatre sièges au Conseil communal orétois. En 2012, Bernard de Sart emmène le groupe. Tête de liste, il récolte alors 281 votes, c’est-à-dire une centaine de plus que les 173 suffrages de 2006 sur la liste MR-IC. Bernard de Sart confirme la présentation d’une liste Osez dans un an. « La stratégie en vue des prochaines élections communales n’est pas encore inscrite à l’ordre du jour. Une première réunion avec le président du groupe est prévue prochainement. Je serai très certainement candidat, mais on n’a pas encore discuté de la constitution de la liste. Des alliances ne sont pas exclues, comme avec Jean-Marc Daerden qui a quitté le PS, mais personne n’a encore évoqué ce sujet. »

    Avant d’envisager une alliance avec d’autres, la priorité est donnée aux candidats présents sur la liste Osez de 2012. Bernard de Sart est toutefois conscient de la législature compliquée vécue par la majorité :

    « Je pense effectivement que le PS a rarement envisagé une élection aussi difficile par rapport aux cinq ou six derniers scrutins, d’autant que plusieurs élus socialistes affichent des ambitions personnelles. »

    (J.M - La Meuse 26/10/17 - Suite)
  • Le sondage Sudpresse/RTL/iVOX donne des indications sur le sentiment d’Orétois interrogés. Ce baromètre attribue des notes sur dix à divers éléments.

    blog.JPG

    Le sondage Sudpresse/RTL/iVOX donne des indications sur le sentiment d’Orétois interrogés. Ce baromètre attribue des notes sur dix à divers éléments.
     
    Les Orétois ayant répondu mesurent en moyenne à 6,99/10 le fait d’aimer habiter leur commune. Ces mêmes sondés attribuent les notes moyennes de 5,89/10 et 4,05/10, respectivement à leur administration communale et à leur bourgmestre. Parmi les paramètres questionnés, apparaissent des notes de 8,02/10 à l’offre d’écoles, de 7,34/10 aux infrastructures sportives, de 7,32/10 pour l’intégration des immigrés. Au-dessus de la moitié, on retrouve l’offre de magasins (6,49), l’aide sociale, la tranquillité (6,14), l’offre de transports en commun (5,43), l’environnement (5,35), le parking (5,35) et les prix de l’immobilier (5,28). Le soutien de la vie associative (4,63), la sécurité des biens et des personnes (4,51), le fleurissement (4,34) et la sécurité routière (4,19) avec une note moyenne supérieure à 4/10 selon les répondants. Enfin, arrivent la vitesse des véhicules (3,98), la propreté (3,33), les parcs et jardins (3,32), la présence policière (3,17) et l’entretien des routes et trottoirs (3,01).
     
    Les sondés citent deux changements négatifs ces dernières années : l’augmentation des taxes et la propreté. La majorité des répondants citent la propreté comme un problème : trottoirs, rues et voiries interviennent. L’augmentation des taxes votée l’année passée intervient ensuite massivement. Enfin, plusieurs relèvent également des problèmes de sécurité routière et de vols.
     
    Quand on demande aux sondés leurs principales préoccupations, propreté et sécurité interviennent systématiquement en premier lieu. La mobilité et la réfection de voiries constituent la deuxième réponse la plus fréquente. Les répondants identifient, dans un troisième temps, le manque d’écoute des élus et l’absence de transparence dans les décisions prises par l’exécutif.
     
    Baromètre Sudpresse/RTLInfo/iVOX réalisé par Internet du 29 septembre au 4 octobre auprès de 12.341 sondés de Wallonie et de Bruxelles. L’échantillon de cette commune est trop petit pour être scientifiquement représentatif de la population.
  • 23ème Boucle d'Oreye ce dimanche dans les rues du village.

    blog.JPG

    Les Amis Coureurs Oretois et l'Athletic Team Crisnée ont le plaisir de vous inviter à la 23 ème édition des boucles d'Oreye.


    Deux parcours:
    5km idéal pour les débutants et JCPMF
    10km avec traversée du magnifique château d'Otrange
    Départ à 10h15
    6 vestiaires avec douche au hall
    Buvette et petite restauration


    Inscription sur place dès 8h45 (attention changement d'heure d'hiver durant la nuit du samedi au dimanche)
    Information: Emile Latour 0475/563642

    http://www.challengehesbignon.be/2016unecourse83

    La circulation et le stationnement seront interdits entre 9h et 13h, rue de la Cité, en sa partie comprise entre le hall omnisports et la rue de Horpmael.

    Le stationnement sera également interdit rue de Horpmael entre le bas de la rue de la Cité et la rue de la Westrée.

  • Passage à l'heure d'hiver ce week-end. On recule les aiguilles de l'horloge d'une heure!

    heure.JPG

    Ce n’est plus un secret pour personne… Ce week-end, on change les heures. Dans la nuit de samedi à dimanche, vous reculerez vos horloges d’une heure et vous dormirez une heure de plus. Vendredi, la Commission européenne a annoncé qu’elle analysait les avantages et inconvénients du passage de l’heure d’été vers l’heure d’hiver.
     
    Des pétitions ont été lancées dans plusieurs pays européens pour supprimer l’heure d’été, notamment en Finlande où plus de 100.000 signatures ont été recueillies, en Allemagne ou aux Pays-Bas. Tant en Finlande qu’en Pologne, cette suppression est réclamée par des commissions parlementaires. Septante députés européens, issus de huit groupes politiques, ont l’intention de déposer une proposition de résolution soutenant ces initiatives.
  • Elections 2018: Le scrutin de tous les dangers pour le PS. La majorité socialiste craint la réaction des citoyens après son inéluctable augmentation des taxes!

    Oreye souffre du dégrèvement et cette réduction d’impôts (2,4 millions d’euros) risque d’influencer les élections communales d’octobre 2018. Le PS majoritaire craint la réaction citoyenne après l’augmentation des taxes tandis que plusieurs oppositions se préparent.  

    blog.JPGÀ un an des élections communales, la majorité socialiste se trouve peut-être à un tournant. Plusieurs acteurs politiques sentent un scrutin local dangereux pour le PS et les oppositions se mobilisent.
     
    « On sort d’une législature compliquée », reconnaît d’emblée Isabelle Albert, la bourgmestre. « On a affronté un tsunami financier et on a pris des mesures difficiles », explique-t-elle. Pour rappel, en février 2016, la commune apprend une mauvaise nouvelle : le Ministère des Finances réclame 2,4 millions d’euros, soit plus de la moitié du budget annuel orétois, car un contribuable, très probablement la sucrerie Beneo-Orafti, bénéficie d’un dégrèvement, c’est-à-dire une réduction d’impôts pour des investissements réalisés sur le site de l’usine de 2008 à 2015. Cette décision fédérale vide les caisses communales. « On a augmenté les taxes et on a supprimé les primes. On a aussi redéfini nos priorités. Une à deux années sont nécessaires pour remettre les finances à flots », indique la bourgmestre.
     
    Le PS entre dans une phase de renouvellement après la démission du président de l’USC Jean-Marc Daerden qui siège comme indépendant. Avec la démission de l’échevin Freddy Hellings qui prend sa retraite tout en restant conseiller, le PS perd une locomotive, mais le parti garde sa bourgmestre. [...]
     
    Un comité se réunit bientôt pour établir les contours de la liste socialiste orétoise. Il semble plausible que la majorité ne se présente plus sous l’appellation PS, mais sous l’égide d’une liste d’ouverture accueillant des candidats non-apparentés et actifs dans la vie associative. « On se lance avec l’intention de maintenir cette majorité. On insiste sur le maintien d’un service public optimal. L’équipe n’a rien à se reprocher dans la situation financière que connaît la commune. On espère que les citoyens comprennent qu’on ne vote pas l’augmentation des taxes de gaieté de cœur, au contraire, on vit tous péniblement cet événement. On a réagi au mieux en arrêtant certains projets. On a notamment limité nos dépenses et on a maintenu l’emploi au sein de l’administration », exprime la bourgmestre. (article de J.M La Meuse 26/10/2017)
     
    Découvrez ce samedi la suite de l'article concernant les oppositions qui se préparent.