Oreye - Page 2

  • Les Eaux'Reyades sont de retour les 28 & 29 juillet à Bergilers (Oreye). Inscrivez-vous!

    thumbnail_IMG_3050.jpg

    Si ces folles journées vous intéressent, inscrivez-vous vite via le formulaire ci-dessous. D’avance merci pour la confiance que vous voudrez bien accorder à notre projet. Des informations complémentaires et pratiques suivront après les inscriptions.

    Inscription obligatoire par équipe (de 6 personnes) avant le 18/7.

    6 €/personnes. (Nombre de places limité)

    A Payer au numéro de compte du CLAP : BE70 0682 1271 1125 avec la mention du « nom » de votre équipe.

    Votre inscription ne sera validée qu'après réception de votre paiement.

    Découvrez le programme complet ICI

  • Un cambriolage ainsi qu'une tentative ont eu lieu dans la commune d'Oreye.

    Capture.JPGMercredi dernier, un cambriolage a été commis dans une maison située sur la Chaussée Romaine à Oreye. La vitre arrière a été fracturée. Le préjudice est inconnu à l'heure actuelle.

    Une tentative de cambriolage a également eu lieu rue du Geer à Bergilers où les auteurs ont essayé d'entrer par l'arrière de l'habitation à l'aide d'un tournevis, d'après les traces sur les châssis. Ils n'ont pas réussi à pénétrer dans le domicile.

    La police a constaté les faits.

  • Accident sur la Chaussée Romaine à Oreye: un blessé.

    Capture.JPGIl était environ 16h15, ce vendredi, quand un accident de la route s’est produit sur la chaussée Romaine, à hauteur d’Oreye. Deux véhicules étaient impliqués. Les pompiers de la zone de secours de Hesbaye sont intervenus sur place. L’appel leur annonçait, au départ, une personne coincée dans un véhicule.
     
    Au final, ils n’ont pas dû procéder à sa désincarcération mais sont parvenus à mener une extraction d’urgence. La victime, blessée, a été emmenée en ambulance à la clinique Joseph Wauters de Waremme. (article du journal 07-07-18 E.D)

  • A Huy-Waremme: la collecte des déchets avancée d'une heure.

    Capture.JPGEn raison des fortes températures qui traversent actuellement notre région, Intradel a pris la décision, comme chaque année en période de fortes chaleurs, d’avancer la collecte des déchets à 5 heures du matin au sein de toutes les communes de l’arrondissement de Huy-Waremme (au lieu de 6h).
     
    Dans les prochains jours, les températures vont continuer à croître. La collecte avancée permet de faciliter le travail des éboueurs et de laisser traîner les déchets au soleil. « Avancer la collecte des déchets une heure plus tôt est une mesure que nous prenons chaque année avec les sous-traitants avec qui nous collaborons pour diminuer la pénibilité du travail des éboueurs et les odeurs durant les fortes chaleurs. Nous ne rétablissons l’horaire habituel que lorsque la période de chaleurs est écartée », explique Jean-Jacques De Paoli, chef de service prévention et communication d’Intradel.
     
    Plusieurs communes de l’arrondissement de Huy-Waremme, comme celles de Héron, de Hannut, de Villers-le-Bouillet ou encore de Waremme, ont communiqué l’information sur leur site et page Facebook afin d’alerter les citoyens de l’avancée de la collecte. Toutefois, cette mesure est opérationnelle dans toutes les communes de l’arrondissement. Il est également demandé aux citoyens de sortir leurs poubelles la veille, en fin de journée pour éviter tout éventuel oubli.

  • Horaire d'été pour l'administration communale d'Oreye.

    image_preview.jpgDu 1er juillet au 31 août, l'administration communale appliquera son horaire d'été. Les bureaux seront accessibles à la population du lundi au vendredi de 8h00 à 13h00 (idem pour le CPAS).

    La permanence tardive chaque 1er lundi du mois sera assurée le lundi 02 juillet et le lundi 6 août jusque 19h. (service urbanisme: 13-19h)

  • Votre 7 dimanche est disponible gratuitement sur le blog Sudpresse d'Oreye.

    Capture.JPG

    Comme chaque dimanche, découvrez gratuitement le journal 7 dimanche sur votre blog Sudpresse d'Oreye.

    Bonne lecture!

    Lire le journal: ICI

  • L’Orétois Tom Jenné suit la coupe du monde de football en Russie! Il nous raconte son voyage...

    Capture.JPG

    La plupart des Belges suivent la Coupe du Monde à la télévision, ou via les journaux et internet. D’autres ont choisi de se rendre directement en Russie pour vivre l’événement de l’intérieur. C’est le cas de Tom Jenné, Orétois d’origine et ancien collaborateur de La Meuse Huy-Waremme, qui voyage avec un de ses amis. Sur place depuis le 21 juin, il multiplie les kilomètres pour assister aux rencontres des Diables Rouges mais également des plus grandes nations du ballon rond. Malgré des réseaux téléphoniques et internet instables, nous avons abordé différents thèmes avec lui.  

    1 La Belgique, le Brésil, l’Espagne et l’Argentine en 5 jours
    Depuis son arrivée sur le sol russe, Tom a assisté à Brésil-Costa Rica et à Belgique-Tunisie. Ce lundi, place à Espagne-Maroc et ce mardi à Argentine-Nigéria avant de retrouver les Belges, jeudi, face à l’Angleterre. « On avait acheté nos places avant le tirage au sort, en nous concentrant sur Kaliningrad et Saint-Pétersbourg, qui sont proches. On ne savait donc pas qui on verrait, à part les Belges. On verra aussi un des huitièmes de finale, sans doute celui du Mexique, qui devrait terminer premier du groupe F. On rêve que ce soit contre le Brésil. Si les Belges vont en quart, j’y serai également, tout comme la finale s’ils y accèdent. »
     
    2 Un voyage en train de 22 heures entre Moscou et Kaliningrad
    Bien sûr, pour pouvoir admirer tous ces cadors, il faut faire des sacrifices. Les déplacements, dans ce pays gigantesque sont extrêmement longs et peu reposants. « Dimanche, on a pris le train pendant 22 heures entre Moscou et Kaliningrad. En fait, on a fait Bruxelles-Amsterdam-Saint-Pétersbourg-train jusque Moscou-train durant 22 heures jusque Kaliningrad puis ce sera avion jusque Saint-Pétersbourg, avion vers Kaliningrad, train jusque Moscou puis train vers Saint-Pétersbourg. C’est compliqué (surtout que certaines indications ne sont inscrites qu’en cyrillique) mais c’est assez marrant. Les gardes-frontières sont comme dans les films : ils ne sourient pas, ne parlent que le russe et donc on ne comprend rien (rires). Quant à Kaliningrad, c’est très soviétique, avec des vieilles voitures et des bus des années 90. »
     
    3 Une ambiance extraordinaire et des rencontres inattendues
    Ces voyages, s’ils sont fatigants car les heures de sommeil se comptent sur les doigts de la main, permettent de faire connaissance avec d’autres cultures. « Pendant nos 22 heures train, on a longuement discuté avec un couple de Sibériens. Ils venaient de la ville la plus froide du monde : -65º en hiver et de la neige 8 mois par an. C’est enrichissant. Dans les villes, ce qui m’épate le plus, c’est le rassemblement de cultures différentes, des supporters issus du monde entier avec drapeaux et écharpes. Cela donne une super ambiance. Quant à la sécurité, elle est bien présente, avec des policiers et des militaires partout. »
    Quid des Russes, qui ne sont pas réputés pour être les plus sympathiques ? « Ils ne sont pas souriants, c’est clair, mais ils sont serviables. Ils aident les supporters et essaient de donner une bonne image de leur pays. »
     
    4 La Belgique très populaire et pointée parmi les grands favoris
    Il est encore trop tôt pour dire si la Belgique sera championne du monde, par contre elle a une cote de sympathie évidente auprès des fans des autres nations. « Beaucoup de supporters demandent pour faire des selfies avec nous. Samedi, j’ai vu beaucoup d’Asiatiques portant une vareuse belge. J’ai même rencontré trois Anglais supporters des Diables (rires). Des Russes, des Français et des Péruviens nous disent qu’on a une équipe incroyable, qu’on va aller loin et qu’on peut gagner. »
    Sur ce point, notre ancien collaborateur est beaucoup moins enthousiaste. « C’est bien ce qu’on fait jusque maintenant mais évitons d’avoir trop confiance. La dernière fois qu’on s’est emballé ainsi, c’était après notre succès face à la Hongrie, à l’Euro. Au tour suivant, on était sorti par le Pays de Galles. Face à la Tunisie, tout était en notre faveur : des espaces, de la profondeur pour Lukaku… Contre une défense plus regroupée, on a plus de mal. Avant le début de la compétition, je nous voyais aller jusqu’en quarts. Je n’ai pas changé d’avis. L’important, c’est d’être en forme en quarts, en demi et en finale. On a beaucoup de potentiel mais restons les pieds sur terre, ce n’était que le Panama et la Tunisie. Depuis qu’elle évolue ensemble, notre génération dorée a perdu ses trois matches référence : l’Argentine, l’Italie et le Pays de Galles. »
    Croisons les doigts pour que Tom soit, cette fois, à côté de la vérité… et qu’il assiste à l’apothéose pour nos Diables, le 15 juillet, à Moscou. (Article L.M 26-06-2018)
  • Crisnée: un jeune de 20 ans heurté sur un passage pour piétons

    Capture.JPGUne soirée bon enfant entre amis a viré au drame, à Crisnée, dans la nuit de mardi à mercredi. Un jeune de 20 ans s’est fait percuter par une voiture alors qu’il traversait sur un passage pour piétons le long de la Grand-Route. Il répondait alors à un gage: celui de sortir, dehors, en slip. Mercredi fin d’après-midi, ses jours étaient toujours en danger.  

    Un dramatique accident s’est déroulé à Crisnée, dans la nuit de mardi à mercredi. Contrairement à ce qui était annoncé au départ par le parquet de Liège, avisé, les faits se sont déroulés peu avant 23h.
     
    Selon les premiers témoignages recueillis, après une soirée entre amis pour fêter la fin des examens, un jeune homme de 20 ans a dû se soumettre à un gage « bon enfant », celui de se montrer en slip, dehors, avec deux autres de ses comparses. « On a fait un petit match de volley entre nous et c’était le gage de l’équipe perdante », explique un ami de la victime.
     
    Alors qu’il était le premier à circuler, après avoir marché le long du trottoir de la rue Jean Stassart, c’est au moment de traverser la Grand-Route (Nationale 3) que le Crisnéen de 20 ans s’est fait renverser par une voiture provenant de Liège et qui se dirigeait vers Tongres, alors qu’il se trouvait sur un passage pour piétons. Une information rapportée par des témoins et confirmée par la zone de police de Hesbaye, appelée sur place et qui a constaté les faits.
     
    Le conducteur du véhicule a affirmé ne pas l’avoir vu surgir sur le passage clouté mais s’est immédiatement arrêté et inquiété de l’état de santé de la victime.
     
    Cette dernière a été emmenée à l’hôpital de la Citadelle de Liège, dans un état critique.
    Ce mercredi après-midi, ses jours étaient toujours considérés comme en danger, elle se trouvait toujours dans le coma, mais son état était visiblement stationnaire.
     
    « Je tiens à préciser qu’il n’avait pas bu du tout et qu‘il trottinait… à peine plus vite que de la marche », a tenu à témoigner l’un de ses amis, présent sur place. Une enquête est en cours.