Divertissement

  • L'exposition de patchwork à Oreye... un succès! Découvrez la galerie photos.

    DSC_0445.JPGDSC_0442.JPG

    Le Club de Patchwork d'Oreye a organisé ce week-end sa traditionnelle exposition dans la salle des fêtes à Grandville. Le public était au rendez-vous !

    Un patchwork... Qu'est-ce donc?
    Un patchwork est une technique de couture qui consiste à assembler plusieurs morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes pour réaliser différents types d'ouvrages. Le patchwork peut être utilisé pour réaliser plusieurs types d'objets ou d'éléments de literie.

    Galerie photos: ICI

    DSC_0456.JPG

    DSC_0459.JPG

  • Yves Berwaert, l’entraîneur de foot devenu... magicien!

    Capture3.JPG

    Après 34 années dans le monde du foot rond, en tant que joueur puis entraîneur, le Hesbignon réalise des tours de magie aux quatre coins de la Belgique.

    Un an et demi après avoir quitté Jehay, Yves Berwaert a délaissé le monde du foot pour se consacrer à sa nouvelle passion : la magie.  

    Pour arriver à faire des résultats, un entraîneur doit être un peu magicien, soit pour gérer un groupe, soit pour trouver des solutions en cas de blessures. Pour Yves Berwaert, c’est plus qu’une image. Depuis quelques années, l’Orétois se passionne pour la magie. Au point de faire une croix sur une carrière d’entraîneur qui l’a pourtant mené jusqu’à l’ancienne D3, à La Calamine. « Enfant, j’étais fasciné par Garcimore. La magie m’attirait mais c’était la quantité de travail qui me rebutait. Et puis, bêtement, à 37 ans, je suis tombé sur un bouquin à la Fnac. C’était parti. La magie, c’est plus qu’une passion. On est habité par elle. C’est inépuisable comme matière et on cherche toujours à améliorer la présentation. C’est un travail quotidien, parfois jour et nuit, pour progresser. Je lis, je regarde des DVD, je travaille ma technique... J’ai même pris des cours à Bruxelles. C’est aussi un vecteur de communication très puissant. Mais, je précise, je ne fais pas de magie pour les enfants. Juste de la magie de salon, de proximité. »
     
    Et cela porte ses fruits. Son travail, associé à sa « tchatche » en public, constituent la base de son succès. « Au début, c’était un simple hobby. La première fois, c’était pour les 40 ans d’un ami. La réaction démesurée des gens par rapport à mes attentes m’a servi de déclic. Ça a décuplé ma motivation. »
     
    Sa classe comme laboratoire
    2.JPGEt ses prestations, puisqu’il se produit aux quatre coins de la Wallonie, et même dans le Nord de la France ou au Grand-Duché de Luxembourg. « Cela fonctionne au bouche à oreille puisque mon site internet est en création. Grâce au Sljivo, j’ai par exemple été demandé au salon Horecatel, à Marche, les jours derniers. Durant une 1h30 ou 2 heures, je passe aux différentes tables, y compris celle des Ministres, et je fais mes tours au coeur du public. Patrick Ainseur, le président de Waremme, m’avait aussi invité lors du dîner qui précédait le match contre Liège. Outre les soirées organisées par des sociétés, je peux aussi me produire chez des particuliers, pour des anniversaires par exemple. Je dois prochainement me rendre chez Marc Delire. C’est agréable de rencontrer de telles personnalités. »
     
    Son activité a d’ailleurs supplanté le foot dans sa vie. « Je peux rester une ou deux semaines sans me produire mais j’ai parfois deux contrats par week-end, en plus des nombreuses heures d’entraînement qui sont un réel plaisir. Il faut répéter 1000 fois un tour pour qu’il ait de la gueule, comme un joueur répète sa façon de tirer un coup franc pour en marquer un le week-end. Il faut soigner la gestuelle et le timing. Impossible donc de combiner avec le foot. La vie est faite de chapitres. J’en ai ouvert un nouveau et je m’amuse comme un fou, plus qu’au foot même. Etre entraîneur, c’est beaucoup de contraintes et peu de satisfactions, même si elles sont intenses. La magie, c’est beaucoup de satisfaction et peu de contraintes. Et puis, il faut tester les nouveaux effets. Ma classe (N.D.L.R. : il apprend le français à des réfugiés à Ans) me sert de laboratoire. C’est la distraction de fin de journée... »
     
    On peut joindre Yves Berwaert par mail : y.berwaert@skynet.be
  • La compagnie «Be Back On Stage» vous propose une comédie grinçante le samedi 18 février 2017 à la Salle Saint-Christophe.

    Capture.3.JPGLa compagnie «Be Back On Stage» vous propose une comédie grinçante de Dominique Bousquet le samedi 18 février 2017 à la Salle Saint-Christophe de Bergilers.


    «Un couple va fêter ses cinq années de vie commune. Mais cette soirée sera le révélateur de leur difficulté à vivre ensemble, à se supporter et à bien s’entendre. Les plaies non cicatrisées, les sous-entendus et les faux semblants au quotidien sont autant de reproches et de bombes à retardement enfouis au plus profond d’eux-mêmes et qui, réactivés par des détails insignifiants, conduisent à s’avouer que vivre à deux n’est pas seulement le fruit de bonnes intentions auxquelles on fait semblant de croire mais une volonté constante de bâtir un projet de vie commun tout en s’accommodant des défauts et des erreurs de l’autre.»


    Prix : 10€ / 8€ prévente par téléphone au 0474/801029 ou bebackonstage@gmail.com 6€ pour les moins de 12 ans.

  • De l’art japonais à découvrir ce W.-E. L’Orétoise Audrey Moens va dévoiler ses techniques de sculptures.

    Capture.JPGDu raku, une technique japonaise ancestrale, à la céramique en passant par la peinture, Audrey Moens ouvre les portes de son atelier dans le cadre des journées de l’artisan. L’Orétoise fait découvrir ses techniques artistiques comme d’autres montrent la création de produits de bouche, le temps d’une journée. Au total, 22 artisans de la région participent ce dimanche.  

    Plus de vingt artisans de l’arrondissement exposent leurs réalisations ce dimanche à l’occasion de la journée de l’artisan, dont Audrey Moens, une Orétoise de 37 ans. « J’ouvre les portes de mon atelier (rue sur les Thiers, 12) pour montrer mes œuvres au grand public et faire découvrir mes passions. J’expose des peintures, des créations en céramique et raku. Le raku est une technique japonaise du 16 e siècle que j’espère présenter ce dimanche, si la météo permet une démonstration. »
     
    Audrey Moens ne se limite pas à un artisanat particulier. Cette professeure de dessin touche à différentes techniques : « Je crée des photophores, des sculptures de femmes abstraites et des poules rigolotes en céramique. Je réalise également des peintures à l’huile au doigt et au pinceau. Cet univers me permet de rentrer dans un monde irréel inspiré des civilisations anciennes et lointaines », décrit-elle.
     
    Dimanche à Oreye, elle propose douze tableaux de peinture à l’huile. Son travail de la céramique est mis en exergue via des poules rigolotes et des statues originales. L’Orétoise prévoit aussi une démonstration de raku : « On cuit d’abord une terre spéciale pendant dix heures dans un four à 950 degrés. On l’émaille ensuite avant de créer un choc thermique via l’enfumage, c’est-à-dire en mettant la terre cuite directement sur des copeaux de bois, ce qui crée des flammes et donne ainsi à la pièce ses différentes caractéristiques. Plusieurs éléments interviennent comme le vent, par exemple », explique-t-elle.
     
    Capture2.JPGAudrey Moens cultive sa passion pour l’artisanat. « Pour le raku, j’ai suivi des cours à Libramont. Depuis mon enfance, j’ai toujours apprécié jouer avec la terre, mais j’ai réellement commencé la céramique il y a deux ans et demi. J’ai récemment découvert l’organisation de cette journée de l’artisan. Je me suis portée candidate sans imaginer être reprise pour cette édition. »
     
    Le week-end de l’Orétoise s’annonce chargé : « Je suis à Couthuin vendredi et samedi pour la 11 e exposition annuelle Envoz’Art. Une amie m’y remplace d’ailleurs dimanche pour que je puisse accueillir les gens qui participent à la journée de l’artisan », sourit-elle.
     
    Cet événement est organisé dans tout le pays. Si la passion d’Audrey Moens relève de l’art, d’autres activités sont à découvrir : chocolatiers, glaciers, bijoutiers et décorateurs s’exposent également. (La Meuse du jour J.M)

  • Jeux d'eau "Eaux'Reyades", soirées, fête foraine, bénédiction des véhicules,... les 29, 30, 31/07 & 01/08 à Bergilers! Découvrez tout le programme...

    Capture666.JPG

    Découvrez le reste du programme via le site du CLAP Bergilers !

    Oral 27 juin LFP.JPG

    Un clic pour agrandir

    Inscriptions aux Eaux'Reyades: ICI

  • Un programme "Eaux" en couleurs du 24 au 27 juillet 2015 à la fête du C.L.A.P. Bergilers !

    Capturer4.JPG

    Avec les Eaux’reyades, la guinguette est dans le pré et le barbecue après la traditionnelle bénédiction, la 66 e fête de la Saint-Christophe se place sous le signe des nouveautés. Ces vendredi 24, samedi 25, dimanche 26 et lundi 27 juillet, Oreye va vibrer.
     
    clap bergilers,fête oreye« Il y a plus de vingt ans, les jeux inter-villages se déroulaient encore à Bergilers. Le temps a passé et une nouvelle génération met tout en place pour les relancer », annonce Monique Kallen, présidente du CLAP qui organise ce week-end festif avec une équipe de 60 bénévoles. « Pour cette nouvelle édition, nous nous sommes inspirés du Geer et nous avons choisi des activités sur le thème de l’eau, soit toutes sortes de jeux », explique-t-elle. L’inauguration des Eaux’reyades, ces jeux par catégorie, est organisée samedi de 14h30 à 18h et ponctuée par un lancer collectif de milliers de bulles de savon. Les jeux d’eau d’été se poursuivent dimanche avec aussi les défis des familles de 7 à 99 ans.
     
    Toutes les activités sont organisées autour de la piscine en ballots de paille et de la catapulte géante avec les jeux suivants, aux noms tantôt évocateurs ou mystérieux : les tuyaux infernaux, la tournée générale, les chamboules tout, le qui passe se mouille, le lancer d’eau, le tournez brouette ou encore le glissement de terrain.
     
    Capturer4.JPGLa guinguette est dans le pré représente une autre nouveauté de cette édition 2015 : « Il s’agit d’une animation musicale continue, de 15h à 1h du matin, par quatre DJ’s comme au bal populaire », évoque la présidente du CLAP.

    Capturer1.JPGLa traditionnelle bénédiction des véhicules change d’horaire dimanche. L’entrée à toutes les activités de la journée dominicale est gratuite. C’est à partir de 11h30 et jusque 13h que plus d’un millier de véhicules seront bénis, juste après la messe solennelle en plein air (dès 10h30). Le programme :

    Capturer2.JPGVendredi 24 juillet: 17 e soirée Bingo-Loterie à 20h avec plus de 2.000 euros de prix.
     
    Samedi 25 juillet: 14h-19h, bar et barbecue au chapiteau ; 14h30-18h, Eau’reyades pour les 12-15 ans et les 16 ans et plus ; 15h, ouverture de la fête foraine ; 21h-2h, soirée vodka-fluo.
     
    Capturer.JPGDimanche 26 juillet: 10h30, messe solennelle en plein air ; 11h30-13h, bénédiction des véhicules ; 12h-21h, bar et barbecue au chapiteau ; 13h, grande fête foraine ; 14h30-18h, Eaux’reyades avec les défis des familles et des adultes ; 15h-1h, La guinguette est dans le pré ; 22h, feu d’artifice géant.
     
    Lundi 27 juillet: 15h, grande fête foraine.
  • Divertissement: remplacez un mot d'un titre de film par "blog Sudpresse d'Oreye". Les plus beaux titres seront mis à l'honneur sur le blog !

    Blog.jpg

    Les plus beaux titres seront mis à l'honneur sur notre blog !

    - Où est passé le blog Sudpresse d'Oreye?

    - Les 50 nuances du blog Sudpresse d'Oreye

    - Le huitième blog Sudpresse d'Oreye

    - Bienvenue chez blog Sudpresse d'Oreye

    - L'homme qui murmurait dans le blog Sudpresse d'Oreye

    - Les visiteurs du blog Sudpresse d'Oreye

    - Il faut sauver le blog Sudpresse d'Oreye

    - Touche pas à mon blog Sudpresse d'Oreye

    - Le blog Sudpresse d'Oreye au clair de lune

    - On a retrouvé le blog Sudpresse d'Oreye

    - ...

  • Une touche de printemps dans sa maison grâce à l'art floral de ce 1er avril 2015!

    DSC_0007.JPGLe cours d'art Floral est à l'initiative du Conseil consultatif des Aïnés. Il abordera le thème du printemps ce mercredi 1er avril 2015 à 19h30 à la salle des Fêtes de Grandville (Rue de la Centenaire). Il vous permettra des réaliser votre montage de saison en quelques heures seulement !

    Du matériel sera utile pour ce cours: une paire de ciseaux, un petit couteau à pomme de terre, un sécateur et une pince à fil de fer (facultatif).

    Une inscription est obligatoire à l'Administration communale ainsi que son payement. (Orétois, 10 euros et non-orétois, 20 euros sur le compte BE71 0910 0044 0569). Renseignements à l’administration.