Une nouvelle maison communale au budget. Des investissements à hauteur d’1,17 million d’euros.

high_d-20120710-W5R0KQ.jpgLa construction d’une nouvelle maison communale, l’achat de camionnettes au gaz, des aménagements scolaires et des rénovations de voiries : la majorité Ensemble dévoile son premier budget avec 1,17 million d’euros d’investissements.  

La majorité Ensemble dévoile son premier budget. En charge des finances, Bernard de Sart estime le boni cumulé à 1,1 million d’euros (680.000 à l’exercice propre). Plusieurs recettes évoluent favorablement selon le président du CPAS orétois : « Le fonds des communes augmente de 58.440 euros et le complément du Plan Marshall s’élève à 51.815 euros. »
 
Bernard de Sart poursuit avec les dépenses extraordinaires : «Comme la situation de la commune s’est améliorée, des investissements sont envisagés. Le boni des exercices antérieurs a permis un prélèvement de 710.000 euros pour des dépenses incompressibles comme les parts de l’AIDE pour les travaux d’égouttage des rues du Geer, des Fontaines, de Thys, Général Lens, ainsi que ruelle Elisabeth et Blise Voie. » Plusieurs projets figurent au menu de l’exercice : la rénovation du bureau mayoral (8.000€), le dépôt de voirie (40.000€), la lutte contre les inondations (55.000€), l’acquisition de deux camionnettes propulsées au gaz (45.000€ et subsidiée à 60%), les éclairages du terrain de football (50.000€) et du hall omnisports (30.000€), 41.000 euros dans les écoles, 20.000 euros pour la salle de Grandville ou encore la réparation du chemin de Nomérange à Otrange (50.000€). Les deux postes les plus conséquents concernent la rénovation de la rue du Ruisseau (144.500 euros dont 86.700 de subsides) et les honoraires d’architecte pour la construction d’une nouvelle maison communale : 120.000 euros. « Les locaux deviennent exigus. Le bâtiment se révèle très énergivore (20000 litres de mazout par an). On étudie les possibilités de construction d’un bâtiment fonctionnel et énergétiquement performant », précise Bernard de Sart.
(article J.M)
 
Découvrez le reste de l'article dans le journal papier ou sur le site web de la Meuse.

Commentaires