• Chiens et chats liés à la carte d’identité de leur maître! L’idée est de vous retrouver vite en cas d’urgence.

    Capture.JPGUn déménagement ou un changement de numéro de téléphone peut vite compliquer le travail des services d’urgence s’il faut retrouver le propriétaire d’un chien ou d’un chat. D’ici quelques mois, c’est votre numéro de registre national qui vous reliera directement à Médor ou à Poussy.  

    L’identification des chats et des chiens (qui est désormais obligatoire, rappelons-le) se professionnalise toujours un peu plus : à partir du 31 décembre prochain, votre petit animal préféré devra non seulement disposer d’une puce. Il devra être identifié, non pas directement sur votre carte d’identité, mais grâce à votre numéro de registre national !
     
    Les vétérinaires satisfaits
    « C’est un progrès », explique Alain Schonbrodt, secrétaire de l’Union professionnelle des vétérinaires. Jusqu’ici, on donnait son nom, son adresse et son téléphone en déclarant son chien ou son chat. Problème : en cas de changement d’adresse ou de numéro de portable, il devient parfois très difficile de contacter le propriétaire de l’animal en situation d’urgence.
    « Pourtant, ces situations d’urgence existent », poursuit Alain Schonbrodt. « Si on vous amène un animal accidenté et que son état requiert une intervention chirurgicale rapide, lourde, coûteuse et risquée, il est utile de pouvoir contacter le propriétaire pour voir s’il accepte de s’exposer à de tels soins. Même chose quand une décision d’euthanasie doit être prise : il est toujours préférable de contacter le propriétaire de l’animal avant d’intervenir. Et le problème de localisation du propriétaire est le même quand un chien divague sur la voie publique ou provoque un accident. »
     
    La SPA aussi
    Même son de cloche vis-à-vis des refuges pour animaux. Réaction à chaud de Fabrice Renard, à la SPA de Liège, contacté hier après-midi : « Ce matin, on a trouvé un chow-chow sur le territoire de la commune de Liège. On nous l’a amené. Il était identifié au nom d’un propriétaire de la région de Huy. Nous avons dépêché un véhicule sur place pour le ramener et là, mauvaise surprise : le propriétaire avait déménagé et le nouvel occupant ignorait tout de son nouveau domicile. Nous sommes revenus avec le chien à la SPA. Nous allons devoir engager des démarches administratives, parfois longues et délicates, pour retrouver le propriétaire de ce chien. Cela peut se régler en 24h mais ça peut durer aussi plusieurs jours durant lesquels nous devons héberger l’animal. La liaison avec le registre national ne résoudra sans doute pas tous les problèmes parce que nous n’y avons pas accès, mais ça nous facilitera sans doute la vie.
    Nous sensibilisons depuis des années les pouvoirs publics pour qu’ils demandent aux citoyens, en cas de déménagement, s’ils possèdent un animal de compagnie. Pour que, le cas échéant, ils modifient l’identification de leurs chiens et chats chez le vétérinaire afin que le domicile des animaux suive par la même occasion celui de leur maître. »
     
    Pas pour les anciens
    La liaison de votre animal à votre numéro de registre national devait entrer en vigueur au 1 er janvier 2019. Mais pour permettre aux trois régions du pays d’accorder leurs violons, elle ne sera obligatoire qu’au 31 décembre prochain. À partir de ce moment, tout nouvel animal enregistré sera lié au numéro de registre national de son maître. Pareil en cas de changement de maître.
    Ceux qui identifient leur animal cette année sont invités à anticiper la mesure mais elle ne touchera pas officiellement les chiens et chats enregistrés avant la fin de cette année. Donc, si vos chiens et chats sont déjà identifiés aujourd’hui, vous pouvez effectuer la démarche auprès de votre vétérinaire, mais ce n’est pas obligatoire pour vous.