La guerre des taxes entre PS et Ensemble. La tutelle invalide la baisse voulue par le PS!

48368559_262486297759498_550896883619332096_n.jpgUn mois après la baisse des taxes votée par la majorité PS sortante, le groupe Ensemble révise les taux. Les taxes retrouvent leur niveau des deux dernières années, car la réduction votée par le PS n’a pas été validée par la tutelle en raison de la période transitoire entre l’ancienne et la nouvelle majorité.  

Le taux de taxation des ménages change encore à Oreye. Un mois après la réduction adoptée par la majorité socialiste sortante, l’Impôt sur les Personnes Physique (IPP) et les centimes additionnels au Précompte Immobilier (PrI) retrouvent leur seuil de 2017 et 2018, soit 6,9% et 2600 centimes additionnels.
 
Après deux exercices à un taux réévalué à la hausse en raison du dégrèvement fiscal, le PS a choisi un retour à 6% et à 1900 centimes additionnels en 2019. Ce vote est intervenu lors du dernier conseil de la mandature écoulée, juste avant le changement de majorité. Ce cadeau d’adieu du PS est mal passé chez Ensemble qui a dénoncé une volonté de nuire à la nouvelle majorité par le biais d’une « décision politique sans analyse approfondie qui ne va dans l’intérêt ni de la commune, ni des citoyens. »
 
Jean-Marc Daerden, le bourgmestre, explique ce retour du taux au niveau des deux derniers exercices : « Le conseil communal du 12 novembre dernier a adopté une diminution à 6% de l’IPP pour 2019. Le Conseil communal a voté ce point proposé par un Collège en affaires courantes, or la prudence est recommandée durant cette période transitoire. Le PS n’a pas respecté ce délai de prudence. Le directeur financier n’a émis aucune objection sur le plan technique, mais a estimé cette décision prématurée. Ce 10 décembre, un arrêté de la tutelle a annulé la décision prise par la majorité sortante. Les investissements sont limités par cette réduction des taxes, donc la nouvelle majorité a préféré un retour au taux précédent. »
 
Échevin des finances sortant, J. Maniscalco s’étonne : « La décision d’augmenter les taxes dans la foulée du dégrèvement, en 2016, s’était avérée difficile, mais Jean-Marc Daerden, alors président de l’USC n’avait pas voté… Et maintenant, devenu bourgmestre, cette hausse est privilégiée. Pourtant, le boni cumulé a atteint 1 million d’euros et le prochain boni est estimé à 1,7 million. Ensemble s’est reposé sur la note de la ministre MR Valérie De Bue pour que les taxes ne soient pas abaissées. » Jean-Marc Daerden répond : « La note de la ministre wallonne met en exergue le problème de cette diminution des taxes pendant cette période transitoire. Je l’ai dit au moment du vote et la décision de la tutelle m’a donné raison. »
 
Les six élus PS ont voté contre cette revue des taxes, tandis que les sept conseillers Ensemble l’ont approuvée. Pour l’exercice 2019, l’IPP est donc à 6,9% et le PrI à 2600 centimes additionnels.
 
Rencontre citoyenne du 2/12 
A l’image du débat sur les taxes, la mandature s’annonce tendue puisque les six élus PS se sont opposés aussi à l’ajout de points à l’ordre du jour. La majorité des deux tiers n’étant pas réunie, l’inscription de ces points est reportée à la prochaine séance.
En fin de séance, Olivier Jeuris (PS) interroge la majorité au sujet de la rencontre citoyenne de Noël le 22 décembre à Otrange : « Je m’interroge au sujet de l’événement. Est-ce une rencontre des nouveaux élus ou une fête de la victoire Ensemble ? S’agit-il d’une manifestation communale, car le logo d’Oreye n’apparaît nulle part ? Il faut clarifier la situation, car c’est très opaque. On n’a aucune information, ni invitation. » Jean-Marc Daerden confirme : « C’est une organisation communale ouverte à tous. Les ouvriers participent aux mises en place. C’est une rencontre des élus, pas une présentation officielle du Conseil communal. Un toutes-boîtes est distribué et, à l’instar des citoyens, tous les élus sont cordialement invités, les nouveaux comme les anciens. »
(J.M 19-12-18)

Commentaires