• Violemment agressé dans Le Carré à Liège, Mathis fera bientôt face à ses agresseurs dont deux jeunes de Crisnée et Oreye.

    2.JPG

    En septembre 2016, Mathis, un jeune Bastognard étudiant à Liège, était victime d’une terrible agression en rentrant de soirée. Agé de 18 ans à l’époque, il avait été tabassé pour son GSM et ensuite écrasé avec un véhicule sur le boulevard de la Sauvenière. Installé dans la cité ardente depuis seulement deux jours pour y suivre des études d’expert automobile, le jeune homme avait décidé de découvrir Le Carré, haut lieu de la vie festive liégeoise.

    Deux ans et quelques semaines plus tard, Mathis va mieux mais doit vivre au quotidien avec cette agression. Tout bientôt, il se retrouvera face à ses agresseurs au tribunal correctionnel de Liège. «  Mathis va garder des séquelles à vie  », commente Véronique, sa maman.

    «  Il a été écrasé de partout. Après son accident, il a souffert de problème de mémoire.  » Jeune homme motivé, Mathis ne s’est cependant pas laissé vivre et a tout fait pour remonter la pente.

    3.JPGEn rentrant aux petites heures avec son ami Noé, ils avaient été pris à partie par une bande de quatre individus. Les individus voulaient vraisemblablement voler le GSM du jeune homme. Roué de coups, il avait été projeté sur le boulevard de la Sauveniere. Inconscient sur la route, il avait été écrasé par une voiture conduite par un jeune qui n’avait pas le permis.

    Ce dernier avait pris la fuite. Entre la vie et la mort, il avait été admis à l’hôpital dans un état très préoccupant. Sur demande du Parquet, la police liégeoise avait diffusé un appel à témoins vidéo qui avait permis de déboucher sur l’arrestation de deux jeunes de Crisnée et Oreye fin novembre. Le conducteur de la voiture qui n’avait pas de permis s’était lui livré à la police le lendemain des faits.

    Lire la suite de l'article concernant les déclarations de l'avocate de Mathis: ICI

    Article La Meuse 14/11/18 SYL.C