• Conseil communal ce 12 novembre à 20h à l'administration communale d'Oreye.

    Avast.JPGCe mercredi 12 novembre 2018 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    1.   Modifications budgétaires du CPAS n° 1 pour l’exercice 2018

    2.   Budget du CPAS pour l’exercice 2019 

    3.   Modifications budgétaires communales n°1 pour l’exercice 2018

    4.   Présentation des comptes de l’asbl du Centre culturel et sportif

    5.   Centimes additionnels au précompte immobilier pour 2019

    6.   Taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques pour 2019

    7.   Avantages sociaux : octroi de cadeaux aux enfants des écoles, piscines.

    8.   Ratification arrêtés de police.

          Réception lauréat du travail 

  • Oreye: 4 et 5 ans requis contre les patrons d’un bar à hôtesses.

    Les prévenus, un habitant d’Oreye âgé de 40 ans et une habitante d’Aywaille âgée de 41 ans, exploitaient le bar de consommation « Le Queen » à Oreye, où de nombreuses filles se livraient à la prostitution. La police s’était intéressée aux agissements des prévenus lorsqu’elle avait appris que des filles roumaines y étaient exploitées et placées sous surveillance étroite par les prévenus.

    Prestations sexuelles

    Les travailleuses avaient été recrutées par publicité en Roumanie. Officiellement, elles servaient du champagne dans un bar de consommation mais les clients pouvaient leur demander des prestations sexuelles. Les exploitants touchaient 50 % des gains. Selon l’enquête, les prestations des filles étaient minutées et surveillées étroitement.

    Des préventions de traite des êtres humains, d’embauche en vue de la prostitution, d’exploitation de la prostitution, de tenue de maison de débauche et de facilitation à l’usage des produits stupéfiants ont été retenues contre les prévenus pour tous ces faits commis entre février 2012 et avril 2014.

    841.000 € confisqués

    Le parquet a requis des peines de quatre et cinq ans de prison, avec la confiscation des 841.963 euros de profits réalisés par les prévenus. L’avocat des prévenus, Me Uerlings, a contesté une partie des préventions et a sollicité une suspension du prononcé et une peine assortie d’un sursis.

    Le jugement sera prononcé le 12 décembre.