23 % des voitures roulent trop vite rue des Jacques à Bergilers d'après l'analyseur de vitesse!

Capture.JPGOreye et Remicourt disposent d’un analyseur de vitesse. Les deux communes se partagent ce matériel qui objective le trafic dans les rues des villages. De nouveaux chiffres émergent pour les rues des Jacques, du Pont, des Fontaines et des Combattants.
 
Pendant dix jours rue du Pont, les autorités dénombrent 2.808 passages, soit un trafic quotidien de 255 véhicules. « On constate un passage plus important de semi-remorques et de camions, 413 en février, en raison des déviations relatives au chantier de la rue des Combattants. »
Semis-remorques et camions
 
Sur les autres voiries, les semi-remorques et les camions ne dépassent jamais les 250 passages en dix jours. La rue des Fontaines atteint 277 véhicules de trafic quotidien, mais le nombre de deux-roues s’avère aussi beaucoup plus important (96 en une semaine contre 62 rue du Pont, 57 rue des Combattants et 43 rue des Jacques). La commune prévoit de nouvelles analyses rue des Combattants, « dès que le rétablissement de la circulation après les travaux, car le trafic quotidien paraît anormalement bas. » En une semaine, seuls 96 véhicules empruntent cette route, contre 378 rue des Jacques où le nombre d’infractions explose.
 
Le taux d’infractions dépasse les 23 %. Dans le même temps, il n’y a que 0,25 % d’infractions rue du Pont, 2,76 % rue des Fontaines et 3,27 % rue des Combattants. Ce taux correspond à 604 véhicules roulant à trop vive allure rue des Jacques sur une période de sept jours. Des aménagements sont à l’étude.
 
Sur le territoire orétois, le boîtier est d’abord passé par la rue de Horpmael où la vitesse observée a initié l’idée d’installation d’un radar répressif. L’analyseur a aussi observé les rues de Geer, de la Westrée et de Ramkin.

Commentaires