• Orage: 15 à 20 camions de boue à évacuer suite à l'orage de dimanche!

    high_d-20180528-3MEGK4.jpgAprès la tempête qui s’est abattue ce dimanche après-midi, Oreye poursuit le nettoyage de son centre : rue des Combattants et rue de Liège surtout. Pompiers, commune, riverains, privé, protection civile… Tous sont à pied d’œuvre pour évacuer la boue et nettoyer les routes touchées par les intempéries.  

    Ce lundi, le soleil éclatant et la chaleur des hautes températures n’auraient jamais pu rendre compte de l’apocalypse qui s’est joué au cœur de l’entité d’Oreye. Au lendemain des intempéries qui ont sévi dimanche après-midi, l’heure était au nettoyage ou, du moins, à sa poursuite.
     
    La veille, c’est en effet 30 à 50cm d’eau et de boue selon les endroits qui ont été constatés dans le centre, rue de Liège et rue des Combattants principalement. « Tout est venu des champs situés à la limite avec Crisnée », a commenté l’échevin des Travaux. « Déjà vers 16h, la pluie a commencé à tomber par 40l/m² environ, puis les grêlons… et tout s’est écoulé ici, dans la vallée. »
     
    Routes ensevelies sous l’eau, caves de riverains inondées, voitures cabossées par la grêle… Les dégâts sont nombreux et la zone de secours de Hesbaye a croulé sous les appels à l’aide. « Les pompiers ont vraiment fait un travail extraordinaire » , tient à souligner l’échevin.
     
    high_d-20180528-3MEGKA.jpgEt ce lundi, ils étaient d’ailleurs encore à pied d’œuvre, dès 8h, pour poursuivre le travail stoppé la nuit vers 2h du matin. Après le passage d’un « manitou » pour frotter la boue présente sur la route (par une société privée), ils évacuaient les traces tenaces au moyen d’une lance incendie. « Le tout, une fois liquéfié, s’évacue dans les égouts », ont-ils expliqué. « Si les avaloirs ont été bouchés un moment, ils ne le sont désormais plus et l’eau s’y écoule assez rapidement. »
     
    Deux grues d’une entreprise privée venue à la rescousse évacuaient également les kilos de boue présents, sans compter la dizaine d’hommes du service voiries de la commune, au taquet depuis le matin. « Cela va sans doute prendre, au moins, toute la journée (lisez lundi, NDLR) . Il doit bien y avoir entre 15 et 20 camions de 10m³ à évacuer ». « D’autres hommes ont travaillé du côté de l’école de Lens-sur-Geer, où il y avait de l’eau aussi, pour permettre aux enfants de rentrer en classe sans problème ce matin. Ils se sont aussi rendus à Otrange, où il y avait des coulées de boue également. En tout cas, je ne me souviens pas avoir connu une situation pareille à Oreye ! Et, dans l’ensemble, si certains riverains rouspètent un peu, ce qu’on peut comprendre, il y a surtout une grande solidarité qui s’est mise en place entre eux. Les gens s’entraident beaucoup. »
     
    En Hesbaye, les intempéries ont également fait d’importants dégâts sur la commune de Crisnée où là aussi, le travail à effectuer ce lundi était conséquent. Une dizaine de maisons ont été touchées, dont cinq notamment à la suite de la rupture d’un bassin d’orage qui n’avait plus été entretenu par la Région depuis… 2007!