• Altercations entre les équipes Oreye-Braives et les supporters. La rencontre entres les deux équipes a été arrêtée!

    30415356_10216218228793744_2437455294087823360_n.jpgTriste fin de match à Oreye ce dimanche. Alors que les Sucriers menaient 2-0 après 80 minutes, un joueur braivois a déclenché une bagarre avec des supporters locaux. Oreye devrait conserver les 3 points.  

    Oreye 2
    Braives 0
    Match arrêté à la 80e
    Les buts : 47e Julin (1-0), 57e Sabetta (2-0).
     
    Avec des conditions climatiques excellentes, les supporters étaient présents en masse pour assister à ce duel au sommet entre Oreye, quatrième, et le leader braivois. Hélas, ce qu’il faudra retenir de cette rencontre est nettement moins glorieux. En effet, après 80 minutes de jeu, les esprits s’échauffent : Salentiny reçoit un coup au visage et les altercations se multiplient entre les deux équipes. Les supporters des deux camps s’en mêlent, les insultes fusent et Dimitri Bronckart (Braives) voit rouge. Le joueur saute la barrière et s’en prend à un supporter orétois. Plusieurs coups sont échangés entre les deux hommes, avant qu’ils ne soient séparés. Très logiquement, M. Fairon, l’arbitre de la rencontre, exclut Bronckart et met un terme à celle-ci. La police est également intervenue.
     
    Déçus par ce triste spectacle, les deux équipes regrettaient évidemment la tournure des évènements. À commencer par Jofray Hella, le coach de Braives : « Je suis extrêmement déçu par ce que j’ai vu aujourd’hui, tant au niveau footballistique que personnel. Je ne cautionne pas ces faits. En 20 ans de carrière, j’ai reçu un nombre incalculable d’insultes, mais je n’ai jamais réagi de la sorte. C’est triste. Si on se déplace avec la même mentalité à Liège, autant rester chez soi ».
    De son côté, Stéphane Pirson avait une pensée pour les jeunes supporters venus au stade : « Je ne veux pas trop juger l’attitude de chacun. Je regrette simplement que des enfants aient assisté à ces altercations. Ce n’est pas un exemple pour ces jeunes qui espèrent un jour jouer 90 minutes en équipe A. Tout le monde est perdant aujourd’hui, le foot en premier lieu ».
     
    Oreye vers le tour final
    Malgré ces incidents, il y a tout de même eu match entre les deux équipes. Et c’est Oreye qui a su tirer son épingle du jeu, comme en témoignaient Tom Julin et Geoffrey Sabetta, auteurs de deux coups de casque sur corner : « Nous n’avons pas les plus belles individualités, mais un gros esprit de famille » commentait Julin. « C’est ce qui a fait la différence, la partie s’est jouée au mental. Braives n’a pas l’habitude d’être mené cette saison et nous avons pu marquer coup sur coup. Cela leur a fait mal ». De son côté, Sabetta a marqué pour la 14ème fois cette saison : « Nous avons fait le gros dos en première mi-temps mais, nous les avons pris à la gorge dès la reprise. J’ai fait ce que je sais faire de mieux sur phases arrêtées : mettre ma tête. » résumait l’attaquant. À trois matchs de la fin du championnat, Oreye entrevoit donc le tour final. Pour Braives, il faudra faire un résultat jeudi prochain à Liège pour être champion…