Bientôt en Wallonie: un autocollant pour sauver nos animaux.

Capture.JPGBonne nouvelle pour tous les amis des animaux. La Région wallonne compte éditer un autocollant ainsi qu’une carte spéciale qui les concernera au plus près, en 2018. C’est le ministre en charge de la Protection des animaux, Carlo Di Antonio (cdH), qui l’a annoncé au Parlement wallon dans une réponse à deux députés publiée ce jeudi.
 
Ils partaient de deux initiatives intéressantes. La première a été lancée par la Région bruxelloise en octobre et est en cours de finalisation. Développée par les secrétaires d’État Cécile Jodoigne (Défi) et Bianca Debaets (CD&V), elle passera par la distribution d’un autocollant à apposer sur une fenêtre ou la porte extérieure de son domicile pour signaler qu’y vivent des chiens, des chats ou encore des oiseaux.
 
L’intérêt ? Prévenir les pompiers ou les ambulanciers de la présence de ces petits compagnons à l’intérieur de l’habitation. Cela peut par exemple s’avérer très utile en cas d’incendie, pour indiquer aux hommes du feu que, même si les résidents sont absents, leurs amis à deux ou quatre pattes sont encore à l’intérieur et qu’il faut tout faire pour les sauver également.
 
Cela peut aussi leur servir à anticiper un stress dû à l’incendie, qui rendrait cet animal potentiellement dangereux durant leur intervention. Cet autocollant bruxellois est en cours de finalisation. Nous en publions le prototype ci-contre.
 
Une carte et un parrain
La deuxième initiative circule pour sa part sur Internet. Il s’agit d’une petite carte à glisser dans son portefeuille pour indiquer qu’on a des animaux domestiques chez soi. De la sorte, en cas d’accident grave, les secours peuvent veiller à les faire nourrir, d’autant que la carte permet de désigner parmi ses connaissances un parrain qui pourrait s’en charger.
 
Interpellé sur ces deux idées, Carlo Di Antonio a donc annoncé qu’il allait demander à son administration de mettre sur pied un autocollant ainsi qu’une carte qui seraient communs à tous les Wallons. Cela verra le jour en 2018 et s’accompagnera d’ « une campagne de sensibilisation à leur utilisation auprès du grand public » .
« Dans des circonstances particulières, il se peut effectivement qu’un propriétaire ne puisse apporter les besoins nécessaires aux animaux dont il est responsable s’il est absent de son domicile » , argumente Carlo Di Antonio, en saluant les initiatives dont il entend donc s’inspirer.
 
Les dernières statistiques en date indiquent que les ménages wallons détiennent au total 680.000 chiens et 897.000 chats, ce qui fait des habitants du sud du pays les plus gros détenteurs du pays de ces compagnons par habitant.

Commentaires