• Déviation de la ligne 175 des TEC à Xhendremael, rue de l’Etang suite à des travaux routiers.

    dsgwgsgs.JPG

    Xhendremael, rue de l’Etang : travaux routiers
    Déviation de la ligne 175

    Du lundi 23 octobre à 8h15 au mercredi 25 octobre à 16h, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation entre les arrêts « Hauts Vinâve » et « Hahet Kaket ».

    L’arrêt « Place Vanhove » sera reporté à un arrêt provisoire implanté rue Paradis face au numéro 2.

  • Il manque 120.000 euros pour continuer les travaux de réfection de la rue des Combattants. Travaux à l'arrêt!

    IMG_0831.JPGLa colère gronde rue des Combattants, à Oreye. Le chantier entamé en mai dernier n’avance plus et les réunions avec les impétrants se succèdent vainement. Ces travaux portent sur l’égouttage de la rue des Combattants et le renouvellement des conduites d’eau.
     
    Après la découverte de terres polluées, c’est un affaissement des trottoirs qui explique l’arrêt des travaux. Le blocage trouve son origine dans le coût supplémentaire que nécessite cet effondrement, mais personne ne met la main au portefeuille. La SPGE et Proximus profitent de l’ouverture de la voirie pour remplacer leur matériel installé en sous-sol.
     
    IMG_0835.JPGCe chantier revient régulièrement sur la table du Conseil communal. L’opposition Osez interpelle les édiles socialistes lors des deux dernières séances. La première question, posée le 31 août dernier, porte sur la découverte d’une pollution. « Ces terres polluées ont engendré un surcoût, mais pas pour la commune. Les entreprises ont tout évacué», répond alors la bourgmestre. Un mois plus tard, le 25 septembre 2017, la minorité s’interroge sur l’état d’avancement du chantier. L’effondrement de trottoirs cause un arrêt du chantier: « Hors de question que la commune intervienne, car on n’a de toute façon plus de sous… On se réunit pour estimer le montant de ces travaux supplémentaires et décider qui prend quoi à sa charge», annonce la bourgmestre, mais aucun accord n’émerge. « La commune n’est en rien responsable», rappelle-t-elle.
     
    IMG_0834.JPG
    L’échevin Michel Masset (PS) hérite des travaux. « On attend un accord sur la réfection des trottoirs, mais chacun campe sur ses positions. Les bordures bougent après les vibrations du chantier et l’ouverture de la route, malgré nos avertissements au service technique provincial, et il manque 120.000 euros pour entreprendre ces travaux de réfection. La commune ne compte pas payer. Les réunions avec les services techniques provinciaux, la SPGE, l’AIDE et Proximus se succèdent, on cherche une solution. La commune, tout comme les riverains, est prise au piège. La première phase devait se terminer avant l’hiver, or câbles et canalisations ne sont pas encore changés. On n’a pas encore entamé la phase 2.»
     
    La SPGE et la SWDE cofinancent ces travaux, respectivement à hauteur de 911.041 et 302.063 euros HTVA. L’AIDE est le maître d’ouvrage. La Province de Liège sert d’auteur d’un projet entrepris par la société Cop & Portier.
     
    IMG_0833.JPGArticle La Meuse H-W du 21-10-2017 J.M