• Voici les dépôts TEC qui seront perturbés ce mercredi.

    IMG_0830.JPGCe mercredi 20 septembre, la circulation des bus TEC sera pertubée à cause de la manifestation interprofessionnelle à laquelle participeront les les organisations syndicales. De nombreux services ne seront pas assurés, voici les estimations pour chaque dépôt de la province de Liège.

    En raison de la participation d’une grande partie du personnel du TEC à la manifestation interprofessionnelle organisée en front commun syndical ce mercredi 20 septembre, environ 50% des services du TEC Liège-Verviers seront assurés.

    La situation estimée est la suivante, vient d’annoncer le groupe TEC :

    Bassenge : 9% des services assurés ;

    Eupen : 52% des services assurés ;

    Jemeppe : 36% des services assurés ;

    Omal : 50% des services assurés ;

    Oreye : 23% des services assurés ;

    Robermont : 50% des services assurés ;

    Rocourt : 20% des services assurés ;

    Verlaine : 50% des services assurés ;

    Verviers : 100% des services assurés ;

    Wanze : 50% des services assurés ;

    Warzée : 100% des services assurés.

    Le Groupe TEC invite les usagers à prendre leurs dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informé via la page du TEC.

  • 70 personnes se sont réunies pour partager le repas de la Solidarité du CPAS.

    IMG_0830.JPGCe samedi, 70 personnes se sont réunies pour partager le repas de la Solidarité du CPAS dans la salle des fêtes d'Otrange.

    Le CPAS a décidé de relancer cette année le repas sur le thème de l'Italie. Pour rappel, le repas avait été annulé l'année dernière, faute d'inscription.

    Les bénéfices de cette soirée iront aux enfants et pensionnés de la commune ainsi qu’au fonds « Oreye Solidarité ».

  • Préavis de grève pour le 20 septembre et le 10 octobre au TEC! Des perturbations sont donc à prévoir...

    bus.JPGEstimant que "la coupe est pleine", la CGSP Tram-Bus-Métro a décidé de déposer des préavis de grève pour le 20 septembre, date à laquelle est prévue une manifestation intersectorielle de la CGSP wallonne à Namur, et pour le 10 octobre, journée de "réaction" à la politique gouvernementale organisée par le syndicat socialiste.

    "Ces trois dernières années, le ministre de tutelle des transports wallons a plongé le groupe TEC dans une position d'instabilité l'empêchant ainsi de fonctionner à plein régime notamment en réduisant de 10% le budget alloué aux Transports en commun wallons. Aujourd'hui, ce même ministre renforcé dans son optique libérale par la nouvelle majorité du gouvernement wallon, veut démanteler plus encore notre outil de travail en imposant une fusion du groupe TEC", dénonce notamment la CGSP dans un communiqué. Or, poursuit-elle, "cette fusion calquée sur le modèle de De Lijn est complètement à l'opposé de ce qu'il faut mettre en place pour un transport en commun de qualité."

    Le gouvernement a également décidé de "passer en force" en ce qui concerne le service minimum, en l'inscrivant dans le nouveau contrat de gestion, pointe encore la CGSP. "Le droit de grève est un droit fondamental et individuel qui ne peut être limité qu'à de très rares exceptions, dans le cas par exemple des centrales électriques ou les hôpitaux, à savoir dans des services dits "vitaux". Dès lors que les transports en commun wallons ne sont pas un service vital, que la Belgique a adhéré aux règles européennes en matière de service minimum et que de surcroît les organisations syndicales n'ont pas voix au chapitre pour la rédaction du contrat de gestion, la CGSP Tram-Bus-Métro s'oppose catégoriquement à cette mesure", ajoute-t-elle.

    "Appauvrir et désorganiser le secteur du transport en commun wallon tout en tentant de museler les organisations syndicales et en limitant leur pouvoir de réaction par l'imposition d'un service minimum, ne pourra à terme que le rendre imperfectible et hors de prix pour les usagers ainsi qu'invivable en termes de bien-être au travail pour le personnel du groupe TEC", conclut le syndicat qui appelle dès lors ses affiliés à se mobiliser "massivement" tant le 20 septembre que le 10 octobre.

  • Dorénavant, le Carrefour Market d'Oreye ouvrira ses portes le dimanche de 9h à 18h!

    21552275_10214313344012815_247536825_n.jpg

    Dorénavant, le Carrefour Market d'Oreye ouvrira ses portes le dimanche de 9h à 18h (et plus la matinée uniquement)

  • De nombreuses déviations sur toutes les lignes des TEC ce dimanche 17 septembre à Liège et à Ans. Vérifiez votre itinéraire!

    21558616_1421496271233520_1292386278767897749_n.jpg

    Liège, place St-Lambert : fêtes de Wallonie
    Déviation de nombreuses lignes

    Le dimanche 17 septembre de 7h00 à 18h00, les autobus seront déviés comme suit ;

    Capture333.JPGLigne 1
    La ligne sera coupée en 2, une boucle effectuera la liaison Guillemins – Opéra tandis que l’autre boucle effectuera la liaison Place des Déportés - Coronmeuse.
    Les arrêts non desservis seront reportés à l’arrêt « Place des Déportés » et à l’arrêt « Opéra » situé à la sortie de la trémie du site propre.

    Ligne 4
    La ligne sera coupée en 2, une boucle effectuera la liaison Opéra – Guillemins – Médiacité – Place des Déportés tandis que l’autre boucle effectuera la rotation inverse, à savoir la liaison Place des Déportés – Médiacité – Guillemins – Opéra.
    Les arrêts non desservis seront reportés à un arrêt provisoire implanté sur la rampe montante du pont Maghin et à l’arrêt « Opéra » situé à la sortie de la trémie du site propre.

    Pour ces deux lignes, les arrêts situés entre la place des Déportés et l’Opéra ne seront  pas desservis.

    Lignes 5-6-7-24-78
    Déviées dans les deux sens de circulation entre la place des déportés et Gare Léopold par, le pont Maghin, la rue Ransonnet, le bl de La Constitution et le pont des Arches.
    Un arrêt provisoire sera implanté sur la rampe montante du pont Maghin en direction du centre.
    Pour ces lignes, les arrêts situés entre la place des Déportés et la gare Léopold  ne seront  pas desservis.

    Lignes 12-19-53-61-75-81-83-84-85-88-70-71-72-73-74-175
    L’embarquement et le débarquement seront réalisés à l’arrêt « Cadran ».

    Lignes 9-25-27-30-48-64-65-90-94-377 
    Le terminus « Opéra » reporté à l’arrêt « Opéra » des lignes 1 et 4 situé à la sortie de la trémie du site propre.

    Lignes 2-3-26-29-31-33-35
    Les autobus effectueront le terminus « Place République Française » à la place Cockerill pour repartir directement vers la place du XX Août.

    21558616_1421496271233520_1292386278767897749_n.jpg

    Ans, rue de l’Yser : Journée de la mobilité
    Déviation des lignes 12, 75, 84, 88 et 175

    Le dimanche 17 septembre, de 6h à 22h, les autobus seront déviés comme suit :

    Ligne 12 en direction du centre :

    Capture333.JPGEntre les arrêts « Rue des Francais » et « Rue du Rossignol ».641
    L’arrêt «  Rue de Jemeppe » sera reporté à l’arrêt « Rue du Rossignol »
    Les arrêts « Rue de la Station », « Rue Pasteur » et « Ans Plateau » seront reportés à l’arrêt « Rue des Ponts » de la ligne 87.
    L’arrêt « Rue de l’Yser » sera reporté à l’arrêt «  Rue des Français ».

    Ligne 12 en direction de banlieue :

    Entre les arrêts « Piscine » et « Rue de Jemeppe ».
    Les arrêts « Rue de la station », « Rue Pasteur », « Eglise Plateau » et « Rue de l’Yser » seront reportés à l’arrêt « Rue des Français » de la ligne 87 rue des Français.

    Lignes 75, 84, 88, 175 en direction du centre :

    Entre les arrêts « Rue de Jemeppe » pour le 84 et 75, « Rue Schuman » pour le 88 et 175 et l’arrêt « Rue des Français »
    Les arrêts « Rue de la station » et « Rue Pasteur » seront reportés à l’arrêt « Rue de Jemeppe ». Les arrêts « Rue « Eglise Plateau » et « Rue de l’Yser » seront reportés à l’arrêt « Rue des Français ».

    Lignes  75 et 84 en direction de banlieue :

    Entre les arrêts  « Place Nicolai » et « Rue de Jemeppe ».
    L’arrêt « Rue de la station »  sera reporté à l’arrêt « Rue de Jemeppe ».L’arrêt « Rue « Eglise Plateau » sera reporté à l’arrêt « Rue des Français ».

    Lignes 88 et 175 en direction de banlieue:

    Entre les arrêts  « Place Nicolai » et « Rue Schuman ».
    Les arrêts « Rue de la station » et « Rue Pasteur » seront reportés à l’arrêt « Rue de Jemeppe ». Les arrêts « Eglise Plateau » et « Rue de l’Yser » seront reportés à l’arrêt « Rue des Français ».
    L’arrêt « Ans Centre Administratif » sera reporté à l’arrêt « Rue Schuman »

  • Sous influence, il finit dans le fossé sur la chaussée Romaine entre Waremme et Oreye.

    21558616_1421496271233520_1292386278767897749_n.jpgUn accident est survenu chaussée Romaine ce jeudi à 18h20, à Waremme, entre la sortie de l’autoroute et Oreye. Une Mercedes B160 a terminé dans un fossé. Le conducteur, un Liégeois, s’est vu retirer son permis par la police de Hesbaye. Il était sous influence de la boisson. (E.D. photo prétexte)

  • Le rallye Jean-Louis Dumont, c'est ce week-end. Il sera de passage par Oreye!

    21558616_1421496271233520_1292386278767897749_n.jpg

    Quelques informations utiles à l'attention des nombreux spectateurs qui seront de la partie ce week-end  pour cette édition du Critérium Jean-Louis Dumont!

    * Centre Rallye/Rally HQ: centre sportif et culturel Edmond Leburton, rue des Prés 43
    * Zone d'assistance/Service Park: rue du Château d'Eau
    * Info Programmes/Programma's (5 €):
    - Centre Rallye/Rally HQ
    - Q8, rue de Huy 157 (Shop & Go UPM)
    (dès samedi 10h30 - vanaf zaterdag 10u30)

    * Timing Samedi/Zaterdag
    - 14h30-18h00: contrôle technique/technische nazichten

    * Timing Dimanche/Zondag
    - Départ/Start Boucle/Lus 1: 7h46 (podium) - 8h09 (ES1)
    - Départ/Start Boucle/Lus 2: 11h26 (podium) - 12h01 (ES6)
    - Départ/Start Boucle/Lus 3: 15h06 (podium) - 15h41 (ES11)

    Arrivée/Aankomst 1ère voiture (PH/SR): +/- 17h40

    Oreye: Bar à la Chapelle du Frenay

  • Le lidar, placé durant une semaine sur la Grand-Route entrée Crisnée et Oreye, a enregistré 755 excès de vitesse!

    Capture33.JPGPrésent durant une semaine le long de la N3 à Crisnée, le Lidar de la police fédérale n’a pas chômé ! Au total, 47.068 véhicules sont passés devant l’appareil et, en seulement 7 jours, 755 d’entre eux, camions compris, ont été flashés à une vitesse excessive.  

    On peut dire que le Lidar installé le long de la Nationale 3, entre Crisnée et Oreye, a eu du boulot ! Présent du 5 au 12 septembre dernier, prêté par la police fédérale à la zone locale de Hesbaye, l’appareil visait à lutter contre la vitesse excessive bien trop souvent présente sur cet axe prioritaire, tant pour les voitures que pour les poids lourds. L’objectif premier était donc préventif : la zone n’a d’ailleurs jamais caché son emplacement en vue de prévenir les conducteurs de sa présence. Mais, il n’empêche, de nombreuses infractions ont tout de même été enregistrées.
     
    Niveau chiffres, c’est un total de 33.628 voitures qui sont passées devant le Lidar, la semaine, contre 11.647 le week-end. Rappelons que l’appareil flashait dans les deux sens de direction, tant vers Oreye que vers Liège. Côté camions, 1.701 ont été enregistrés la semaine, contre 92 le week-end. La différence de fréquentation des poids lourds constatée sur cet axe est donc relativement incroyable ! Une fois le calcul effectué, on obtient donc un nombre total de véhicules (tous types confondus et en toutes périodes) enregistrés de 47.068.
     
    Quant à la vitesse, autorisée à 70km/h sur la chaussée (et 60 km/h pour les camions de + de 7,5 tonnes), plusieurs excès ont été constatés, en comptant un minimum de 20 km/h en surplus. On parle ici de 535 infractions de vitesse en semaine, contre 220 le week-end. Soit un total de 755 excès (poids lourds compris).
    Vous l’aurez dont bien vite remarqué, en sachant que le Lidar n’est resté à cet endroit qu’une semaine (actif de jour comme de nuit), on constate une moyenne d’excès par 24 heures plutôt élevée : soit 107,8 par jour !
    « C’est, de fait, quand même assez élevé », commente le service roulage de la zone de police de Hesbaye. « De manière générale, les endroits où a été placé le Lidar sont toujours marqués par une vitesse excessive des usagers et cela se confirme ici. Il faut dire que les gens ne s’attendent pas à trouver un appareil à cet endroit, s’ils n’étaient pas au courant. »
     
    Rappelons que le Lidar a désormais quitté la Nationale 3 pour la chaussée Verte (N614) à Fexhe-le-Haut-Clocher. Pensez à lever le pied ! (E.D)

  • Il rackettait les jeunes avec un couteau. Le jeune Orétois risque 9 ans de prison.

    Capture66.JPGUne peine de neuf ans de prison a été requise jeudi dernier contre Quentin, un habitant d’Oreye âgé de 19 ans seulement. Il reconnaît s’être attaqué à des jeunes, à de multiples reprises, pour leur voler leur GSM sous la menace d’un couteau. Il nie cependant un home-jacking sur une dame de 71 ans.  

    « Mais qu’est-ce qu’on va faire de vous ?! » : l’interpellation vient de la juge Drisket qui, au tribunal correctionnel de Liège, s’est penchée ce jeudi sur le dossier de Quentin, un Orétois de 19 ans. Il avait été condamné par le tribunal de la jeunesse pour une multitude d’agressions commises à l’encontre de plus jeunes et plus faibles que lui, à qui il volait leur GSM. Devenu majeur, il a recommencé et aurait même sombré dans d’autres types de violences.
     
    La première salve de méfaits avait été commise entre mai et août 2016, principalement du côté de Waremme : les victimes étaient soit des inconnus croisés au hasard des rues, soit des gens qu’il connaissait, par exemple la petite amie d’une connaissance qui, selon lui, lui devait de l’argent. Un mineur d’âge avait même été attaqué deux fois par Quentin, toujours avec la même technique : Quentin sortait son couteau, le plaçait sur l’abdomen de sa victime et annonçait à cette dernière qu’il la « planterait » si elle ne lui remettait pas ce qu’il voulait. « Je n’avais pas d’argent, j’ai choisi la facilité », a expliqué le prévenu, qui dit « regretter » ses actes. Le 6 août 2016, le juge d’instruction l’avait remis en liberté sous conditions ; mais le 22 août, un home-jacking était commis chez une dame de 71 ans, la maman d’une fille qu’il fréquentait. Elle avait été malmenée, menacée d’une arme, et même étouffée avec un coussin pour la forcer à révéler où elle cachait son argent. L’empreinte d’un mineur avait été identifiée, et le mineur avait dit avoir commis les faits avec Quentin, qui nie. Son avocat, Me Rodeyns, a d’ailleurs sollicité l’audition à l’audience du mineur en question.
     
    Enfin, on reproche également à Quentin un braquage dans une superette de Donceel, le 4 février 2017, ou encore, la veille, un vol à main armé dans un magasin Spar de la région. Quentin risque 9 ans de prison. Valentin, un Waremmien de 19 ans qui a été son complice pour quatre des faits, risque quant à lui 4 ans de prison. Des peines de 22 et 15 mois ont respectivement été réclamées pour les deux autres prévenus, un Ansois de 25 ans et un Liégeois de 39 ans, moins impliqués. (Article journal La Meuse du jour - LWS)