Les militaires vont simuler un crash d’hélicoptère en Hesbaye. L'exercice aura également lieu à Oreye les 27 & 28 septembre.

tec.JPG

Les 27 et 28 septembre prochains, le 4 e Génie d’Amay organise un exercice grandeur nature en Hesbaye, précisément à Hannut, Geer, Oreye et Waremme. Au programme, une simulation de crash aérien (pour lequel le Génie est de permanence) et une recherche de personnes, notamment.
 
Pour ce faire, un hélicoptère ne s’écrasera évidemment pas en Hesbaye, mais une épave sera placée permettant aux militaires d’installer un périmètre de sécurité, de faciliter l’intervention des autres disciplines etc. La particularité de cet exercice est effectivement de travailler en collaboration avec la police et les pompiers de la zone de secours de Hesbaye. « Il s’agit d’un entraînement fonctionnel pour les différentes spécialités du Génie d’Amay, en mettant l’accent sur le multidisciplinaire. Un exercice avec les policiers et les pompiers n’est pas courant, j’y tenais pour familiariser les commandants de compagnie à ce travail conjoint. Le Génie est appelé à travailler, parfois, en appui de la population. Pour développer des synergies, il faut sortir des voies classiques militaires », explique Thierry Walbreck, chef de corps du 4e Bataillon de Génie d’Amay.
 
200 militaires seront déployés, ainsi qu’une cinquantaine de véhicules. Toutes les capacités du 4 e Génie seront mobilisées : le Génie de combat motorisé, le Génie de combat para-commando, la construction et l’unité CBRN (Chimique, biologique, radiologique, nucléaire).
 
L’essentiel de l’exercice se déroulera à Hannut (ulmodrome, marché couvert, Crehen…). La population pourrait apercevoir des survols à basse altitude en hélicoptère, des mouvements de troupes et de véhicules et entendre des tirs à blanc. Il n’y a donc pas lieu de s’alarmer.
 
Information du Commandement Militaire de la Province de LIEGE

Commentaires