• Deux partenaires publics financent le projet d'une Zone d'Aménagement Communal Concerté (ZACC).

    Capture.JPGLe projet de Zone d’Aménagement Communal Concerté (ZACC) renaît quelque peu de ses cendres à Oreye. « La SPI et la Société Wallonne du Logement prennent chacune en charge la moitié du financement de la mise en œuvre de la ZACC », annonce la bourgmestre orétoise.
     
    Cette zone, située sur une parcelle entre la Grand’Route (N3) et la Chaussée Romaine (N69) s’étend sur huit hectares : cinq hectares de logements et trois hectares dédiés aux petites et moyennes entreprises. « C’est un projet mixte qui même habitations et PME, mais, à l’origine, mettre en œuvre cette zone incombe à la commune, or on a refusé comme il n’y a plus de sous », explique la bourgmestre.
     
    En raison du dégrèvement (une réduction d’impôt de 2,4 millions d’euros accordée par le ministre fédéral des finances à un contribuable, la sucrerie en l’occurrence) subi par la commune en 2016, la ZACC Derrière la Cour a fait l’objet de discussions. La commune, subitement dépouillée, a alors laissé ce projet entre parenthèses.
     
    En novembre 2016, Oreye a marqué son accord pour que la SPI développe le projet et cette dernière, agence de développement économique pour la province de Liège, a trouvé un accord avec la Société Wallonne du Logement pour mener à bien la ZACC Derrière la Cour.
     
    Préalablement, la SPI a entrepris une pré-étude de la zone, l’objectif étant de définir l’endroit le plus intéressant pour installer la ZACC.
     
    La première phase, financée par les deux organismes précités, implique la réalisation d’un schéma d’orientation local et d’une étude d’incidences sur l’environnement. « Cette étape permet de déterminer comment aménager cette zone. Si le projet convient ensuite, il reste alors au Conseil communal de se prononcer favorablement, ou défavorablement si des problèmes apparaissent. La SPI et la SWL s’occupent de la construction de nouvelles voiries. C’est au terme des travaux que la commune hérite de leur entretien »
     
    Le Conseil communal a approuvé unanimement la convention de maîtrise d’ouvrage déléguée et le financement conjoint pour la réalisation des études urbanistiques lors du conseil de juin. (J.M 30-06-17)