• Alerte AFSCA: si vous avez acheté des chipolatas de poulet, il faut peut-être les ramener en magasin!

    Capture.JPG

    Suite à un contrôle et par mesure de précaution afin de garantir la sécurité du consommateur, la société Lammens demande de retirer du commerce « Chipolata de poulet » vendues dans ces supermarchés :

    Dufrais Vedrin

    Dufrais Gb Aubel

    Supermarkt Roby Menen

    GB contact Moorslede

    Dufrais Hermee

    GB partner Tubize

    Dufrais Eupen

    Wimpie Adinkerke

    Gb contact Roosdaal

    GB partner Assebroek

    GB partner Zwevegem

    GB partner Herzel

    Boucherie Gorissen Hamme-Mille

    Dufrais Oreye

    Carrefour Express Dendermonde

    Selon l’Afsca, «  l’ensemble des produits a été retiré de la vente. Certains de ces produits ont cependant été commercialisés, sur le marché belge, avant la mesure de retrait. Il est donc recommandé aux personnes que détiendraient des produits décrits ci-dessus de ne pas les consommer et de les détruire ou de les rapporter au point de vente.  »

    Les toxi-infections alimentaires causées par les Salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les 12 à 72 heures que suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

    Plus d’informations sur le site de l’Afsca.

    Article du site La Meuse.be

    19832468_10213675765153742_2088959609_n.jpg

    Un clic pour agrandir

  • Le Royal Oreye Union présente ses comptes pour la saison 2015-2016.

    Capture.JPGAprès la présentation de comptes communaux par le receveur régional lors du conseil communal (fin juin), le Royal Oreye Union a également présenté ses comptes pour la saison 2015-2016. « Toute association qui bénéficie d’un subside supérieur à 1.240 euros doit présenter ses comptes, sans quoi elle risque de perdre cette subvention ».

    Le président du club de football a présenté un bénéfice avant impôt de 761 euros (résultat global de 1.257 euros), les recettes provenant de la buvette, des entrées, des cotisations et du sponsoring. Les frais de fonctionnement constituent la principale dépense, l’achat de marchandises arrivant ensuite. Le représentant du club a rappelé l’importance du projet de terrain synthétique, mis entre parenthèses, pour conserver son nombre d’affiliés.