• Baromètre politique inédit: le PS perd la moitié de ses électeurs au sud du pays et le PTB devient le premier parti de Wallonie!

    2.JPGLes scandales de Publifin, de l’ISPPC et du Samusocial annoncent une sanction électorale d’une violence inouïe à l’encontre du Parti socialiste dans un baromètre politique inédit qui fait trembler le Boulevard de l’Empereur.

    Et si on allait revoter ce dimanche, quel en serait le résultat dans le contexte délétère du moment ? La RTBF a curieusement décidé de ne pas commander son traditionnel baromètre trimestriel de juin, qu’elle cofinance avec La Libre. Interloqué, le MR a décidé de prendre le relais (lire par ailleurs). L’institut Dedicated, qui fait ces sondages depuis la nuit des temps, a donc été chargé de sonder les électeurs des trois régions, dans les mêmes conditions que les baromètres précédents. Il l’a fait du 23 au 27 juin, soit juste après que Benoît Lutgen ait retiré la prise des gouvernements des trois entités fédérées, le lundi 19.

    La suite de l'article ICI...

  • La criminalité baisse de 8% à Huy-Waremme! Explications...

    Le nombre de délits révélés (c’est-à-dire connus de la police qui établit un p.-v.) à Huy-Waremme a chuté, en moyenne sur nos cinq zones de police, de 8% entre 2015 et 2016: leur nombre passe exactement de 12.313 à 11.310. Des délits très vastes qui vont du vol, violence, terrorisme, incendie volontaire, drogues, graffiti, fraude sociale, au viol collectif, traite des êtres humains ou trafic d’armes, pour ne citer que quelques exemples.

    Le nombre de délits révélés (c’est-à-dire connus de la police qui établit un p.-v.) à Huy-Waremme a chuté, en moyenne sur nos cinq zones de police, de 8% entre 2015 et 2016: leur nombre passe exactement de 12.313 à 11.310. Des délits très vastes qui vont du vol, violence, terrorisme, incendie volontaire, drogues, graffiti, fraude sociale, au viol collectif, traite des êtres humains ou trafic d’armes, pour ne citer que quelques exemples.

    Zone de Hesbaye: «37 interceptions de voleurs»

    Pour Jean-Marie Debroux, chef de corps de la zone de Hesbaye, la baisse de la criminalité, et surtout des vols, s’explique par la mise en place de plans d’actions. «  Nous avons redynamisé la Police Veille depuis deux ans, et il y a la section Hermes (des policiers spécialisés dans les vols habitations et vols en général). Entre mars 2016 et mars 2017, la zone a procédé à 37 arrestations dans le phénomène vol  », souligne-t-il. Et de citer les PLP, partenariats locaux de prévention, avec les habitants et les entreprises déjà existants (Remicourt, Geer) ou en train de se mettre en place, comme avec les indépendants de Waremme.

    Les priorités de la zone sont les vols, la circulation routière, la traite des êtres humains (vu la prostitution à Oreye et Crisnée) et les nuisances sociales.

    La suite de l'article sur ce lien... http://huy-waremme.lameuse.be/97820/article/2017-06-28/la-criminalite-baisse-de-8-huy-waremme

  • 30/06 - Rencontre-débat (8h30-10h30), Otrange: Les robots et l'intelligence artificielle représentent-ils un danger pour nos sociétés ?

    preparationorateurs-compressor.jpgA moyen terme, ce sont près de 60% des postes de travail qui pourraient passer à la trappe au profit des machines alors même que 60 à 70% des métiers de demain n'existent pas encore.

    L'avenir de l'humanité se décide aujourd'hui, nous sommes à un virage où la science fiction devient rapidement réalité.

    Les rapports sur la robotisation de la société et le grand remplacement de l’homme par la machine se succèdent. Face au progrès technologique, l’humain est aujourd’hui dépassé par les machines.

    A titre d'exemple, au Japon, un robot va remplacer 34 salariés en assurance soit 25 % du personnel d’un de ses services.

    L'IDDUP Atrium (rue des Combattants, 173 à 4360 Otrange) organise ce vendredi 30 juin, de 8h30 à 10h30, une conférence-débat sur l'impact de la robotisation et de l'intelligence artificielle sur nos sociétés.

    Orateurs :

    Philippe COUCKE, Chef du Service de radiothérapie du CHU de Liège.

    Vassili JOANNIDES DE LAUTOUR, Professeur associé à Grenoble École de Management, Queensland University of Technology en Australie et à l’Université de Parme.

    Rejoignez-nous!

    Isabelle Damoisaux - Delnoy

  • 26 tués sur nos routes en 2016 à Huy-Waremme. Découvrez les chiffres par commune.

    Capture.JPGLe SPF Économie a publié les statistiques de victimes sur les routes durant l’année 2016. Tandis que le nombre de tués baisse partout en Belgique, il est en augmentation en Huy-Waremme. Des explications ? Le tronçon St-Georges/Villers-le-Bouillet, sur l’E42, a surtout été touché par deux terribles accidents mortels.  

    Les accidents de circulation, bénins ou dramatiques, font malheureusement partie de notre quotidien. Il y a peu, le SPF Économie a d’ailleurs publié ses dernières statistiques en matière de victimes de la route, pour l’année 2016. Ces chiffres actualisés se sont d’ailleurs montrés positifs : le nombre de tués sur les routes belges a baissé de 13 % en 2016 par rapport à l’année précédente. Un constant similaire si l’on tient compte des régions : la Flandre a enregistré une chute de 16 % (318 tués) et Bruxelles de 39 % (17 tués). En Wallonie, on constate aussi une diminution de 7 % (avec 302 tués). Le « bilan » se présente donc fort positif.
    Mais, malheureusement, le nombre de décès, lui, grimpe en province de Liège. Sont pointés du doigt les arrondissements de Huy-Waremme et de Verviers.
     
    Chez nous, après analyse du nombre de personnes décédées dans les entités de notre région, on observe en effet une importante augmentation : de 14 victimes, nous passons à 26. Soit près du double de l’année 2015 !
     
    La présence de l’E42
    Difficile de pouvoir établir une ou plusieurs causes réelles à cette triste constatation. Dans l’ensemble, les chiffres sont relativement similaires à ceux de l’année précédente et nos régions sont plutôt épargnées par les drames de la route. Mais, si l’on étudie d’un peu plus près ces chiffres (cf. tableau), on remarque que 4 personnes ont perdu la vie dans l’entité de Saint-Georges-sur-Meuse, ainsi que dans celle de Villers-le-Bouillet. Ce sont surtout ces deux données qui pèsent dans la balance.
    En réalité, la majorité de ces 8 victimes sont tragiquement décédées… le long de l’E42, et non sur le réseau routier de la zone de police Meuse-Hesbaye. « Avec ce tableau du fédéral, il n’y a en effet pas de distinction entre les victimes de nos routes locales et régionales et des autoroutes », commente Jean-Pierre Doneux, le chef de corps.
     
    On se souvient notamment de deux terribles accidents : en juillet, un conducteur fantôme avait tué 2 Namurois à hauteur de St-Georges, mais aussi du crash d’une camionnette, dans laquelle 3 ouvriers portugais avaient perdu la vie, en novembre. « Ce tronçon n’est pas habituellement spécialement accidentogène. C’est aussi un mauvais concours de circonstances. Sur nos routes, on enregistre, en moyenne, 5 tués par an. C’est toujours 5 personnes de trop, bien sûr, mais ce chiffre reste assez stable et vu le nombre important de nos Nationales, c’est déjà pas mal. »
     
    Depuis début 2017, on ne déplore d’ailleurs qu’un seul décès, en Meuse-Hesbaye, à Villers-le-Bouillet. Deux autres personnes ont perdu la vie, sur l’autoroute cette fois. Une observation, jusqu’à présent, en baisse par rapport à l’an dernier (20 %). Il n’empêche, plusieurs drames ont, par contre, eu lieu en Hesbaye, sur l’E40 cette fois, entre Berloz et Waremme. Cela risque, sans doute, fortement d’inverser la tendance pour les statistiques de 2017. (Article journal samedi 24 juin 2017 E.D)

    Capture.JPG

  • Un cambriolage a eu lieu rue de la Cité à Oreye.

    Capture.JPGDans la nuit de mercredi à jeudi, un vol a été commis dans une habitation, rue de la Cité à Oreye. De l’argent et une montre ont été volés. La police de Hesbaye a constaté. (E.D.)

  • Incendie à Lens-sur-Geer: la coiffeuse relogée dans la maison de transit.

    Bénédicte Neven était à l’intérieur de sa maison lorsque le feu s’est déclaré. «  J’avais passé l’après-midi dans la cuisine à cuisiner. Je me suis absentée un moment puis je suis rentrée chez moi. Arrivée à l’intérieur de ma maison, j’ai senti comme une odeur minime de plastique brûlé. Il devait être 16h25. J’ai regardé dans les pièces de la maison et même dans la cuisine, car celle-ci était neuve et avait été terminée mercredi dernier. Peut-être avais-je fait une erreur de manipulation de l’électroménager ? Mais il n’en était rien. En fait, j’étais à 2 mètres de la source de chaleur. Car quand j’ai ouvert la porte du salon, j’ai vu de grandes flammes sur mon canapé blanc. J’ai couru dans le jardin pour prendre mon GSM que j’avais laissé dehors et j’ai appelé mon mari à 16h28 pour qu’il vienne. À 16h31, il était là. Entre-temps, j’ai tenté d’éteindre le feu avec mon tuyau d’arrosage mais cela ne servait à rien. Il y avait déjà des flammes et de la fumée. »

    Les pompiers de la zone de secours de Hesbaye sont arrivés rapidement sur les lieux. «  Mais lorsque votre maison brûle, le temps vous paraît long…  »

    En plus d’avoir perdu sa maison, Bénédicte a également perdu son outil de travail, son salon. Malheureusement, les éléments se sont ligués contre la coiffeuse d’Oreye. Alors qu’elle s’est rendue dans son habitation sinistrée, celle-ci a marché sur un clou… «  Je ne peux plus marcher. »

    L’origine exacte de l’incendie doit encore être déterminée. Plusieurs personnes ont apporté une marque de soutien à cette coiffeuse implantée depuis de nombreuses années dans le village.

    La Meuse Huy-Waremme 20-06-2017 C.L

  • Accident de la circulation à l'intersection de la rue de Ramkin et la rue Louis Maréchal à Oreye.

    19415833_1996069013955390_298184861_n.jpg

    Un accident impliquant deux voitures est survenu ce mercredi vers 10h00 du matin à l'intersection de la rue Louis Maréchal et de la rue de Ramkin à Oreye. Les pompiers et la police de Hesbaye sont rapidement arrivés sur les lieux.

    Les deux véhicules se sont percutés de plein fouet dans ce carrefour réputé dangereux. Il s'agirait à première vue, d'un refus de priorité de droite. L'enquête de police devra déterminer les causes exactes de cet accident.

    La conductrice Orétoise de la Mini Cooper a été emmenée en ambulance à la clinique. Les deux occupants de l'Opel n'ont pas été transportés.

    19398665_1996072380621720_1283069440_n.jpg

  • Important incendie ce lundi en fin de journée à Lens-sur-Geer.

    19225742_1370206489723718_7155263030723389205_n.jpg

    Ce lundi vers 17 heures, un incendie s’est déclaré à Lens-sur-Geer, rue de la Centenaire (entité d’Oreye). Quand ils sont intervenus sur place, les pompiers de la zone de Hesbaye ont découvert un bâtiment totalement en proie aux flammes. Certaines s’élevaient à plus de trois mètres de haut. Les hommes du feu ont toutefois rapidement maîtrisé le sinistre.

    L’incendie a engendré un important dégagement de fumée, visible sur plusieurs kilomètres à la ronde.
    On ne déplore pas de blessé mais de très importants dégâts matériels. L’ensemble de l’intérieur de la bâtisse, où se trouve le salon de coiffure « Chez Bénédicte », a été détruit.
     

    Capture2.JPG