• Rouler trop vite vous coûtera plus cher dès le 1er mai! Découvrez les nouveaux tarifs.

    18157533_410746775963528_8171578408651721706_n.jpgRouler trop vite coûtera plus cher à partir de demain, lundi 1er mai. Le gouvernement wallon a, en effet, établi une liste de nouveaux tarifs concernant les infractions routières.

    Les amendes pour excès de vitesse, par exemple, augmentent de 5%: 116 euros (au lieu de 110) pour les infractions du 2e degré, 174 euros (au lieu de 165) pour les infractions du 3e degré, 473 euros (au lieu de 450) pour les infractions du 4e degré.

    - Il faudra désormais aussi débourser 53 euros (au lieu de 50) en cas de dépassement de la vitesse maximale autorisée, avec une majoration de 11 euros (au lieu de 10) pour chaque kilomètre par heure excessif au-delà des 10 premiers, dans une agglomération, une zone 30, un abord d'école, dans une zone résidentielle ou une zone de rencontre.

    - Il faudra compter une majoration de 6 euros (au lieu de 5) pour chaque kilomètre par heure excessif au-delà des 10 premiers, dans tous les autres cas.

    - Enfin, pour les personnes ayant un domicile ou une résidence fixe en Belgique, la perception immédiate est désormais exclue lorsque la somme totale à percevoir dépasse 347 euros (au lieu de 330). Pour les personnes n'ayant pas de domicile ou de résidence fixe en Belgique, ce seuil maximal est fixé à 866 euros (au lieu de 825). 

  • Appel aux candidats en vue de la constitution d'une réserve de recrutement d'auxiliaires professionnel(le)s.

    APPEL AUX CANDIDATS EN VUE DE LA CONSITUTION D’UNE RESERVE DE RECRUTEMENT : 

    D’AUXILIAIRES PROFESSIONNEL(LE)S

    Capturejj.JPGFonction :  Entretien et nettoyage des locaux communaux (école, crèche, administration) :

    Profil et conditions requises :

    - Etre titulaire, au minimum, d’un diplôme de l’enseignement primaire (certificat d’études de base).

    Atouts :

    Posséder une expérience utile en qualité d’auxiliaire professionnelle.

    Contrat :

    A durée déterminée avec prolongation possible.

    Rémunération de départ : niveau E2.

    Horaire de travail à temps partiel, prestations en fin de journée (possible jusqu’à 20h30 en principe) et occasionnellement le weekend ou en soirée plus tardivement.

    Conditions générales de recrutement :

    Pouvoir faire la preuve d’une connaissance suffisante de la langue française au regard de la fonction à exercer.

    - jouir de ses droits civils et politiques, et être de conduite irréprochable,

    - Etre âgé de minimum 18 ans.

    - Satisfaire à un entretien d’embauche.

    Les CANDIDATURES sont à adresser soit par lettre recommandée, soit déposée contre accusé de réception au secrétariat communal, ou encore par courrier électronique contre récépissé, pour le 10 mai au plus tard.

    Elles seront accompagnées, sur papier libre,

    - d’un extrait de casier judiciaire, modèle 2 daté de moins de trois mois,

    - d’une copie du diplôme,

    - d’une lettre de motivation datée et signée,

    - d’un curriculum vitae,

    - toutes pièces utiles justifiant d’une expérience en lien avec le poste à pourvoir

    À l’attention du collège communal, rue de la Westrée, 9 à 4360 OREYE.

    RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES :

    Secrétariat communal, rue de la Westrée, 9, 4360 OREYE

    –tél. : 019/677.043.   Courriel : beatrice.mahy@oreye.be      

  • Isabelle Lambotte sera la nouvelle directrice des écoles communales à partir du 2 mai 2017.

    Capture.JPGCe lundi soir au conseil communal, l'admission au stage en vue d’une nomination à titre définitif d'une directrice d'école était à l'ordre du jour.

    Comme expliqué lors du conseil, quatre candidats ont participé à un test écrit et un test oral.

    Suite aux résultats, le jury a décidé que Isabelle Lambotte, provenant de Faimes et actuellement institutrice à l'école de Donceel dirigera les écoles communales orétoises à partir du 2 mai 2017.

  • Les cartes prépayées menacées de coupure. Le 8 juin au matin, les opérateurs rendront inutilisables toutes les cartes non identifiées!

    Capture.JPGLe stress monte, chez les opérateurs de téléphonie mobile. Le gouvernement leur a imposé d’identifier les détenteurs de toutes les cartes prépayées en circulation, avant le 7 juin prochain. À défaut, ils devront couper la ligne dès le lendemain.  

    La mesure vise à empêcher désormais les terroristes d’utiliser ces cartes anonymes, qui compliquent fortement leur mise sur écoute. Il n’est d’ailleurs pas rare que ceux-ci les multiplient et se servent d’une carte par interlocuteur important, afin d’empêcher de démasquer l’ensemble de leur réseau si un de leurs numéros venait à être identifié.
     
    Pourtant, à six grosses semaines de l’échéance, on est loin du compte. Très loin, même. Selon des données disponibles ce vendredi à l’IBPT, seule la moitié des 3,4 millions de cartes prépayées actuellement en circulation aurait été identifiée.
     
    « La loi est pourtant claire : toute carte dont le détenteur n’est pas connu de façon certaine devra être désactivée dès le 8 juin, sans indemnisation financière possible » , explique son porte-parole, Jimmy Smedts. « Si les gens se régularisent dans les jours qui suivent, ils pourront peut-être récupérer leur numéro. Mais s’ils attendent deux mois, le risque est grand que ce numéro ait été réattribué à quelqu’un d’autre, et qu’ils doivent alors en changer… »
     
    Chez les opérateurs, on s’affaire pour limiter ces désagréments. « On sensibilise à tout va, via notre site mais aussi en envoyant des SMS aux détenteurs concernés » , signale ainsi Jean-Pascal Bouillon, de chez Orange. « On envisage de commencer à les appeler, mais cela nécessite des moyens humains assez lourds… »
    « À ce stade, on a identifié une petite moitié des détenteurs de nos 700.000 cartes prépayées en circulation. On peut se mettre en ordre via notre site, mais on a aussi déployé de petits appareils dans 1.700 points de vente, qui permettent de se mettre en règle en quelques secondes. »
     
    Alarmes Désactivées
    « Le problème est que certaines cartes sont détenues par des enfants, qui ne comprennent pas forcément nos SMS. D’autres sont incluses dans des appareils domestiques. Le cas typique, ce sont des alarmes, qui risquent de ne plus fonctionner du jour au lendemain… »
     
    Chez Orange, on a pris la décision de seulement suspendre les cartes qui ne seront pas identifiées le 7 juin. Il suffira ensuite de se mettre en règle pour récupérer sa ligne. « On sait que cela indisposera certains clients, et on fait tout pour en minimiser l’impact… » , assure M. Bouillon.
     
    Du côté de Proximus, qui gère 1,17 million de cartes prépayées actives, on refuse de préciser le pourcentage de celles qui ne sont toujours pas en règle. Mais la même décision de suspension a été prise. « Les numéros ne seront réellement annulés qu’un an après la date de leur dernière recharge » , explique Haroun Fenaux. « Ceci dit, on fait tout pour pousser nos clients à se mettre en règle le plus vite possible. On les sensibilise via des SMS, notre site, Facebook, etc. »
     
    « On peut aussi nous envoyer un SMS pour adjoindre la carte en question – par exemple celle de son enfant – à son numéro principal, qui lui est déjà clairement identifié » , poursuit M. Fenaux.
    Début mai, l’IBPT mènera de son côté une grande campagne de sensibilisation, avec Agoria et l’ensemble des opérateurs. En perte de vitesse, les cartes prépayées restent surtout utilisées par des jeunes, ou par des personnes ne souhaitant pas donner leur numéro habituel sur des sites de vente.

  • Déviation des lignes TEC 175 et 247 à Oreye, rue des Combattants: travaux routiers.

    Capture.JPG


    Déviation des lignes 175 et 247

    Oreye, rue des Combattants: travaux routiers.

     
    Dès ce mardi 18 avril et pour une durée indéterminée, les autobus seront déviés comme suit ;

    En direction de Liège
    Les autobus sont déviés par la rue de la Westrée, la Chaussée Romaine et la rue du Pont.
    Les arrêts « Pont » et « Château » sont reportés à un arrêt provisoire implanté rue de Thys.
    Les arrêts « Thier du Mont » et « rue des Combattants » sont reportés à un arrêt provisoire implanté rue de la Westrée à hauteur de la rue Thier du Mont.
    Les arrêts « Gendarmerie » et « Eglise » sont reportés à un arrêt provisoire implanté rue de la Westrée à hauteur de la rue du Tilleul.

    En direction d’Oreye
    Les autobus sont déviés à partir de la rue de Thys par la rue du Pont, la Chaussée Romaine et la Grand-Route.
    Les arrêts « Pont » et « Château » sont reportés à un arrêt provisoire implanté rue de Thys.
    Les arrêts « Thier du Mont », « Eglise », « rue des Combattants » et « Chemin du Village » sont reportés au Dépôt Tec.