• Comme chaque 31 octobre, les FPS d'Oreye organisent leur fête d'Halloween!

    Capture.JPG

    Comme chaque année, les FPS d'Oreye organisent leur fête d'Halloween !

    Rendez-vous ce lundi 31 octobre dès 16h30, à la salle des Fêtes de Grandville, pour une soirée terrifiante...

  • Attention, changement d'heure ce week-end... On recule l'aiguille d'une heure pour dormir une heure en plus!

    horloge.jpgAttention, comme chaque année, ce week-end on change d'heure. Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre, à 3h du matin, il sera 2h. Vous devez donc reculer d'une heure vos horloges. Cette nuit là, vous dormirez 60 minutes en plus !

    Mais au fait, pourquoi changer d'heure deux fois par an ?

    Face à la flambée des prix du pétrole depuis le "choc pétrolier" de 1973, Valéry Giscard d'Estaing, président de la République Française entre 1974 et 1981, décide en 1975 que la France changerait désormais d'heure deux fois par an. L'objectif était simple: des économies d'énergie. Le moyen d'y parvenir n'est pas moins simple: reculer ou avancer les horloges pour faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures où il fait jour.

  • Oreye: 4 mois de prison ferme pour une attaque à la… raclette!

    Capture.JPGSandra, une habitante d’Oreye âgée de 41 ans, était notamment poursuivie devant le tribunal correctionnel de Liège pour « détention d’une arme réputée prohibée, en l’espèce un manche de raclette » .
    Si les faits ont bien été déclarés établis, ils ont été requalifiés… La raclette n’est (heureusement) pas une arme prohibée, mais elle « apparaissait, vu les circonstances, comme pouvant blesser ou menacer une personne » , précise le jugement qui vient d’être rendu.
     
    Cette personne, c’était Suzanne, sa propriétaire, habitant à Oreye également.
    Sandra s’était présentée chez elle, le 23 novembre dernier, et dès que Suzanne avait ouvert la porte, elle avait reçu un coup de manche de brosse au niveau du ventre. Sandra avait ensuite attrapé son dangereux manche de brosse à deux mains puis l’avait placé à hauteur du cou de sa victime en lui annonçant qu’elle allait la tuer. Un voisin avait assisté à la scène et était venu en aide à la propriétaire.
     
    La quadragénaire contestait les faits et soutenait qu’elle était « juste venue discuter » avec sa propriétaire pour un différend portant sur le bien qu’elle lui louait.
     
    Mais les constatations des policiers et le témoignage du voisin prouvent, a tranché la juge Roland, que les faits ont été commis. Elle écope de 4 mois de prison ferme. (article du jour la Meuse Huy-Waremme)

  • Plus de natation et une Saint-Nicolas rabotée pour les enfants des écoles orétoises !

    25.JPGOreye connaît depuis quelques semaines des difficultés financières et doit faire des économies. Les écoles n’y échappent pas. Si les élèves auront toujours droit à une Saint-Nicolas, le montant a été réduit de trois euros par enfant. En outre, les élèves orétois n’ont pas de cours de natation cette année scolaire. 

  • Mort d'une prostituée au « Night Love », bar de prostitution situé à Oreye.

    14877752_10211047965540394_297821695_n.jpgDeux quadragénaires liégeois ont été acquittés mercredi par le tribunal correctionnel de Liège de faits de non-assistance à personne en danger après le décès d’une prostituée qui avait consommé du GHB. Cette tenancière de maison de passe et son homme de main étaient suspectés de ne pas lui avoir porté secours. Les faits se sont déroulés la nuit du 2 au 3 décembre 2013 au « Night Love », un bar de prostitution situé à Oreye.

    Une jeune prostituée qui y travaillait avait été retrouvée inanimée dans les toilettes de l’établissement. Les analyses avaient démontré qu’elle avait absorbé de fortes quantités d’alcool et 209 milligrammes de GHB, une drogue connue pour ses effets euphorisants et relaxants qui peuvent entraîner notamment une perte de mémoire.

    L’enquête avait démontré que la jeune prostituée avant volontairement absorbé du GHB dans le cadre de ses activités professionnelles. La tenancière de la maison de débauche ainsi que son homme de main, un ouvrier qui réalisait des travaux à cet endroit, avaient été poursuivis pour s’être abstenus de porter assistance à la jeune dame après la découverte de son corps inanimé.

    Le tribunal a cependant décidé d’acquitter les deux prévenus en constatant que peu de temps s’était écoulé entre l’entrée de la victime dans les toilettes et la découverte de son corps inanimé, qu’ils n’avaient pas connaissance qu’elle avait consommé du GHB et que le compagnon de la victime, présent au moment des faits, ne semblait pas inquiet de l’avoir découverte dans cet état.

    Les deux prévenus ne pouvaient suspecter une issue dramatique.

  • La porte du garage d'une habitation de la rue de la Cité a été forcée ainsi que quelques fenêtres.

    14877752_10211047965540394_297821695_n.jpgUne habitation située dans la rue de la Cité à Oreye a été victime d’une tentative de vol en l’absence de l’occupant des lieux. Ce vol est survenu entre le 18 et le 24 octobre. La porte du garage a été forcée ainsi que quelques fenêtres. Néanmoins, rien n’a été volé. La police de la zone de Hesbaye a constaté les faits. (C.L.)

  • Un cambriolage a été commis rue de Horpmael, quelques jours après le décès de la propriétaire de la maison.

    Capture.JPGDans la nuit de dimanche à lundi, un vol a été constaté dans une habitation de la rue Horpmael à Oreye. Les faits ont été commis quelques jours après le décès de la propriétaire de la maison.

    La police de la zone de Hesbaye a ouvert une enquête.

  • Décès de Madame Germaine Claes ce 23 octobre 2016.

    Capture.JPG

    Capture2.JPG

    Germaine a eu l'occasion de travailler durant de nombreuses années pour la commune d'Oreye et plus particulièrement à l'Ecole communale dans le service cuisine.
     
    Nous souhaitons nos plus sincères condoléances à la famille.