• Depuis ce lundi, c'est la nouvelle saison des chicorées à l'usine Bénéo-Orafti d'Oreye.

    22112012013.jpg

    Ce lundi débutait la "campagne 2016" où vous aurez certainement l'occasion de voir les camions de chicorées se diriger vers la raffinerie Bénéo-Orafti. 


    L’usine s’est spécialisée au cours des années 90 dans la production d’oligofructose à partir de racines de chicorée. Les substances ainsi produites possèdent une valeur diététique remarquable, ce qui assure leur succès.


    La saison devrait se terminer dans le courant de décembre.

     

    Bonne saison à tous les ouvriers et camionneurs !

  • Dégrèvement d'impôt: la commune d'Oreye attaque l’État belge !

    14457286_10209077174459366_3546354857062772570_n.jpgLes élus orétois veulent des explications ! La commune subit le dégrèvement d’impôts accordé à un contribuable, soit une réduction d’impôt obtenue par l’usine Beneo-Orafti en début d’année. Depuis le remboursement de 2,4 millions d’euros intervenu il y a six mois, les caisses sont vides et la commune prend des mesures : suppression de primes, non-remplacement d’employé parti à la pension, etc.
     
    Les édiles orétois ne s’avouent pas vaincus pour autant et portent l’affaire en justice. « Nous avons introduit un recours contre l’État belge. Cette action doit nous permettre d’avoir accès au dossier, car le Service Public Fédéral des Finances ne nous a transmis aucune information malgré nos demandes », déplore la bourgmestre d’Oreye.
     
    Lundi soir, le conseil communal a validé, à l’unanimité, la décision de recours du Collègecontre le Fédéral. « Nous ne savons pas pourquoi Beneo-Orafti a eu droit à ce dégrèvement. Nous avons pris la décision d’attaquer l’État belge, car nous n’avons pas été informés de la décision prise en novembre 2015 par le SPF et dont nous avons pris connaissance en février 2016. Apprendre cette réduction d’impôt en 2015 nous aurait permis de prendre des mesures pour l’exercice 2016 », ponctue la responsable socialiste.
     
    Oreye souhaite un éclairage sur ce dégrèvement qui remonte à plusieurs années et qui porte sur les exercices 2008 à 2013 : « Nous voulons savoir sur quelle base le SPF, qui a mis 2,5 ans pour traiter le dossier et qui refuse de nous divulguer les éléments du dossier, a accordé cette réduction d’impôt. Est-ce en raison de travaux ou d’investissement entrepris sur le site ? Car, par exemple, si c’est dans le cadre du Plan Marshall, la commune pourrait obtenir une compensation », conclut la bourgmestre.

  • Manifestation nationale de ce jeudi 29 septembre 2016. Situation au TEC Liège-Verviers.

    Capture.JPG

    Manifestation nationale de ce jeudi 29 septembre 2016
    Situation à 8h30

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la manifestation nationale organisée  contre les mesures gouvernementales ce jeudi 29 septembre, environ 49% des services du TEC Liège-Verviers sont assurés. La situation est quelque peu contrastée selon les régions :

    • Bassenge :                  25% des services sont assurés ;
    • Eupen :                       tous les services sont assurés ;
    • Jemeppe :                   31% des services sont assurés ;
    • Omal :                        54% des services sont assurés ;
    • Oreye :                       aucun service n’est assuré ;
    • Robermont :               49% des services sont assurés ;
    • Rocourt :                    30% des services sont assurés ;
    • Verlaine :                   aucun service n’est assuré ;
    • Verviers :                    81% des services sont assurés ;
    • Wanze :                      aucun service n’est assuré ;
    • Warzée :                     79% des services sont assurés.


    Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez la liste.


    Attestation et remboursement

  • Dès 2017, les Orétois vont bénéficier d’un nouveau conteneur en vue du ramassage leurs déchets papiers-cartons.

    Capture.JPGDès l’année prochaine, les Orétois vont bénéficier d’un nouveau conteneur, de couleur jaune, en vue du ramassage leurs déchets papiers-cartons. Le conseil communal a approuvé ce changement de collecte qui porte pour la période 2017-2024. Via Intradel, Oreye trie déjà ses déchets ménagers et organiques dans des conteneurs noirs et verts. C’est cette même intercommunale qui prend en charge ce ramassage. « La collecte reste gratuite, mais les papiers-cartons sont dorénavant à mettre dans des poubelles jaunes. Ces nouveaux conteneurs ne disposent pas de puce, on ne les pèse donc pas, ce qui n’implique pas de dépense supplémentaire au poids ou à la levée.

    Leur coût s’élève à 2,62 euros par ménage et par an, mais ce montant se retrouve dans la taxe globale », détaille la bourgmestre. Plusieurs ménages peuvent se grouper afin d’utiliser ensemble un même conteneur, mais chaque ménage doit toutefois s’acquitter des 2,62 euros annuels. Cette initiative vise notamment à éviter les papiers-cartons qui s’envolent, qui se salissent ou qui se détériorent en vue du recyclage, mais aussi de faciliter la collecte.

  • Manifestation nationale ce jeudi 29 septembre 2016 - risque de perturbations au TEC Liège-Verviers !

    Ce jeudi 29 septembre, les 3 syndicats (CSC – CGSLB - FGTB) organisent à Bruxelles une manifestation nationale, tous secteurs confondus.

    480240499_ID6316249_tec_214717_H33AW9_0.JPGIl ne s’agit donc pas d’une grève des agents du TEC mais bien d’une manifestation nationale pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui iront manifester.

    Les conducteurs du Groupe TEC assureront leur service, à l’exception de ceux qui participeront à la manifestation.

    Toutes les informations disponibles concernant ces perturbations sont accessibles via les liens ci-dessous et seront actualisées régulièrement en fonction de l'évolution de la situation : TEC Liège-Verviers

    Information du site infotec.be

  • Ordre du jour du Conseil communal du 26 septembre 2016 à Oreye.

    Capture.JPG1.     ODR – appel à projets : explications et modalités de réponse (par la F.R.W.).

    2.     Crèche – R.O.I. et projet pédagogique - approbation règlements modifiés.

    3.     Création de l’asbl du GAL Jesuishesbignon.be : approbation des statuts –désignation des membres.

    4.     Réforme des maisons du tourisme –

    a)   Communication  de l’approbation de la délibération du 27 juin 2016,

    b)   Approbation des statuts modifiés.

    5.     Dégrèvement précompte immobilier – recours contre l’Etat Belge.

    6.      Enseignement communal : organisation sur base du capital-périodes.

    7.     Nouveau marché de collecte de déchets pour les années 2017-2024 – conteneurs papiers-cartons et collecte des sapins – dessaisissement.

    8.     Convention de partenariat avec la Province de Liège relative à la loi SAC – adaptation.

    9.     Convention relative à l’octroi d’un prêt « CRAC » pour le financement alternatif dans le cadre du plan trottoirs.

    10. Budget Fabrique d’église de Bergilers – exercice 2017 

    11. Budget Fabrique d’église d’Otrange – exercice 2017.

    12. Budget Fabrique d’église de Grandville – exercice 2017 

    13. Budget Fabrique d’église d’Oreye – exercice 2017 

    14. MB communales n°1 – communication approbation tutelle.

    15. Ratifications arrêtés de police.

     HUIS-CLOS :

     16. Ratification désignation directrice d’école à titre temporaire.

    17. Ratification désignations institutrices maternelles temporaires.

    18. Ratifications désignations instituteurs primaires temporaires.

    19. Ratification désignations maîtres spéciaux d’éducation physique temporaires.

    20. Ratification désignations maîtresses de religion catholique.

    21. Ratification désignation maîtresse de morale non confessionnelle.

    22. Ratification désignations maîtresse de seconde langue temporaire.

    23. Demande d’interruption de carrière institutrice primaire.

    24. Mises en disponibilité pour cause de maladie – institutrices primaire et maternelle.

    25. Démission et admission à la retraite employée communale.

  • Ce petit chien a été découvert ce dimanche 25 septembre 2016, rue Louis Maréchal à Bergilers (Oreye). Le reconnaissez-vous?

    14442647_10209208124832059_875177970_n.jpg

    Ce petit chien a été découvert ce dimanche 25/09/16, rue Louis Maréchal à Bergilers (Oreye)

    Contact: 0498/51 59 60

  • La redevance TV semble enterrée ! Un accord a visiblement été conclu entre les partenaires PS et cdH en Wallonie.

    Capture.JPGC’est une bonne nouvelle que plus personne n’espérait vraiment. La redevance télé, que Michel Daerden déjà voulait enterrer sous son ministère, va enfin disparaître. Un accord politique vient de se dégager au niveau du gouvernement wallon : le ministre du Budget, Christophe Lacroix (PS), qui s’était fait un devoir d’y arriver, a visiblement réussi à finaliser un accord avec le partenaire cdH. Si le jeune ministre socialiste liégeois refuse de confirmer l’information, la bonne nouvelle pourrait être officiellement annoncée fin de cette semaine, au terme du conclave budgétaire.  

    P our rappel, la redevance télé frappe toute personne en Wallonie qui détient un appareil capable de diffuser des émissions télé. Son coût annuel ? 100 euros.
     
    Unanimement critiquée
    Depuis des années, tout le monde critique cette redevance parce qu’à la différence des taxes et impôts, elle frappe uniformément les personnes les plus pauvres et les plus nanties. Pour tous, c’est 100 euros. Dans les critiques souvent entendues également, le fait que cette redevance « télé » ne sert en rien à financer la télévision publique : les millions qu’elle rapporte servent uniquement à équilibrer les finances wallonnes.
    Cette redevance télé, jugée injuste et d’un autre âge, a d’ailleurs fini par disparaître en Flandre et à Bruxelles. La Wallonie ne l’a conservée que pour une seule raison : les 120 millions qu’elle rapporte approximativement chaque année dans la caisse de la Région wallonne. Pour la supprimer, il fallait trouver cette somme ailleurs et aucun gouvernement, ces dernières années, n’a réussi à s’entendre à ce sujet.
    Le socialiste liégeois Christophe Lacroix, tout jeune ministre wallon du Budget, voulait y arriver avant la fin de la législature. C’est apparemment chose faite. Et si l’intéressé refuse de confirmer cette bonne nouvelle en cette semaine de conclave budgétaire, plusieurs sources croisées laissent entendre que les ministres PS et cdH ont trouvé un accord à ce sujet. Accord qui pourrait être officialisé fin de semaine.
     
    Capture2.JPGComment cette disparition va-t-elle s’opérer sur le terrain ? Difficile à dire, mais le ministre Lacroix, comme le gouvernement wallon, doit jouer la montre pour capitaliser intelligemment sur ce tour de force budgétaire. Car une suppression de la télé redevance en 2018 ne produirait ses effets qu’en 2019, soit après les prochaines élections.
     
    Une suppression dès l’année prochaine, en 2017 produirait ses effets en 2018, année du retour aux urnes : c’est évidemment tout bon, mais ça oblige le gouvernement Magnette à trouver dare-dare 120 millions ailleurs, pour compenser cette recette perdue.
     
    Parmi les hypothèses à l’étude actuellement, la télé redevance pourrait disparaître en deux temps : elle serait réduite de 50 % dès 2017 et on ne la payerait plus du tout en 2018. De quoi permettre au gouvernement en place de capitaliser durant deux années sur cette suppression progressive que plus personne n’espérait. Sans avoir à trouver les 120 millions dès la première année. Le scénario reste bien sûr à confirmer mais l’idée est évidemment séduisante…
     
    Compenser le revenu perdu
    Un tour de passe-passe que les contribuables wallons pardonneront sans doute bien vite au gouvernement PS-cdH. Pour peu bien sûr que le refinancement des 120 millions perdus soient jugés par eux plus acceptables et plus équitables que la redevance amenée à disparaître. (article du jour La Meuse)
  • Nouvelle législation pour le trafic des poids lourds dès le 24 septembre 2016.

    LÉGISLATION TRAFIC POIDS LOURDS: DU NEUF!

    Capture.JPGDès ce 24 septembre 2016, le non-respect du panneau C21 (interdiction trafic poids lourds) devient une infraction du 3ème degré et non plus du 1er degré.
    Le panneau de signalisation C21 interdit le passage aux véhicules lourds, dont la masse en charge est supérieure à celui autorisé. Actuellement il s’agit d’une infraction du 1er degré et les infractions à ce signal sont très fréquentes, souvent dans le but de gagner du temps.
    La loi du 3 août 2016 modifiant l’arrêté royal du 30 septembre 2005 érige donc l’infraction au signal C21 en infraction du 3ème degré.
    On espère ainsi limiter davantage les traversées de poids lourds dans les centres de villages, aux abords des écoles et dans tout autre itinéraire non adapté.

    Quelles sanctions possibles ?
    - Perception immédiate de 165 euros ;
    - Amende de 30 euros à 500 euros. Les amendes sont doublées en cas de récidive (répétition de l’infraction dans les 3 ans) ;
    - Le juge peut prononcer une déchéance du droit de conduire un véhicule à moteur. Au cas où le coupable est titulaire d’un permis de conduire B depuis moins de deux ans, le juge doit prononcer une déchéance et rendre la réintégration du droit de conduire dépendante au moins de la réussite des examens théorique ou pratique ;
    - Dans la mesure où un ou plusieurs usagers de la route ont été mis en danger ou dans la mesure où l’infraction a été commise dans des circonstances dangereuses, l’infraction peut donner lieu à un retrait immédiat, sur ordre du magistrat, du permis de conduire ou du titre qui en tient lieu.

    Info de Zone de police Famenne Ardenne