• Chasse aux oeufs et spectacle au rendez-vous du CLAP Bergilers ! Découvrez la galerie photos...

    2382326757.JPG

    Le lundi de Pâques, était l'occasion pour les Bergilersois de se retrouver et de s'émerveiller devant le sourire des petits, amusés par cette chasse aux oeufs ainsi que le spectacle sur le thème de la reine des neiges.

    Découvrez l'album : ICI

  • Ce chien a été trouvé ce lundi 28 mars 2016 sur la Grand'Route à Oreye.

    Capture.JPG

    Ce chien a été trouvé ce lundi 28 mars 2016 sur la Grand'Route à Oreye. Il est non puçé.

    Il se trouve actuellement chez le vétérinaire Leys à Oreye.

  • Suite aux fortes rafales de vent, un arbre menace de tomber rue du Château d'Eau à Otrange.

    879048052_ID7788054_0-tec_075941_H3WPH4_0.JPG

    Suite aux fortes rafales de ce lundi de Pâques, un arbre s'est cassé rue du Château d'Eau à Otrange. Il menace de tomber sur la route.

    Le Bourgmestre f.f. est prévenu de la situation.

    La route est fermée à la circulation jusqu'à mardi, lors du dégagement de l'arbre par la voirie.

  • La 17ème édition du salon du vin & de la gastronomie de Bergilers: un succès total ! Découvrez les photos...

    DSC_0036.JPG

    Alors que le salon du vin et de la gastronomie de Bergilers s’est animé de plusieurs nouveautés ce week-end, cette 17 e édition a connu un succès. La soirée inaugurale a permis à plus de 130 personnes de découvrir les nouveaux vignerons, ainsi qu’une plus importante partie dédiée à la gastronomie. Le week-end aura rassemblé 650 visiteurs et amateurs de vins !
     
    DSC_0061.JPGLe week-end a commencé par l’élection du vin des dames : « Chaque vigneron présent au salon a proposé un vin que sept femmes ont dégusté », explique d’emblée Monique Kallen, présidente du Clap qui organise l’événement, Nous avons élu le Touraine Amboise 2015, un rosé demi-sec, comme vin des dames. Les deux autres qui nous ont séduites sont un blanc moelleux et un médoc. Nous avons offert un médaillon aux producteurs qui ont ainsi pu les apposer sur leurs bouteilles. »
     
    C’est le vin de Lionel Truet qui l’a emporté auprès de la gent féminine : « Je viens au salon depuis le début. Je constate son évolution puisque le chapiteau, plus grand, permet d’accueillir davantage de producteurs. La présence de produits de bouche diversifie aussi l’événement. Malgré son évolution, le salon de Bergilers reste très agréable et conserve sa taille humaine. L’organisation, les visiteurs et les vignerons participent à cette ambiance sympathique. Cette ambiance rejaillit sur l’extérieur et attire plus de monde », se réjouit le producteur originaire de la Loire. Quant aux deux autres vins mis à l’honneur par les dames, ils sont produits par des vignerons présents à Bergilers pour la première fois.
     
    Encore de la place
    DSC_0084.JPGUn chapiteau plus grand rime avec la présence de plus de producteurs. « Nous avons installé l’espace gourmand au centre avec les vignerons tout autour. Avec nos différents, nous avons rendu les lieux plus spacieux et lumineux. Pour l’année prochaine, nous pouvons encore accueillir d’autres vignerons et proposer des vins de plus de régions », conclut Christophe Nihon, qui participe à l’organisation.
     
  • On change les heures ce week-end... Vous dormirez une heure de moins !

    horloge.jpgAttention, comme chaque année, ce week-end on change d'heure. Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars, à 2h du matin, il sera 3h. Vous devez donc avancer d'une heure vos horloges. Cette nuit, vous dormirez 60 minutes en moins !

    Mais au fait, pourquoi changer d'heure deux fois par an ?

    Face à la flambée des prix du pétrole depuis le "choc pétrolier" de 1973, Valéry Giscard d'Estaing, président de la République Française entre 1974 et 1981, décide en 1975 que la France changerait désormais d'heure deux fois par an. L'objectif était simple: des économies d'énergie. Le moyen d'y parvenir n'est pas moins simple: reculer ou avancer les horloges pour faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures où il fait jour.

  • Ramassage des branchages gratuits dans la commune d'Oreye. Découvrez les dates. Inscription obligatoire !

    2684824055.140.JPGComme chaque année, la commune d'Oreye vous propose un service gratuit de ramassage de vos branchages.

    3447071337.15.JPGQuelques règles à respecter:

    • Déposer les branche chaque premier jour de la semaine retenue.
    • Evitez les branches de plus de 15 centimètres de diamètre. Pour ce type de branchages, adressez-vous aux citoyens qui utilisent le chauffage au bois !
    • Ne déposez pas de branches avec des clous.
    • Ne déposez pas de feuilles mortes, fleurs ou petites branches de sapins (les pointes)
    • Un maximum de 3m³ sera autorisé.

    Calendrier 2016 à respecter:

    • Lens-sur-Geer : du lundi 21 au vendredi 25 mars
    • Grandville: du lundi 4 avril au vendredi 8 avril
    • Bergilers: du lundi 11 avril au vendredi 15 avril
    • Otrange: du lundi 18 avril au vendredi 22 avril
    • Oreye: du mardi 25 avril au vendredi 29 avril

    Inscription préalable OBLIGATOIRE: Marc PINT, responsable de la voirie, 0496/72 89 29 ou marc.pint@oreye.be

  • Remicourt: la course-poursuite avec une Audi se termine par un crash des fuyards et de la police dans un champ!

    Dans la nuit de samedi à dimanche : une Audi A3 portant des plaques belges volées a été prise en chasse par la police allemande à partir d’Achen. La course poursuite s’est terminée par un accident, des fuyards mais aussi de la police, dans un champ non loin du centre de Remicourt.

    
L’Audi portait des plaques volées en Belgique.

    Tout a commencé à Aachen où la police allemande repère une Audi A3 rouge qui porte des plaques belges volées. Aussitôt repérée, l’auto est prise en chasse par les policiers allemands. La voiture monte sur l’autoroute et revient en Belgique.

    Après avoir passé la frontière, la patrouille continue la course-poursuite jusqu’à Barchon où elle passe le relais à deux véhicules de la police des autoroutes belges du poste d’Awans. Les occupants de l’A3 rouge décident de quitter l’autoroute à Crisnée et, tous feux éteints, ils tentent de semer la police à travers les routes de remembrement qui conduisent à Remicourt. Ils traversent le village, franchissent le passage à niveau et continuent leur folle aventure jusqu’à ce que le conducteur perde le contrôle de son véhicule dans le virage qui mène au pont du chemin de fer et abandonne celle-ci, accidentée, dans un champ en contrebas. Emmenées à vive allure, les voitures de police font la même erreur et finissent, elles aussi, leur course dans la terre de culture.

    Malgré les renforts de la police locale et d’un hélicoptère de la police fédérale, le ou les occupants(s) de la voiture rouge ont réussi à prendre la fuite. L’Audi a été mise sous scellés et emmenée par le dépanneur Munsters de Momalle. Les véhicules de la police ont été pris en charge par leur propre service de dépannage.