• Le froid s'installe en Belgique: il va encore geler dans la nuit de dimanche à lundi avant des journées à moins de 5 degrés !

    Capturer.JPGLe temps sec se maintiendra dimanche à l’est du pays, où quelques éclaircies devraient apparaître. Ailleurs, les nuages ne quitteront pas le ciel et de faibles pluies sont à prévoir.

    Le vent sera modéré de secteur nord-ouest à nord à la côte, faible de directions variées sur le reste du territoire. Les températures maximales atteindront à peine 4 à 6º, peut-être un peu plus sur les hauteurs ardennaises.

    En soirée, quelques averses locales arroseront principalement l’ouest du pays. Les précipitations devraient cesser durant la nuit, tandis que des nuages bas et des bancs de brouillard se formeront par endroits. Les minima seront compris entre -1 et 2º.

    Lundi, le temps demeurera quasiment sec malgré la grisaille. Des éclaircies seront possibles surtout à l’est du pays, et il soufflera un vent modéré du nord-ouest. Le mercure ne dépassera pas 2 à 5º.

    La suite de la semaine sera probablement du même acabit, avec un risque de gel durant la nuit et la matinée. Les températures tourneront autour de 4 degrés en journée.

  • Un zoning pour PME en projet à Grandville (Oreye). Il pourrait voir le jour d'ici 5 ou 6 ans !

    spi, pme, zoning oreye, Un zoning va voir le jour à Oreye, et plus précisément le long de la Chaussée Romaine (N69) à hauteur de Grandville. Ce projet a été voté lundi au Conseil communal et c’est la SPI qui se trouve chargée de cette prestation. « Ce projet de zone destinée auxpetites et moyennes entreprisesest lancé avec la SPI qui en devientle maître d’œuvre. Mais il ne s’agira pas d’un grand zoning industriel, car ces terrains auront pourvocation d’accueillir des indépendants, comme des menuisiers, parexemple », précise la bourgmestre orétoise.

    « La zone se trouve sur la gauche quand on se dirige versWaremme, entre les premièresmaisons et la chapelle du Bon Secours. Plusieurs années s’annoncent nécessaires pour mener àbien le projet, sans doute cinq ousix, si tout se déroule normalement. Plusieurs études doiventmaintenant être réalisées et cedossier sera de longue haleine».

    Autre aspect de ce dossier, ces terrains appartenant à des privés, pourraient aussi voir s’implanter des habitations : « Lazone devrait être mixte, puisquedes logements pourraient également y être installés. Ce projet figurait dans notre programmeélectoral et les études commencent seulement, mais ilémane notamment d’une demande des commerçants locaux», précise la bourgmestre d’Oreye.

    Avec l’approbation de la commande de prestation à la SPI, il reste maintenant à cette dernière à discuter avec les propriétaires.

  • Le Sentier des Princes interdit aux voitures !

    20141120_134213.jpg

    Les travaux sur le Sentier des Princes devraient débuter durant le printemps, a déclaré la bourgmestre Orétoise. Elle ajoute que si la météo s’annonce clémente, ils pourraient démarrer dès cet hiver.

    Votée en avril par le conseil communal, cette mesure transformera le pont du Sentier des Princes en « zone de balade » uniquement accessible aux piétons et aux cyclistes. Selon la bourgmestre, cela n’engendrera aucune perturbation. « Certains coupaient la route par ce sentier pour aller plus vite à Otrange »,  explique-t-elle.

    « Il existe d'autres accès, comme la rue de Liège et la rue des Combattants. À la base, les voitures ne devaient déjà pas passer par là, car c'est un chemin de remembrement »

  • Sigrid Delvaux quitte le service communication de Waremme pour rejoindre le Parlement wallon.

    Capturer.JPGLa responsable du service communication de la Ville de Waremme quitte ses fonctions. Ce lundi, Sigrid Delvaux (36) a entamé sa dernière semaine à l’hôtel de ville et a orchestré son ultime conférence de presse. « Je rejoins le Parlement wallon à Namur où je vais travailler pour le groupe PS. J’aurai en charge l’emploi et la formation», explique celle qui est aussi échevine à Oreye. « Je quitte la Ville de Waremme avec de la nostalgie car j’ai passé de très bons moments et je m’y suis fait des amis. Mais je ne pouvais pas laisser passer une telle opportunité de carrière.» Diplômée en communication, Sigrid Delvaux a été attachée parlementaire de Robert Meureau, à l’époque député régional, en 2004. Cinq ans plus tard, elle est entrée à la Ville de Waremme. Elle avait en charge toute la communication et les relations avec la presse. Elle débute son nouveau job ce lundi 1/12.

  • L’Orétois Olivier Jeuris est le nouveau présentateur de RTC Sports. Découvrez son interview !

    Capturer.JPG

    Depuis la rentrée de septembre, RTC Sports a changé de formule et de présentateur. Exit l’émission de 26 minutes animée depuis 10 ans par Benoît Fontaine, le Waremmien d’origine. C’est à un autre « régional » que la chaîne liégeoise a fait appel pour attirer les sportifs le dimanche soir : l’Orétois Olivier Jeuris.

    Les fans de sport régional connaissent ce rendez-vous traditionnel du dimanche soir. Depuis deux mois, RTC Sports a pourtant changé de visage, au propre comme au figuré. Rencontre avec son présentateur, l’Orétois Olivier Jeuris.

    Olivier, pourquoi RTC Sports a-t-il changé durant l’intersaison ?

    Après 10 ans avec Benoît, la chaîne voulait passer à autre chose. Mais il est toujours parmi nous puisqu’il est de retour sur le terrain le dimanche et qu’il fait très bien cela.

    Et comment avez-vous décroché le poste ?

    En fait, quand j’ai obtenu un contrat de salarié sur la chaîne, j’avais rentré un projet

    pour le programme sans qu’il me soit pour autant destiné. C’était juste pour soumettre quelques suggestions en vue d’améliorer les choses. Je n’avais eu aucune réponse à l’époque mais, visiblement, le dossier était resté en bonne place dans un tiroir. Comme, depuis le mois de février, je m’occupe de la présentation du JT le samedi, l’idée de la direction était d’avoir le même visage à l’antenne durant tout le week-end.

    Et vous avez accepté directement ?

    Lire la suite

  • Un nouveau dépôt clandestin a été découvert rue Bois Dam'Zel à Otrange!

     

    20141123_222106.jpgCe lundi, un dépôt clandestin a été découvert dans la rue Bois Dam'Zel à Otrange (Oreye).  Le tas de déchets a été retiré par la voirie communale. Il est évidemment interdit de déposer des déchets sur la voie publique ! L'auteur risque une lourde amende pour ce geste. Deux parcs à conteneurs se trouvent à quelques kilomètres de notre commune (Waremme et Crisnée). 

  • Tous les dépôts TEC Liège-Verviers sont bloqués par des piquets de grève ce mardi 25 novembre!

    10306481_10205416304632391_2499594109867804963_n.jpgLoin de s’arranger, le conflit au TEC Liège-Verviers, entamé vendredi soir à la suite d’une agression sur un bus à Tilleur, s’est durci ce lundi en fin d’après-midi. La réunion entre direction et syndicats s’est soldée par un échec. En conséquence, il n’y aura pas de bus qui sortiront des dépôts (le dépôt de Stembert à Verviers est ouvert). Le dépôt d'Oreye est également fermé !

    Ce mardi matin, une assemblée générale se tiendra à Robermont. Après celle-ci, les permanents syndicaux et les délégués principaux partiront pour Namur, au siège de la SRWT (Société régionale wallonne du Transport) pour une nouvelle réunion en vue de débloquer le conflit.

    En cause, la demande des chauffeurs de bus de voir reconnaître par la direction du TEC la notion d’agression dans des congés maladie qui se prolongent, et qui ne sont alors plus pris en compte par Ethias, l’assureur du TEC, qui paie le salaire plein des chauffeurs pendant deux mois en cas d’agression. Après cela, ils sont considérés en congé maladie normal, et c’est cela dont ne veulent plus les chauffeurs.

    A la direction du TEC, on s’est dit prêt à ne plus expédier de courriers aux chauffeurs en prolongation de congé après une agression, mais cela n’a pas suffi à calmer les syndicats. Qui sont donc sortis vers 17 heures d’une très longue réunion avec la direction sur un constat d’échec. Résultat : la grève s’étend ce mardi aux autres dépôts.

    Les grévistes bloquent tous les dépôts de la région liégeoise et aucun bus n'a pu sortir. Les dépôts de Robermont, Jemeppe, Rocourt, Bassenge, Oreye, Omal et Wanze sont concernés.

    Seules les lignes de bus assurées par des firmes privées circulent actuellement
    Dans la région verviétoise, tous les bus circulent également.

    Le bureau de conciliation est parvenu à un accord qui rencontre totalement la demande des syndicats en front commun. La reprise du travail sera effective dès demain matin dans tous les dépôts.

    Attestation du 25/11: ICI

  • Un individu dépose deux animaux morts sur un accotement en pleine campagne à Otrange !

    20141124_142355.jpg

    Ce dimanche, une habitante d'Otrange a découvert côte à côte la dépouille d'un chat et d'un chien sur l'accotement de la rue Saint-Eloi à Otrange... 

    20141124_142410.jpg

  • Attention: de grosses perturbations attendues lundi sur le TEC-Liège!

    1153209832_B974123469Z.1_20141123190400_000_GPA3GVBP4.1-0.jpgLa situation sera à nouveau chaotique ce lundi dans le secteur des bus liégeois. En effet, les chauffeurs du dépôt de Jemeppe sont toujours en grève depuis l’agression d’un des leurs vendredi soir. Et de nombreux collègues des dépôts de Robermont et de Rocourt vont leur emboîter le pas. Mieux vaut donc prévoir donc un plan B…

    Ce nouveau conflit social est parti d’une agression commise vendredi vers 19h à Tilleur. Un automobiliste a dépassé un bus de la ligne 2 et s’est mis en travers de sa route. Il est sorti de son véhicule, a jeté une bouteille de bière sur le pare-brise du bus et a exhibé une arme.

    Par solidarité, tous les chauffeurs du dépôt de Jemeppe ont alors débrayé, ainsi que quelques collègues des dépôts de Robermont et de Rocourt.

    Samedi matin, seul Jemeppe n’avait pas repris le travail. En assemblée générale, les chauffeurs avaient demandé à leurs délégués d’aller discuter avec la direction d’une pratique qui les exaspérait : celle d’envoyer des lettres de « présentéisme » (incitation à la reprise du boulot) à des chauffeurs victimes d’agression qui ne reprenaient pas le boulot assez vite à son goût. Une réunion s’est tenue samedi après-midi mais n’a débouché sur aucun accord : la direction ne voulant pas discuter « sous la pression d’une grève. »

    Dimanche matin, nouvelle assemblée générale à Jemeppe constatant l’absence d’avancées dans le dossier et donc, poursuite du mouvement jusqu’à une nouvelle assemblée prévue ce lundi vers 10 heures.

    De sources syndicales, les chauffeurs de Jemeppe devraient être rejoints par de nombreux collègues de Robermont et de Rocourt ce lundi matin. Et cela sans compter tous ceux qui avaient déjà décidé de se rendre par solidarité dans le Hainaut en grève.

    Attendez-vous donc à de grosses perturbations ce lundi sur le réseau du TEC-Liège...