A vendre

  • Le collège communal d'Oreye effectue une vente aux enchères du matériel inutilisé de la voirie. Découvrez les objets ici !

    56.jpgLe collège communal d'Oreye effectue une vente aux enchères du matériel inutilisé de la voirie.

    Objets à vendre:

    • Lot 1 à lot 6: ICI
    • Lot 7 à lot 14 : ICI

    Conditions

    5.JPG

    Un clic pour agrandir

    Capture.JPG

  • Manifestation chez Intradel ce mercredi : Découvrez la liste des parcs ouverts et fermés.

    2.JPG

    Intradel souhaite avertir les citoyens qui souhaiteraient se rendre dans un recyparc ce mercredi que des perturbations (fermetures) sont attendues suite à la manifestation prévue.

    Si une large majorité des recyparcs seront ouverts, voici, par zone, les 17 (sur 49) qui seront fermés et les 33 qui seront ouverts aux heures habituelles.

    Remicourt: OUVERT

    Waremme: FERME

    Les autres parcs: ICI

  • Les locaux de l'AC Menuiserie situés rue de Saint-Trond à Oreye sont à vendre pour la somme de 425.000 euros !

    Capturer.JPG

    Les actuels locaux de l'AC Menuiserie situés dans la rue de Saint-Trond à Oreye sont à vendre depuis quelques jours pour la somme de 425.000 euros !

    Ceux-ci seront prochainement transférés dans les hangars à côté du dépôt TEC (Grand'Route).

    Découvrez l'annonce: ICI

  • Après de nombreux mois d'attente, l'ancien presbytère de Grandville est à vendre. (+photos)

    5639324_1.jpg

    Il y a quelques mois, le conseil communal a décidé de vendre l'ancien presbytère de Grandville, vide depuis plusieurs mois suite au décès de l'occupant. Celui-ci appartient à la commune d'Oreye.

    A rénover, comprenant 6 pièces en bas et 6 pièces en haut, greniers, garage et jardin. Pas de système de chauffage, simple vitrage. Réduction fiscale possible. Un acompte de 5% est souhaité à la signature du compromis S'adresser en l'étude.

    Découvrez l'annonce ICI

    Ancien presbytère de Grandville

    Ancien presbytère de Grandville

  • Vers une désacralisation de l'Eglise de Bergilers? L’évêché doit marquer son accord et l’église pourrait avoir une nouvelle vie.

    eglise bergilers,désacralisation bergilers

    Alors qu’un mur de l’église de Bergilers doit être réparé, le conseil communal d’Oreye a évoqué la désacralisation du bâtiment fermé par sécurité depuis 1994. L’évêché doit marquer son accord et l’église pourrait avoir une nouvelle vie.

    L’accès à l’église de Bergilers est interdit depuis plusieurs années. Le bâtiment sacré fermé, les messes n’y sont plus célébrées : «Le mur qui sépare l’église d’une habitation voisine est abîmé et un ingénieur va être nommé afin d’évaluer les réparations», explique la bourgmestre d’Oreye. C’est donc sur base de la réparation d’un mur que la discussion a commencé au sein du Conseil communal. «En raison des risques en matière de sécurité, notamment par rapport à la toiture, mon prédécesseur avait décidé de la fermeture du bâtiment. À plusieurs reprises, les réparations de l’édifice ont figuré au plan triennal, mais sans jamais que le dossier ne soit retenu. Dès lors, pourquoi pas donner une autre affectation à cette église, mais il faut d’abord que le bâtiment soit désacralisé et la commune n’a entamé aucune démarche en ce sens. Avant d’évoquer une éventuelle nouvelle fonction à cette église, il faut que l’évêché se prononce quant à la désacralisation de ce lieu dédié au culte».

    Plusieurs reconversions peuvent être envisagées, puisqu’un centre culturel ou une salle polyvalente ont été évoqués. Les élus orétois se sont interrogés sur la question de la désacralisation de ce bâtiment, par ailleurs propriété communale. D’après la fabrique d’église, les démarches vers une désacralisation ont été entamées il y a au moins trois ans et ses responsables attendent une décision de l’évêché. « Cette église est en effet fermée pour des raisons de sécurité et ce problème demeure endémique concernant Bergilers. Comme il reste une chapelle, il n’est pas question de désacralisation, mais plutôt de désaffectation. À l’heure actuelle, je n’ai pas d’informations relatives à ce dossier », indique le prêtre en charge de ces dossiers à l’évêché de Liège.

  • La commune d'Oreye se sépare de l'ancien presbythère de Grandville !

    Presbythère Grandville.JPG

    La commune d’Oreye est propriétaire de l’ancien presbythère de Grandville, situé rue Louis Maréchal, 69 et inoccupé depuis le décès de sa locataire.

    Attendu que des travaux d’entretien et d’aménagement relativement importants devraient être consentis pour relouer le bâtiment et que la politique souhaitée par le collège communal est d’aliéner les anciens immeubles coûteux en frais d’entretien et de rénovation, dès lors qu’ils ne sont plus occupés et qu’il n’est pas adapté pour être occupé par des bureaux ou services administratifs, le conseil communal a voté la décision de principe de procéder à la vente de l’immeuble repris ci-dessus, le prix de vente étant au minimum celui qui sera fixé par le Comité d’Acquisition d’Immeubles.

    Plus d'informations prochainement...

  • 200.000 € pour l'ancienne Poste de la rue des Combattants

    poste,bpost,ancienne poste oreye

    poste,bpost,ancienne poste oreye

    Depuis quelques semaines, les facteurs de l'ancienne Poste située dans la rue des Combattants sont partis à Waremme. Seul un guichet est encore présent au niveau de la Grand'Route face au dépôt de bus et de la librairie.


    Le batîment, mis en vente par Bpost peut-être à vous pour la somme de 200.000 euros.

    Néanmoins, de gros travaux sont à prévoir pour la réparation du système de chauffage et la ventilation. Quant à lui, le système de production d’eau est jugé «bon». La consommation d'énergie est importante: 837 kWh/m2 an.

    La fin de remise des offres est pour le vendredi 15 juin. (offre par lettre recommandée; le cachet de la Poste faisant foi).

    Personne de contact : Laurent Respen - GSM 0499/55.50.72.

    Plan du batîment: ICI

    Brochure de vente: ICI

    Lien internet de la vente