A savoir

  • Bottins non-utilisés: vous pouvez dire stop!

    167.jpgSi vous n’utilisez plus l’annuaire papier, les autorités communales vous encouragent à vous désinscrire via un formulaire en ligne http://www.pagesdor.be/businesscenter/desinscrire-guides.
     
    J'ai jugé bon de relayer cette information dans un souci d’écocitoyenneté, une valeur chère à l’entité. Cela concerne donc toutes les communes.
     
    Les personnes qui se désinscrivent avant le 15/08/2018 ne recevront plus d’exemplaire de l’annuaire lors de la prochaine distribution. Les désinscriptions postérieures à cette date ne s'appliqueront que l'année suivante.
    Rappelons que, dans un souci écologique, il est tout aussi simple de rechercher des entreprises et adresses sur les sites www.pagesdor.be et www.pagesblanches.be ou via l’application du même nom.

  • Dorénavant, le Carrefour Market d'Oreye ouvrira ses portes le dimanche de 9h à 18h!

    21552275_10214313344012815_247536825_n.jpg

    Dorénavant, le Carrefour Market d'Oreye ouvrira ses portes le dimanche de 9h à 18h (et plus la matinée uniquement)

  • Un nouveau numéro pour... les non-urgences: le 1722!

    «  Lorsqu’il y a de grosses intempéries, il arrive que nous recevions plus de 500 appels en 24 heures  », explique Johann Falque, le directeur fonctionnel du centre de secours 112 de la province de Namur. «  Là, il y a vraiment un nombre trop important d’appels à traiter. Nous faisons tout pour décrocher dans les cinq secondes et nous y arrivons mais, dans ces moments-là, quand vous devez faire face à des dizaines d’appels simultanés, c’est un délai vraiment très difficile à respecter.  »

    Durant des orages et des inondations, les centres doivent traiter jusqu’à cinq fois plus d’appels que d’habitude. Il est donc clair qu’ils sont demandeurs d’un nouveau numéro qui déchargerait le 112…

    Ce numéro existe depuis aujourd’hui : c’est le 1722, comme nous vous l’avions déjà annoncé en primeur il y a quelques mois. Mais attention, uniquement après une alerte météorologique !

    Nids de guêpes ? Non !

    Mode d’emploi : sur la base d’un code orange ou rouge de l’Institut royal météorologique (l’IRM), le SPF Intérieur activera le numéro 1722. Les lignes seront ouvertes au minimum une heure avant l’arrivée de la tempête ou de l’orage et fermées 4 heures après la levée de l’alerte. L’activation du 1722 sera toujours annoncée dans les médias.

    Ce numéro est donc réservé à toute situation très embarrassante, qui nécessite l’intervention des pompiers, tant qu’il n’y a pas d’alerte vitale : cave inondée, arbre tombé sur une clôture, une remise, un véhicule… sans personne à l’intérieur, cela va de soi.

    Pour l’instant, le 1722 ne servira donc pas à signaler, par exemple, un nid de guêpes sous la corniche.

    Ce seront toujours les opérateurs des centres 112 qui traiteront les appels au 1722, mais sur des lignes séparées, ce qui leur permettra de traiter d’abord les appels les plus urgents. En cas de tempête ou d’orage, les personnes qui appelleront quand même le 112 pour des interventions non urgentes seront dès lors invitées à former le 1722.

    «  Le numéro sera ouvert sur tout le territoire, même si l’alerte ne concerne qu’une province  », précise Johann Falque.

    112 surchargé : un décès

    La décision du ministre de l’Intérieur d’activer ce numéro non urgent trouve son origine dans un cas dramatique qui s’est produit en Flandre-Orientale l’année dernière : «  Une personne a tenté de joindre le 112 lors d’un orage violent mais elle n’y est pas parvenue à cause des nombreux appels pour des cas d’inondation et des dégâts causés par la tempête  », raconte Jan Jambon (N-VA). «  Cette personne est ensuite décédée. C’est une situation inacceptable pour moi. Une personne dont la vie est en danger doit toujours avoir la priorité. C’est pourquoi j’invite la population à former le 1722 si elle a besoin du secours des pompiers sans que la vie d’une personne soit menacée, et surtout d’attendre patiemment leur arrivée. Ils analysent les situations au cas par cas et déterminent qui doit être secouru en premier.  »

    Appeler le 1722 deviendra dès lors aussi une question de civisme…

    Article de Didier Swysen

  • La rue du Bailly, à Bergilers va être prochainement mise en sens unique.

    2.JPGLors du dernier conseil communal, il a été décidé que la rue du Bailly, à Bergilers va être prochainement mise en sens unique.

    Les conducteurs de véhicules pourront uniquement monter la rue du côté de l'église et redescendre de l'autre.

     

  • Campagne de dératisation du 31 mai au 2 juin 2017 dans la commune d'Oreye.

    Capture.JPGDes animaux nuisibles tels que les rats et les souris vous causent des soucis?

    L’administration communale vous propose un service de dératisation !

    Un véhicule de la société "Insectira" muni d’un haut parleur procédera à la distribution et à la mise en place de produits de dératisation les 31 mai, 1&2 juin 2017.

    Ainsi, nous souhaitons votre collaboration pour signaler tout foyer d’infection, en téléphonant à l’administration communale - service population  au 019/67 70 43 ou au 019/67 74 00

  • Bonne nouvelle: baisse des prix de l'essence à partir de ce mercredi.

    18157533_410746775963528_8171578408651721706_n.jpgLes prix maxima de l’essence seront en baisse à partir de mercredi, en raison des fluctuations des cotations des produits pétroliers et/ou des bio composants sur les marchés internationaux, annonce mardi l’administration de l’Énergie (SPF Économie).

    Les prix maxima de l’essence 95 RON et de l’essence 95 RON E10 à la pompe diminueront de 3,1 et 2,9 centimes d’euro à respectivement 1,3890 et 1,4100 euro le litre.

    Quant à l’essence 98 RON et à la 98 RON E10, leur prix maximum sera de 1,4720 (-0,034 euro) et 1,4800 (-0,034 euro) euro le litre.

  • Les cartes prépayées menacées de coupure. Le 8 juin au matin, les opérateurs rendront inutilisables toutes les cartes non identifiées!

    Capture.JPGLe stress monte, chez les opérateurs de téléphonie mobile. Le gouvernement leur a imposé d’identifier les détenteurs de toutes les cartes prépayées en circulation, avant le 7 juin prochain. À défaut, ils devront couper la ligne dès le lendemain.  

    La mesure vise à empêcher désormais les terroristes d’utiliser ces cartes anonymes, qui compliquent fortement leur mise sur écoute. Il n’est d’ailleurs pas rare que ceux-ci les multiplient et se servent d’une carte par interlocuteur important, afin d’empêcher de démasquer l’ensemble de leur réseau si un de leurs numéros venait à être identifié.
     
    Pourtant, à six grosses semaines de l’échéance, on est loin du compte. Très loin, même. Selon des données disponibles ce vendredi à l’IBPT, seule la moitié des 3,4 millions de cartes prépayées actuellement en circulation aurait été identifiée.
     
    « La loi est pourtant claire : toute carte dont le détenteur n’est pas connu de façon certaine devra être désactivée dès le 8 juin, sans indemnisation financière possible » , explique son porte-parole, Jimmy Smedts. « Si les gens se régularisent dans les jours qui suivent, ils pourront peut-être récupérer leur numéro. Mais s’ils attendent deux mois, le risque est grand que ce numéro ait été réattribué à quelqu’un d’autre, et qu’ils doivent alors en changer… »
     
    Chez les opérateurs, on s’affaire pour limiter ces désagréments. « On sensibilise à tout va, via notre site mais aussi en envoyant des SMS aux détenteurs concernés » , signale ainsi Jean-Pascal Bouillon, de chez Orange. « On envisage de commencer à les appeler, mais cela nécessite des moyens humains assez lourds… »
    « À ce stade, on a identifié une petite moitié des détenteurs de nos 700.000 cartes prépayées en circulation. On peut se mettre en ordre via notre site, mais on a aussi déployé de petits appareils dans 1.700 points de vente, qui permettent de se mettre en règle en quelques secondes. »
     
    Alarmes Désactivées
    « Le problème est que certaines cartes sont détenues par des enfants, qui ne comprennent pas forcément nos SMS. D’autres sont incluses dans des appareils domestiques. Le cas typique, ce sont des alarmes, qui risquent de ne plus fonctionner du jour au lendemain… »
     
    Chez Orange, on a pris la décision de seulement suspendre les cartes qui ne seront pas identifiées le 7 juin. Il suffira ensuite de se mettre en règle pour récupérer sa ligne. « On sait que cela indisposera certains clients, et on fait tout pour en minimiser l’impact… » , assure M. Bouillon.
     
    Du côté de Proximus, qui gère 1,17 million de cartes prépayées actives, on refuse de préciser le pourcentage de celles qui ne sont toujours pas en règle. Mais la même décision de suspension a été prise. « Les numéros ne seront réellement annulés qu’un an après la date de leur dernière recharge » , explique Haroun Fenaux. « Ceci dit, on fait tout pour pousser nos clients à se mettre en règle le plus vite possible. On les sensibilise via des SMS, notre site, Facebook, etc. »
     
    « On peut aussi nous envoyer un SMS pour adjoindre la carte en question – par exemple celle de son enfant – à son numéro principal, qui lui est déjà clairement identifié » , poursuit M. Fenaux.
    Début mai, l’IBPT mènera de son côté une grande campagne de sensibilisation, avec Agoria et l’ensemble des opérateurs. En perte de vitesse, les cartes prépayées restent surtout utilisées par des jeunes, ou par des personnes ne souhaitant pas donner leur numéro habituel sur des sites de vente.

  • Vous voulez flouter votre maison sur Google Street View? C'est possible!

    Capture987.JPGPour vivre heureux, vivons cachés?

    Si l'idée que n'importe qui puisse examiner votre habitation à distance via Google Street View vous dérange, il est possible de demander de flouter celle-ci...
    Pour ce faire, taper votre adresse sur Google Map et faites glisser le petit bonhomme jeune "street view" face à votre habitation.
    Cliquer sur "signaler un problème" comme indiqué sur la photo et suivez les instructions!

  • Gel et nids de poule: quels recours en cas de dommage?

    Capture.JPGQuand il gèle fort, non seulement cela glisse mais sur le long terme, ça endommage les routes. Il s'ensuit inévitablement que l'état de certaines chaussées laissant à désirer avant l'hiver risque d'être encore plus abîmées après ce dernier. Les nids de poule vont donc se multiplier et le danger va s'accroître.

    Dommages matériels, quelles solutions de prise en charge ?

    Un soir, à la nuit tombée, vous roulez prudemment mais vous ne parvenez pas à éviter un trou qui se trouve en plein milieu de la route. Votre pneu explose et la jante de votre voiture est endommagée.

    Qui est alors responsable ?

    Si c'est une route régionale, ce sera la Région. Si c'est une route communale, ce sera la commune. C'est en effet à ces deux autorités que revient la responsabilité de l'entretien des routes. Mais si jamais pareille mésaventure vous arrive, il faut savoir qu'il faut mettre toutes les chances de votre côté pour essayer d'obtenir réparation.

    Marnik Vanhaverbeek, le grand spécialiste indépendant en protection juridique, qui travaille avec plus de 4000 courtiers en assurance, a accepté de répondre à nos interrogations :

    "Les Régions et les communes sont responsables de l'entretien des routes et de la signalisation. Si vous détenez une omnium, vous pourrez profiter d'un remboursement mais soumis à une franchise en raison de l'usure de vos pneus."

    Que faire quand un pneu éclate à cause d'un nid de poule? 

    "Si cela arrive, pensez à contacter la protection juridique de votre RC qui devrait s'adresser à l'assureur de la Région ou de la commune pour couvrir le dommage. Cependant une difficulté existe, c'est celle de prouver que le sinistré n'a pas vu le trou, et que ce dernier est bien à l'origine du dommage".

    Comment faire pour prouver le dommage?

    "Quand cela arrive, arrêtez-vous le plus vite possible. Documentez immédiatement votre accident à renfort de photographies : du pneu, de la jante, du trou, de la situation (invisibilité, absence de signalement). Passez ensuite au commissariat pour porter plainte contre la Région ou la commune pour ce défaut qui vous a valut un accident."

    Obtient-on facilement gain de cause? 

    "Facilement n'est pas le terme, mais ce que l'on constate est que les sinistrés bien documentés pouvant prouver l'origine du dommage peuvent obtenir réparation."

    (Info du site RTBF)