Oreye

  • Gel et nids de poule: quels recours en cas de dommage?

    Capture.JPGQuand il gèle fort, non seulement cela glisse mais sur le long terme, ça endommage les routes. Il s'ensuit inévitablement que l'état de certaines chaussées laissant à désirer avant l'hiver risque d'être encore plus abîmées après ce dernier. Les nids de poule vont donc se multiplier et le danger va s'accroître.

    Dommages matériels, quelles solutions de prise en charge ?

    Un soir, à la nuit tombée, vous roulez prudemment mais vous ne parvenez pas à éviter un trou qui se trouve en plein milieu de la route. Votre pneu explose et la jante de votre voiture est endommagée.

    Qui est alors responsable ?

    Si c'est une route régionale, ce sera la Région. Si c'est une route communale, ce sera la commune. C'est en effet à ces deux autorités que revient la responsabilité de l'entretien des routes. Mais si jamais pareille mésaventure vous arrive, il faut savoir qu'il faut mettre toutes les chances de votre côté pour essayer d'obtenir réparation.

    Marnik Vanhaverbeek, le grand spécialiste indépendant en protection juridique, qui travaille avec plus de 4000 courtiers en assurance, a accepté de répondre à nos interrogations :

    "Les Régions et les communes sont responsables de l'entretien des routes et de la signalisation. Si vous détenez une omnium, vous pourrez profiter d'un remboursement mais soumis à une franchise en raison de l'usure de vos pneus."

    Que faire quand un pneu éclate à cause d'un nid de poule? 

    "Si cela arrive, pensez à contacter la protection juridique de votre RC qui devrait s'adresser à l'assureur de la Région ou de la commune pour couvrir le dommage. Cependant une difficulté existe, c'est celle de prouver que le sinistré n'a pas vu le trou, et que ce dernier est bien à l'origine du dommage".

    Comment faire pour prouver le dommage?

    "Quand cela arrive, arrêtez-vous le plus vite possible. Documentez immédiatement votre accident à renfort de photographies : du pneu, de la jante, du trou, de la situation (invisibilité, absence de signalement). Passez ensuite au commissariat pour porter plainte contre la Région ou la commune pour ce défaut qui vous a valut un accident."

    Obtient-on facilement gain de cause? 

    "Facilement n'est pas le terme, mais ce que l'on constate est que les sinistrés bien documentés pouvant prouver l'origine du dommage peuvent obtenir réparation."

    (Info du site RTBF)

  • Piscine supprimée, opposition fâchée. Peu de projets au budget pour 2017 à Oreye.

    Capture6.JPGLe conseil communal d’Oreye a approuvé son budget 2017 ce lundi grâce aux voix de la majorité socialiste. En raison des problèmes financiers qu’a connus la commune (une réduction d’impôt d’1,4 million d’euros obtenue par l’usine Beneo), le nombre de projets importants est limité.  

    « A cause du dégrèvement, le boni cumulé est passé à 48.000 euros au lieu d’1,3 million », annonce Isabelle Albert (PS), la bourgmestre d’Oreye. Plusieurs changements sont constatés dans les recettes 2017 par rapport au budget 2016 : 12.000 euros en moins au niveau des intérêts des comptes bancaires communaux, 52.000 euros en moins du Fonds des communes, « même si nous espérons toucher 50.000 euros de ce même Fonds des communes suite à l’augmentation du précompte immobilier. Nous bénéficions de 55.000 du Plan Marshall », glisse la bourgmestre. « Les autres réductions de dépenses concernent le personnel, car nous ne remplaçons pas les départs et nous engageons par exemple du personnel d’entretien via l’article 60 qui vise une remise à l’emploi de gens ayant perdu leur droit au chômage par exemple. Nous économisons également 224.000 euros à la crèche suite au départ de la directrice remplacée par une personne moins ancienne et à mi-temps ».
     
    Une économie a fâché l’opposition :
    « Il y a 16.000 euros de moins pour les excursions et activités d’éducation populaire. Les enfants orétois n’ont donc pas l’opportunité de se rendre à la piscine avec l’école ? », interroge Bernard de Sart avant de poursuivre : « La commune donne déjà beaucoup au hall omnisports, mais coupe la possibilité aux enfants d’apprendre à nager, surtout que certains n’ont sans doute pas du tout l’occasion de nager en dehors de l’école. Je regrette que, sur un budget de 4 millions, on ne trouve pas 20.000 euros pour offrir la piscine aux élèves orétois de tous les réseaux. La location du hall omnisports, une infrastructure qui coûte cher à la commune, reste modique pour nos clubs sportifs, donc augmentons la légèrement. Supprimer le cours de natation pour économiser 20.000 euros est un choix délibéré du PS ». La remarque de Bernard de Sart (Osez) a fait mouche : « Nous avons pris cette décision suite à la fermeture de la piscine de Waremme pour cause de travaux. Nous n’avons pas supprimé définitivement la natation, mais pour cette année scolaire seulement. Cette décision est motivée par les problèmes financiers de l’administration. On prévoit une modification budgétaire en vue d’une reprise des cours en septembre 2017 », répond Isabelle Albert.
    Quant au budget extraordinaire, le nombre de projets apparaît limité.
     
    « Nous prélevons 12.000 euros pour le fonds de réserve extraordinaire. Ce montant intervient pour la réalisation de travaux avec l’AIDE pour des travaux d’égouttage rues de Geer, des Fontaines, de Thys et Général Lens. Nous étudions l’égouttage de la rue du Vinâve et nous prévoyons la réfection mur du cimetière d’Otrange », conclut-elle. (article du journal 18-01-2017)

  • Oreye : révolté, le président de l’USC démissionne. Voici quelques explications...

    Capture6.JPGJean-Marc Daerden est révolté. Le socialiste orétois, président de l’USC depuis dix ans, a rendu officiellement son tablier au Conseil, lundi soir. Le conseiller communal a quitté le groupe PS et devait annoncer sa démission de la présidence de l’USC mardi soir. « L’affaire Publifin a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Même si Isabelle Albert ne faisait pas partie des trois comités cités, mais du précédent (depuis dissous NDLR), les sommes qu’elle a touchées dépassent l’entendement. En tant que socialiste, je trouve cela indécent. J’aurais voulu qu’elle fasse un pas de côté et qu’elle rembourse l’argent. Mais, interrogée par l’opposition au dernier Conseil, elle a répondu qu’elle était droite dans ses bottes et ne préférait pas en parler. Je ne peux plus travailler avec cette personne. Je donne ma démission pour être en accord avec moi-même et avec mes convictions personnelles », déclare-t-il.
     
    Derrière la façade Publifin, se cache un plus profond malaise qui, à en croire l’ancien président de l’USC, s’est progressivement installé. « Avant, on travaillait comme un groupe. Les membres participaient aux décisions ; aujourd’hui, ils sont mis devant le fait accompli. Du coup, ils ne viennent plus aux réunions. J’ai tout essayé pour relancer la machine: changer les jours, inviter des personnalités socialistes... Rien n’y a fait », déplore-t-il.
    Ajoutez à cela le remplacement de la directrice de l’école communale (son épouse) par la femme d’un autre conseiller socialiste, le dégrèvement qui plombe les finances communales et un problème à la crèche, et vous obtenez un cocktail dangereux qui a fini par exploser. Jean-Marc Daerden démissionne, outre de la présidence de l’USC orétoise, de tous ses mandats dérivés non rémunérés. Il reste toutefois conseiller communal et conseiller CPAS mais en tant qu’indépendant. « Je vais essayer de construire ailleurs et de participer comme je peux à préparer une alternative pour les élections communales de 2018 au chemin politique que certains ont décidé d'emprunter », annonce-t-il. Isabelle Albert n’a pas répondu à nos appels ce mardi. (La Meuse Huy-Waremme du jour)

  • Le conseiller Jean-Marc Daerden est dégouté de l'attitude de la bourgmestre et démissionne du PS d'Oreye!

    Capture.JPGJean-Marc Daerden, conseiller CPAS et communal a décidé de remettre sa démission au sein du groupe PS d'Oreye.

    Il quitte également ses fonctions de président de l'USC (Union Socialiste Communale) suite à un conflit avec la bourgmestre Orétoise, Isabelle Albert.

    Comme expliqué ce mardi dans un courrier, des problèmes règnent au sein de l'école, de la crèche ainsi que dans les finances communales.

    Le scandale Publifin (voir le lien ci-dessous) est la goutte qui a fait déborder le vase: "Isabelle Albert est impliquée et ne veut pas démissionner alors que les autres le font. Elle ne respecte pas l’éthique du parti alors qu’elle travaille chez le ministre Lacroix."

    Il gardera sa place de conseiller communal et CPAS en tant qu'indépendant.

    Plus d'infos prochainement....

    Affaire Publifin: 8 membres ont touché quelques milliers d’euros pour leur participation à des réunions dont Isabelle Albert, Bourgmestre d'Oreye!

  • Décès de Monsieur Fernand Odeurs le 14 janvier 2017, époux de Madame Clémence Piron.

    Décès.jpg

    Décès de Monsieur Fernand Odeurs, époux de Madame Clémence Piron. Né le 23 janvier 1933 à Bergilers et décédé à Liège le 14 janvier 2017.

    Le défunt repose au funérarium Jean-François, Chaussée Verte à Crisnée, où les visites sont souhaitées de 17 heures à 19 heures.

    Les funérailles suivie de l'inhumation au cimetière de Bergilers auront lieu au cimetière de Bergilers le mercredi 18 janvier à 14h30.

     

    Réunion au cimetière.

  • Les ateliers d'écriture pour adultes "mot à mot" reviennent à la bibliothèque communale d'Oreye !

    2.jpgÉcriture ludique, création, recherche et enrichissement personnel sont les maîtres mots de cet atelier ! Vous voulez écrire et partager un moment de convivialité avec d’autres personnes ? Vous débutez et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous avez envie de vous exprimer, de partager vos idées ?

    Venez éveiller les images, les idées, les mots, les sensations... Le chemin de l’écriture est parsemé de techniques, d’outils et de jeux qui vous libèreront  afin de colorer le papier des vos plus belles phrases !

    Rejoignez-nous aux ateliers d’écriture de la bibliothèque le 17 janvier - 21 février - 21 mars - 18 avril - 16 mai - 20 juin 2017 de 19h00 à 20h30. (30 euros pour 6 séances)

    Les ateliers vous offriront un regard nouveau, un approfondissement de votre travail et l'exploration de vos possibilités ! Inscription à l’administration communale.

  • Le Blog Sudpresse d'Oreye est solidaire avec "Les Iles de Paix". Soutenez cette action en achetant les modules!

    Capture.JPG

    Le Blog d'Oreye est solidaire avec "Les Iles de Paix"
     
    Si vous désirez un sachet de module au prix de 5 euros, faites-le nous savoir via notre messagerie ou via notre page Facebook.
     
  • Plan intempéries déclenché au TEC Liège-Verviers. Découvrez en temps réel si votre ligne roule ou non.

     

    369.JPG

    Plan intempéries
    Situation sur le réseau à 10h00

    A la suite des conditions météorologiques de ce vendredi 13 janvier, le TEC Liège-Verviers a décidé de poursuivre son « plan intempéries ». Actuellement, la situation est la suivante :

    NIVEAU 4 (ligne à l’arrêt)

    • 19, 67, 68, 69, 96, 99, 134, 138, 160, 247, 622, 701, 702, 703, 704, 705, 706, 707, 708, 722, 724, 725, 825

    NIVEAU 3 (déviation en cours)

    • 10, 33, 75, 88, 90, 94, 97, 127, 143, 144, 146, 175, 285

    NIVEAU 2 (déviation en cours)

    • 8, 12, 61, 72, 83, 85, 98, 185, 268

    NIVEAU 1 (situation normale)

    • Toutes les autres lignes

    Etant donné la variabilité des niveaux, nous invitons notre clientèle à consulter, avant tout déplacement, le fichier de mise à jour (pdf) en ligne. Pour connaître l’itinéraire des déviations, consultez également notre tableau détaillé (pdf).

  • Affaire Publifin: 8 membres ont touché quelques milliers d’euros pour leur participation à des réunions dont Isabelle Albert, Bourgmestre d'Oreye!

    > Notre dossier PUBLIFIN

    > Publifin: voici les 25 élus liégeois qui ont touché le pactole!

    Le scandale Publifin n’est pas terminé. Comme le confient nos confrères du Vif/L’Express, outre les 25 élus locaux qui ont bénéficié de grosses sommes pour leur présence à des réunions de trois comités de secteur de l’intercommunale, cinq autres élus ont également obtenu quelques milliers d’euros grâce à leur participation aux réunions d’un quatrième comité de secteur, qui avait en fait été dissous pour créer les trois comités de secteur qui font aujourd’hui polémique.

    Lire la suite de l'article ICI

    Voici les 8 mandataires les mieux payés...

    369.JPGSur les 30 administrateurs, seuls huit d’entre eux, qui faisaient aussi partie du bureau exécutif de l’ALG, ont bénéficié d’émoluments fixes mensuels payés par Tecteo (entre 1870 et 3117 € brut par mois). On cite notamment Eric Vanbrabant (PS), Marie-Noëlle Mottard (MR) et Alain Defays (cdH), déjà présents dans les trois comités de secteur de Publifin, ainsi que cinq autres élus : Claude Klenkenberg (PS), André Denis (MR), Isabelle Albert (PS), Gérard Georges (PS) et feu Antoine Nivard (cdH), remplacé en novembre par Alain Defays.

    Ces huit personnes, qui n’ont pourtant qu’un taux de présence aux réunions de 63 %, ont donc bénéficié entre 2010 et 2013 d’une rémunération plus intéressante que les 22 autres membres du comité de secteur, qui touchaient 183 euros brut par réunion, sachant que dix réunions ont été organisées sur cette période.

    Ce comité a été dissous après trois ans.

    Découvrez sur le site de nos confrères les chiffres de chaque mandataire...

    Article + photos du site La Meuse Liège de ce jour