Oreye

  • Protégez votre compteur contre le gel !

    20dd0136-0f38-4cac-a0df-f5db81e8c8ae.jpg

    Avant toute chose, enveloppez le compteur et les canalisations à l'aide d'un matériau isolant parfaitement sec. Les plaques de polystyrène et la mousse de polyéthylène font très bien l'affaire, tout comme une bonne couverture. Évitez le tissu et le papier : ils absorbent l’humidité.

    Si le compteur se trouve dans une cave extérieure, veillez à couvrir les installations avec un matériau isolant (sac de polystyrène ou de paille). Le couvercle, lui aussi, doit être parfaitement étanche. Pour plus de sécurité, recouvrez-le d’une feuille plastique puis de terre.

    Bons conseils

    • N’utilisez pas de matériaux isolants qui absorbent l’humidité
    • Si nécessaire, maintenez une circulation constante dans l’installation en laissant couler un fin filet d’eau.
  • Les agresseurs de Mathis: un Orétois et un Crisnéen sont sous les verrous depuis jeudi.

    2.JPG

    Les deux agresseurs de Mathis Pondant, ce Bastognard de 18 ans tabassé à Liège, sont sous les verrous depuis jeudi. Il s’agit de jeunes habitants à Oreye, pour l’un, et à Crisnée, pour l’autre. Mathis et sa maman se réjouissent de cette double arrestation. Ils nous font part de leur soulagement.  

    On en sait désormais un peu plus sur les deux jeunes privés de liberté jeudi matin et placés sous mandat d’arrêt pour les coups et blessures sur le jeune Mathis, un Bastognard de 18 ans, installé à Liège depuis quelques jours seulement. Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 7 au 8 septembre dernier, sur le boulevard de la Sauvenière, à Liège. Mathis et un ami avaient été roués de coups.
     
    Les deux jeunes qui aujourd’hui sont écroués à la prison de Lantin sont tous deux issus de familles très respectables installées, depuis de nombreuses années, à Oreye et à Crisnée. Les familles sont, évidemment, effondrées. Imaginez la tête des parents lorsque les policiers liégeois ont débarqué chez eux pour emmener leur fils.
     
    Problème d'alcool.
     
    3.JPGLes deux jeunes hommes sont en aveux pour les coups portés à Mathis. Les auteurs se connaissent, ils reconnaissent souffrir d’un véritable problème lié à l’alcool.
    En sortie, ils ont pour habitude de consommer des alcools forts et, dans la foulée, ils ont une fâcheuse tendance à vouloir en découdre.
     
    Lors de cette agression crapuleuse, et même si cela n’excuse rien, l’alcool semble bien être le facteur déclencheur. Cette nuit-là, les auteurs avaient consommé d’importantes quantités d’alcool.
     
    L’agresseur de 19 ans était déjà passé par la case prison en 2015. Il était alors à peine âgé de 18 ans et, lors d’une bagarre, il avait tenté de planter un jeune homme avec un sommelier. Les faits avaient d’abord été qualifiés de tentative de meurtre avant d’être requalifié en coups et blessures volontaires. Il avait fait 12 jours de préventive avant d’être libéré. Il attend toujours son procès devant le tribunal correctionnel.
    Au début de la semaine prochaine, la chambre du conseil de Liège examinera les mandats d’arrêt des deux jeunes. Il s’agira alors de décider si, oui ou non, elle les prolonge d’un mois. (La Meuse du jour)
  • Les voleurs ont défoncé la façade de la fleuriste « Boulevard des Capucines », à Crisnée.

    Capture.JPGC’est en utilisant une voiture que des voleurs ont défoncé la façade de la fleuriste « Boulevard des Capucines », à Crisnée. Les dégâts matériels sont importants mais les cambrioleurs n’ont emporté qu’une centaine d’euros, en vidant le tiroir-caisse.  
     
    Il était entre trois et quatre heures du matin, dans la nuit de mardi à mercredi, quand la gérante du magasin « Boulevard des Capucines », rue Sylvain Panis à Crisnée, a été réveillée par le déclenchement de l’alarme de son commerce. Alors qu’elle vit à l’étage, la fleuriste a vite compris que sa boutique était la cible de cambrioleurs.
     
    « Je n’ai rien vu mais plusieurs individus ont défoncé la porte d’entrée, ont cassé la vitre et sont entrés », explique-t-elle. « Ils ont pris le tiroir-caisse avant de prendre la fuite. »
     
    D’après la zone de police de Hesbaye, qui a constaté les faits, une voiture aurait été utilisée afin de défoncer la façade (et donc les châssis) du bâtiment. Cela est qualifié de « vol à la voiture bélier ».
    « On ne sait pas encore quel type de véhicule aurait été utilisé pour commettre le vol », poursuit la gérante. « Mais mon voisin possède des caméras de surveillance et, sur les images, on peut apparemment apercevoir une voiture blanche. Il a remis tout son matériel à la police pour l’enquête. »
     
    C’est la première fois que « Boulevard des Capucines » est la cible de voleurs. « Et la dernière je l’espère », lance la commerçante, qui a été fortement choquée de l’événement durant la nuit. « Finalement, ils n’ont emporté qu’une centaine d’euros, sans compter les dégâts matériels. Mais le principal est que nous n’ayons pas été agressés physiquement », conclut-elle.

  • Plusieurs cambriolages et vols de voitures en quelques semaines en Hesbaye!

    Capture.JPGLe constat est indéniable : nous connaissons une importante vague de vols et, cela, au sein de toutes nos zones de police. La proximité des fêtes de fin d’année et, sans doute, la tombée de la nuit en milieu d’après-midi poussent des individus malintentionnés, comme souvent à cette période, à commettre des cambriolages.
     
    Plus interpellant par contre, la multiplicité des « vols garage » en Hesbaye. Il s’agit d’une technique durant laquelle des voleurs pénètrent dans des habitations et s’emparent des clés de voiture(s) des propriétaires afin de prendre la fuite à bord de leur(s) véhicule(s).
     
    Ce mercredi matin, vers 6h30, une personne a encore signalé un fait du genre à la rue du Pont à Waremme. C’est une Opel Insignia qui a été volée. C’est le troisième cas du genre dans la région en une semaine.
     
    Dans la nuit de vendredi à samedi, une BMW a été emmenée rue Gustave Rénier, mais aussi une Mini Cooper, qui a ensuite été retrouvée dans la région de Seraing.

  • Nouveau vol dans une habitation à Oreye !

    1798677817_B97345612Z.1_20130413161720_000_G0HM7DPB.1-0.jpgCe vendredi, à 18h45, la police de la zone de Hesbaye a été appelée à constater un vol dans une habitation du Clos d’Herlonvée, à Oreye. Les auteurs sont entrés par une fenêtre située sur le côté de la maison. Ils ont emporté des bijoux.

  • Balade gourmande le 10 décembre 2016 dans les rues de Bergilers. Inscrivez-vous!

    Capture.JPG

    Venez découvrir en famille ou avec vos amis, les rues du village de Bergilers, et rencontrez ses habitants, en toute convivialité. Vous pourrez ainsi prendre l’apéritif et ses zakouskis chez l'un d'eux, l’entrée pizza accompagnée d’une boisson chez un autre, le potage et le trou normand à d'autres haltes... Le plat principal et le dessert seront servis dans la salle St Christophe (rue du Bailly).

     Plan, jeu et quizz gratuits !

     Visite du Père Noël à 20h sur le parcours et ensuite dans la salle.

    Toutes les infos sur le site du CLAP Bergilers: ICI

  • Saint-Nicolas sera ce 27 novembre au Hall Omnisports d'Oreye !

    A tous les enfants du village...

    saint%20nicolas%20et%20fouettard[1].gif

    L'année passée, Saint-Nicolas a vécu un bon moment parmi les enfants. Cette année, il a décidé de revenir ce dimanche 27 novembre dès 15h00 au hall omnisports!

    Avant son arrivée, les enfants pourront s'amuser grâce à la transformation du Hall Omnisports en véritable fête foraine ! Châteaux gonflables, pêche aux canards, barbes à papa, clowns et cinéma te seront proposés ! Après quoi, Saint-Nicolas offrira des bonbons et des cadeaux aux enfants sages !

    N'oubliez pas une carotte pour son âne ainsi que la carte pour retirer le cadeau de votre enfant ! (Reçue via voie postale) 

  • 15 astuces pour réduire votre facture de chauffage !

    Capture2.JPGLe chauffage représente 60% de la facture énergétique des ménages wallons. Voici 15 conseils pratiques pour limiter votre consommation d’énergie en hiver.

    1 Par temps froid, profitez des apports solaires pour chauffer naturellement votre logement (fenêtres, portes vitrées, fenêtres de toit, coupoles). Ouvrez les tentures dès le matin.

    2 Surveillez le thermomètre et réduisez la température ambiante à 19-20°C : c’est souvent suffisant pour assurer le confort de l’habitation. Portez un vêtement chaud à l’intérieur plutôt que d’augmenter la température inutilement dans tout l’habitat !

    3 Utilisez des vannes thermostatiques qui vont garantir la température de confort pièce par pièce, sans jamais la dépasser.

    4 Optez pour un thermostat d’ambiance à horloge qui régule le chauffage la nuit et pendant les périodes d’absence. Une sonde extérieure régulera la température de la chaudière en fonction de la température extérieure.

    5 La nuit (protégés par la couette !) ou la journée quand la maison est vide, une température de 16-17°C suffit amplement.

    6 De même, dans les pièces souvent inoccupées, il est inutile de dépasser une température de 16-17°C.

    Capture.JPG7 Fermez bien les portes des locaux peu ou non chauffés afin de ne pas diffuser le froid dans les autres pièces. De même, fermez toujours bien les portes entre les lieux de vie et les couloirs.

    8 Faites entretenir votre chaudière au gaz tous les trois ans ou votre chaudière au mazout ou au bois tous les ans. C’est une obligation légale.

    9 Dépoussiérez les radiateurs et convecteurs, de manière à ne pas réduire le rendement d’émission de chaleur.

    10 Si votre chaudière a plus de 15 ans, elle est très certainement surdimensionnée et beaucoup moins efficace que les appareils actuels. Faites faire un audit et, si nécessaire, remplacez-la.

    11 Choisissez de préférence un appareil en fonction de sa classe énergétique (classe A, B ou C) pour le mazout ou le gaz, un appareil labellisé «Der blaue Engel» ou «Flamme verte» pour la biomasse. Ces labels fournissent une garantie de performance minimale de l’appareil.

    12 Optez pour une chaudière au dimensionnement optimal pour l’habitat. Une évaluation peut être menée par un Guichet Énergie Wallonie.

    13 Optez pour des radiateurs légèrement surdimensionnés afin de garantir des relances rapides de chauffage qui augmentent le confort sans surconsommation d’énergie.

    14 Evitez de surchauffer votre habitation, sachant qu’un seul petit degré en trop fait grimper votre facture de chauffage de 7 à 8%

    15 N’oubliez pas la production d’eau chaude sanitaire : couplée ou indépendante de la chaudière ? Si la distance entre la chaufferie et la salle de bains est supérieure à 8 mètres, le découplage est conseillé.

    Capture.JPG

    Capture2.JPG