Oreye

  • Le récidiviste orétois avait insulté les policiers et leurs mères.

    Capture.JPGDes peines de 15 et 2 mois de prison ont été requises, ce mercredi au tribunal correctionnel de Liège, à l’encontre de Fabian, un habitant d’Oreye né en 1968 qui, à l’occasion d’un emprisonnement, avait blessé un gardien.
     
    Il avait aussi, une fois sa liberté recouvrée, copieusement insulté des policiers.
     
    La première scène datait du 16 octobre 2015. Fabian avait demandé à pouvoir passer un coup de fil, important puisqu’il concernait ses enfants, et les gardiens l’avaient oublié. Très énervé, il avait dû être maîtrisé et il avait, à cette occasion, blessé un des agents pénitentiaires.
     
    Le 31 août 2016, il avait réintégré son domicile orétois lorsque des policiers avaient été appelés pour du tapage. Ils avaient frappé à sa porte, et le prévenu n’avait pas apprécié d’être dérangé. Il les avait insultés de tous les noms, égratignant au passage leurs mères, et leur avait proposé de « demander à la p… te de juge un mandat de perquisition ».
     
    Le casier judiciaire de l’Orétois comporte des condamnations pour environ 13 ans de prison. « Il a presque fait tout le code pénal », a commenté le substitut Lycops en requérant un emprisonnement et en s’opposant à une peine de travail.
     
    Le prévenu, qui a retrouvé un travail et s’est remarié, a sollicité la clémence du tribunal. Jugement le 13 décembre. (article la Meuse 16-11-17 LWS)

  • Sauvetage d'une oie sauvage à Lens-sur-Geer grâce à un riverain et aux ouvriers communaux.

    Capture.JPG

    Fin octobre, une oie sauvage (Bernache) errait depuis 2 jours sur la rue Louis Maréchal et dans le champ situé entre l'entreprise Balaes et le chemin qui descend vers la boulangerie. Était-elle perdue? Epuisée? Blessée par des chasseurs?

    Se reposant régulièrement dans la rigole au bord de la rue Louis maréchal et faisant des incursions régulières sur la route, elle obligeait les conducteurs à freiner ou à se déporter : ses jours étaient donc comptés.

    En croisant Marie-Lise, ouvrière à la voirie communale, qui rentrait en fin de journée avec le tracteur-tondeuse, un habitant de la rue lui demanda ce que l'on pouvait faire. Sans hésiter, elle lui répondit qu'après avoir rentré le matériel, elle reviendrait en fin de service avec des collègues et du matériel pour tenter d'attraper l'animal et le conduire à la réserve naturelle.

    Quelle ne fut pas la surprise du riverain lorsqu'il la vit arriver avec tous ses collègues. Ceux-ci, au lieu de rentrer immédiatement chez eux après journée, étaient venus pour prêter main forte.

    Ils étaient dès lors suffisamment nombreux pour attraper l'animal et le conduire en lieu sûr.

    Remercions donc les ouvriers communaux pour ce beau geste!

  • Le ralentisseur de la rue Louis Maréchal à Grandville n'est pas resté entier très longtemps...

    preye.jpg

    Le poteau servant de ralentisseur rue Louis Maréchal, au niveau du cimetière de Grandville n'est pas resté très longtemps en une seule pièce. Ce lundi, un conducteur a heurté le panneau de signalisation.

  • Ordre du jour du Conseil communal d'Oreye du 13 novembre 2017.

    Capture.JPG

    Ce lundi 13 novembre 2017 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. Modifications budgétaires du CPAS pour l’exercice 2017.
    2. Modifications budgétaires ordinaires et extraordinaires  n°1 de la commune  pour l’exercice 2017.
    3. Taxe communale sur la gestion des déchets pour l’exercice 2018.
    4. Règlement redevance sur les collectes spécifiques pour l’exercice 2018.
    5. Taxe sur le traitement des dossiers d’urbanisme et de permis d’environnement.
    6. Avantages sociaux : Octroi de cadeaux aux enfants des écoles, piscines.
    7. Enseignement communal : organisation sur base du capital-périodes.
    8. Vente de matériaux.
    9. APE – cession/réception de points.
    10. Désignation fonctionnaires sanctionnatrices provinciales.
    11. AG      I.M.I.O. – plan stratégique.
    12. Fête de l’hiver – adoption règlement édition 2017.
    13. Budget Fabrique d’Eglise de Grandville pour l’exercice 2018.
    14. Communication de l’approbation de délibérations du conseil communal.
    15. Ratifications arrêtés de police.
  • De faux pompiers récoltent de l’argent en Hesbaye. Prudence!

    20992662_10212493991496213_2292553064935705792_n.jpgMéfiance. Les faux pompiers sévissent en Hesbaye. Ces derniers jours, c’est à Geer qu’un manège suspect a été repéré. Un homme sonnait aux portes pour récolter de l’argent en prétendant travailler pour le service incendie ENSSA. «  Il ne s’agit évidemment pas de nous, confie un pompier de la caserne. Mais tous les ans, nous sommes victimes de ce phénomène. Ils disent récolter de l’argent pour les pompiers et utilisent notre nom…  »

    Il est donc important de rappeler que les pompiers ne pratiquent pas le porte-à-porte sur la zone Hesbaye/Hannut. Au besoin, contactez le 101.

  • 9 emplois à pourvoir chez Bénéo-Orafti à Oreye. Découvrez les offres!

    1722.JPG

    BENEO fait partie du groupe Südzucker, l'un des principaux producteurs d'aliments en Europe.
    Formé en 2007, BENEO est actuellement représenté dans plus de 75 pays à travers le monde. Le groupe BENEO compte sept bureaux et cinq sites de production, situés en Belgique, en Allemagne, en Italie et au Chili.
    Chaque année BENEO-Orafti transforme plusieurs centaines de milliers de tonnes de chicorées en inuline et oligofructose, qui sont des ingrédients alimentaires (et non des additifs) à valeur ajoutée, utiles dans presque toutes les applications alimentaires et boissons.

    L’objectif de Beneo : prendre soin d'une meilleure nutrition dans le monde entier ! Comment ?

    • Qualité nutritionnelle
    • Garantie service de qualité
    • Contribuer à une meilleure santé 
    • Durabilité
    • Optimalisation des processus de production
    • Correspondre aux attentes et mégatendances actuelles
    • Concepts alimentaires de pointe

    Travailler chez BENEO-Orafti Oreye, c’est travailler dans une entreprise à taille humaine, leader dans son domaine, et soucieuse de ses travailleurs.

    Quelques chiffres

    • 70% de la production mondiale d’inuline est produite par BENEO Orafti.
    • Beneo orafti Oreye compte 250 travailleurs et 300 durant la campagne (activité saisonnière, de septembre à fin décembre).

    Les offres d'emploi chez Beneo:

    Nettoyeur cariste Beneo à Oreye (h/f) Intérim
    Cariste manutentionnaire chez Beneo à Oreye (Crisnée) (h/f) Intérim
    Electricien en vue de CDI chez Beneo Orafti h/f Option contrat fixe
    Bachelier en chimie Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Technicien de laboratoire Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Laborantin chez Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Ingénieur industriel chez Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Bachelier ou ingénieur en chimie, biochimie chez Beneo Oreye (h/f) Intérim
    Cariste chez Beneo à Oreye (h/f) - Interim

     

  • De nombreux visiteurs pour la traditionnelle brocante au Hall omnisports. (+photos)

    23414293_10214825336212300_677905217_n.jpg

    23439629_10214825333812240_373532380_n.jpg

    Le dimanche 5 novembre se déroulait la brocante annuelle dans le hall omnisports de la commune. De nombreux brocanteurs ont répondu à l'appel ainsi que les nombreux amateurs d’antiquités et de bonnes occasions...
    Le rendez-vous est à nouveau pris pour l'année prochaine !

    23415930_10214825339772389_1760928377_n.jpg

    23414433_10214825336172299_95677056_n.jpg

  • Fête d'hiver du 1er au 3 décembre 2017 à Oreye.

    Capture.JPG

    Un clic pour agrandir